Héros de l’Olympe, tome 2 : Le Fils de Neptune – Rick Riordan

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : ‘Le problème, quand on dévale une pente à quatre-vingt kilomètres à l’heure assis sur un plateau, c’est qu’on ne peut pas changer d’avis en cours de route, même si on se rend compte que c’était une mauvaise idée.’
couv26265935.jpg
Titre :
Héros de l’Olympe, tome 2 : Le Fils de Neptune
Auteur : Rick Riordan
Genre : Jeunesse, Fantasy
Langue : Anglaise
Pages : 513
Note : 5/5

En bref : Très bon tome avec une histoire complexe qui se dévoile au fil des pages. L’idée de départ est très intéressante et je suis impatiente de lire les aventures des 7 demi-dieux élus ! Je crois même que je préfère cette saga à la précédente, centrée sur Percy Jackson (que ce soit au niveau de l’histoire, des personnages ou de la plume de l’auteur).

Résumé :

La déesse Gaïa s’apprête à lever l’armée des Géants, rappelés du Styx, pour faire régner le chaos sur le monde. Face à une telle menace, tous les demi-dieux doivent s’unir… Au Camp Jupiter, deux jeunes Romains sont désignés pour cette quête désespérée : Hazel Levesque, fille de Pluton, et Frank Zhang, un descendant des Argonautes. Mais la prophétie ancienne parle d’un trio. Et c’est un demi-dieu grec, au nom bien connu, qui doit leur prêter main-forte. Un héros qu’on croyait disparu, un héros appelé… Percy Jackson.

Avis :

Dans ce deuxième tome, nous quittons le camp des Sang-Mêlés pour découvrir le camp romain : le Camp Jupiter. Dès les premières pages, on rentre dans le vif du sujet avec un Percy Jackson attaqué de toutes parts par des gorgones qui semblent immortelles. Tout comme Jason dans le tome 1, Percy a perdu la mémoire et ne se souvient que d’une chose : le nom d’Annabeth (Aaah, l’amour…). Après quelques péripéties, il arrive à rejoindre le camp Jupiter où il fait la rencontre de Hazel et Frank. Durant tout son passage au camp, Percy aura comme une impression de déjà-vu sans pour autant réussir à en déterminer l’origine (mais nous on sait pourquoi !).
A la suite d’une compétition, le Dieu Mars fait une apparition au camp et ordonne une expédition en Alaska afin de libérer Thanatos, responsable des Portes de la Mort, des mains d’un Titan. Tant que Thanatos sera emprisonné et les Portes ouvertes, les morts pourront revenir à la vie sans aucune difficulté. Il ajoute que le chef de cette quête sera Frank, son fils et que deux compagnons de son choix pourront l’accompagner. C’est ainsi que Frank, Hazel et Percy partent en direction de l’Alaska. En chemin, en plus des obstacles habituels, ils croiseront une armée de méchants (géants, cyclopes, etc.) se dirigeant vers le camp Jupiter pour le détruire. Le temps leur est donc compté, ils devront délivrer Thanatos avant que l’armée atteigne le camp et comme pour le tome 1 avec Jason, Percy retrouvera petit à petit la mémoire au fil de ses aventures.

C’est dans ce deuxième tome que nous retrouvons donc notre cher Percy qui n’a rien perdu de ses talents, que ce soit au maniement des armes ou en diplomatie. Contrairement à Jason qu’on ne connaissait pas, c’était marrant de voir Percy se dépatouiller et essayer de trouver un sens à ses souvenirs. J’avais envie de lui donner un coup de pouce parfois. Ce fût un véritable plaisir de suivre à nouveau ses aventures aux côtés, cette fois-ci, de Hazel et Frank.
Hazel est la fille de Pluto (Hades) et donc la sœur de Nico Di Angelo apparu pour la première fois dans la précédente saga et qu’on retrouve aussi dans ce tome. A cause de sa mère, elle est sujette à une malédiction et est mise à l’écart à cause de ça, même au camp Jupiter. Seul Frank, fils de Mars, lui tient compagnie et reste fidèle à lui-même en sa présence. Il n’est pas non plus très apprécié par les autres demi-dieux à cause d’une faute commise par un de ces ancêtres. Ce duo, rejeté de la société, est vraiment sympathique. Ils ont un passé qui m’a beaucoup intéressée et des secrets difficilement avouables. C’est le personnage de Frank qui m’a le plus surprise. Je le trouvais au départ assez banale mais lorsqu’il révèle son secret et use de son savoir, il est immédiatement remonté dans mon estime. C’est un personnage très classe !

J’ai été aussi très satisfaite de la description du camp romain. Je m’imaginais un camp dans le même style que le grecque mais en un peu plus archaïque.En fait, je n’en attendais, pour ainsi dire, pas grand-chose… et finalement, il est très différent du camp des Sang-Mêlés et de ce fait, il recèle énormément de possibilités pour la suite et fin de cette saga. Mon imagination tourne à plein régime depuis !

Pour ce qui est de l’histoire, je l’ai préféré au tome précédent, pas parce qu’elle est mieux mais parce que j’ai plus accroché aux personnages. Que ce soit la quête, le développement de l’histoire, les mystères dévoilés, etc. la qualité est tout autant au rendez-vous dans le tome 1 que dans le 2 mais la découverte de la Rome Antique, sa mythologie, son camp et ses habitants plus les apparitions de Percy et Nico Di Angelo ont eu raison de moi. C’était comme partir en voyage vers l’inconnu avec des amis : passionnant.

Retrouvez mes chroniques de la saga ici : Tome 1 / Tome 3 / Tome 4 / Tome 5.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s