Faux Frères – Agnès Massion

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : ‘Prime Letzki étudiait le garçon. A neuf ans, Paul avait atterri à l’hôpital psychiatrique d’Aix-en-Provence, où Prime exerçait comme psychologue. Le pavillon des Enfants Explosifs recevait des petits atteints de difficultés diverses…’

couv72624139
Titre :
Faux Frère
Auteur : Agnès Massion
Genre : Thriller
Langue : Française
Pages : 294
Note : 3.5/5

En bref : Chaque personnage a un caractère bien défini et un rôle à jouer mais le rythme de ce roman est trop irréguliers… les courses-poursuites effrénées suivies de longs passages à vide ont failli me perdre à plusieurs reprises. Mais ça reste un thriller original, bien pensé et dont la fin peut surprendre.

Résumé :

Prime Letzki est sidérée : en fouillant dans les archives de l’hôpital psychiatrique où elle travaille comme psychologue, elle tombe sur le dossier d’un enfant psychopathe. Elle observe le petit visage sur la photo. Un petit visage si familier… Cet enfant, c’est elle ! Sur cette photo, elle doit avoir cinq ans. A la seconde lecture, elle s’aperçoit qu’il s’agit en fait d’un frère, dont elle n’a jamais entendu parler. A peine commence-t-elle à se renseigner sur ce mystérieux sosie, que l’apocalypse se déchaîne.
Prime est poursuivie par des tueurs déterminés. Elle doit fuir son travail, son appartement, sa famille et se cacher avec ses colocataires (et le chat). Son seul espoir de s’en sortir, c’est de comprendre pourquoi il est si dangereux de connaître l’existence de ce « jumeau ». Son enquête l’amènera en Estonie, en plein hiver, au cœur des marais glacés. Aidée d’Helena, une monumentale commissaire de police estonienne et de sa famille de géants baltes, elle y découvrira des secrets sinistres.
Entre suspense et humour, ce thriller nous amène dans un univers qui nous entraîne à nous poser des questions sur nos valeurs et sur les dérives de la science.

Avis :

Dans ce thriller scientifique, l’auteure nous emmène en Provence où nous suivons les traces de Prime Leztki, une psychologue spécialisée dans les enfants ayant des problèmes psychiatriques plus ou moins graves. On la découvre alors qu’elle s’occupe d’un enfant de neuf ans nommé Paul Lévy. Alors qu’elle est à la recherche de documents supplémentaires dans la salle des archives sur ce jeune garçon, elle tombe sur un tout autre dossier : celui d’un certain Siegfried Letzki. Intriguée, Prime décide de demander à ses parents des renseignements à ce sujet mais elle se confronte à un mur. Elle ne se décourage pas pour autant et continue ses recherches de son côté. Cependant, lorsqu’elle se fait attaquer par de dangereux individus et que son lieu de travail ainsi que son logement sont mis sous surveillance, Prime se rend compte qu’elle a mis le nez dans une affaire plus que louche.
Avec l’aide de sa colocataire et amie Madeleine et de son petit-ami Luc, Prime est prête à braver tous les dangers pour découvrir la vérité et même à partir dans l’Est de l’Europe vers où tous les indices semblent pointer.

Le personnage de Prime était très intéressant à suivre. Elle a été élevée depuis sa plus tendre enfance à être la meilleure quelque soit le domaine. De ce fait, tout ce qui touche, à la science (math, physique, informatique, etc.) l’ennuie profondément. Pour elle, ce sont des problèmes bien trop faciles à résoudre. A l’inverse, la psychologie humaine est, pour Prime, passionnante car imprévisible. Chaque cas qu’elle rencontre est unique et nécessite une solution différente à chaque fois. J’ai aimé suivre le cheminement de ses pensées et son comportement face au danger comme lorsqu’elle cherchait à déjouer la surveillance de ces fameux tueurs.
Aux côtés de Prime nous retrouvons Madeleine et sa fille Yaya, deux antillaises. Madeleine est propriétaire d’un magasin ambulant, c’est une femme pétillante et pleine de vie. Malgré le danger qui plane sur elle, elle est toujours à l’écoute et essaye de rester positive quelque soit les circonstances. C’est un vrai rayon de soleil dans ce thriller plus que sombre.
Le dernier personnage important est Luc Dukan, agent de l’EBI (European Bureau of Investigation) et petit-ami de Prime. Il est fou amoureux de Prime et lorsqu’il la sera en danger, il fera tout pour la protéger. C’est un personnage que je n’ai pas spécialement apprécié. Il se dit complètement charmé par Prime mais lorsque je me plongeais dans ses pensées, je ne voyais qu’un homme à l’affût d’un trophée. Il n’a que le mot ‘mariage’ et ‘enfants’ à la bouche et toutes ses actions n’ont que cet objectif en vu. Malgré les risques qu’il prend pour Prime, je l’ai trouvé très égoïste.
Ce roman comporte bien d’autres personnages tout aussi différents et intéressants les uns que les autres. Agnès Massion a su créer des personnages aux caractères bien définis où chacun tient son rôle à la perfection.

Malheureusement, cette palette de personnages n’a pas suffit à retenir mon attention tout au long du livre. Alors que les courses poursuites et les scènes d’action digne d’un film m’ont tenue en haleine à chaque fois, les passages où Prime et ses amis se cachent dans une maison pour échapper aux poursuivants m’ont laissée de marbre et m’ont même ennuyée. Je pense que l’auteure a voulu confronter le monde plutôt futuriste dans lequel les personnages vivaient à un monde qu’il l’est beaucoup moins, une sorte de retour aux sources. C’est bien pensé mais j’ai, personnellement, trouvé ce passage trop long, ça a complètement cassé le rythme, jusque là, intense de ce roman.

La fin, quant à elle, était originale. J’avais découvert au fil de ma lecture la plupart des réponses mais Agnès Massion est allée encore plus loin que ce à quoi je pensais et a réussi à me surprendre. J’ai aimé le regard qu’elle a posé sur l’évolution de la science et des hommes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s