La Fournaise, tome 3 : Métamorphose – Alexander Gordon Smith

Note : ★★★★★ (4.75/5)
Extrait : « Ce même garçon – au visage si familier et en même temps si étranger – me suivit jusque dans mes rêves pour me supplier de me souvenir de qui j’étais. Pourtant, à aucun moment, il ne fut capable de me dire mon nom. Lui aussi avait oublié. »

ach003025928-1391435738-580x580Titre : La Fournaise, tome 3 : Métamorphose
Auteur : Alexander Gordon Smith
Genre : Science-Fiction
Langue : Anglaise
Pages : 269
Note : 4.75/5

En bref : Une plume toujours aussi addictive et une histoire toujours aussi complexe et bien menée. Ce tome 3 nous entraîne dans les coulisses de La Fournaise où on découvre avec stupeur les origines de ce pénitencier et les raisons pour lesquelles les sbires du directeur ont été façonnés. A lire !

Résumé :

La deuxième tentative d’évasion d’Alex, Zed et Simon a échoué. La Fournaise les a rattrapés. Et elle est en train d’en faire des monstres. Peu à peu, Alex se transforme en col noir, un des sbires du directeur. Un être sans âme. Cette fois, les ténèbres coulent directement dans ses veines. Pour s’en sortir, Alex ne peut compter que sur lui-même.

Avis :

Depuis le début de cette saga, je prends soin de mettre toujours une autre lecture (une romance généralement) entre chaque tome pour faire durer le plaisir mais aussi pour avoir le temps d’analyser les faits et de me remettre de mes émotions. Cependant, comme toujours lorsque je reviens sur cette série, je n’ai eu aucune difficulté à replonger de nouveau dans l’histoire.

Nous retrouvons Alex, là où nous l’avions laissé à la fin du tome 2, en pleine chute libre (encore !). Il a été capturé, lui et ses amis (Zee et Simon) par les sbires du directeur. Ils sont tous les trois emmenés à l’infirmerie où ils vont être opérés à de nombreuses reprises afin de devenir, à leur tour, des soldats aux ordres du directeur de La Fournaise. Les opérations qu’ils subissent leur lavent complètement le cerveau pour ne laisser qu’un être obéissant et plein de rage à la place. Il va falloir à Alex, Zee et Simon toute leur détermination et leur mental pour ne pas oublier qui ils sont, et survivre à cette épreuve.

Alors que dans le tome 1, nous avons découvert les prisonniers, leurs lieux (les douches, la cantine, les cellules, etc.) et mode de vie. Le tome 2 élargissait notre champs de vision en nous montrant, entre autres, l’infirmerie, l’isolement et les galeries souterraines mentionnés régulièrement dans le tome précédent. Mais c’est surtout dans ce tome 3, que nous en apprenons davantage sur le fonctionnement de la prison et la ‘création’ des soldats. A travers les échanges entre Alex et le directeur, l’auteur nous dévoile les origines du nectar injecté dans les prisonniers et qui permet leur transformation en soldats (pour les plus chanceux) ou en monstres (pour les autres). On découvre aussi de nouvelles pièces plus en détails, comme les quartiers du directeur et ceux des soldats ou encore la salle de projection, qui viennent s’ajouter à une structure déjà bien complète et complexe du pénitencier. On sent que l’auteur n’a rien laissé au hasard, il sait exactement où il veut mener son lecteur et c’est avec une curiosité renouveler à chaque instant que je l’ai suivi aux quatre coins de La Fournaise. De plus, ses descriptions simples mais efficaces permettent de s’imaginer aisément dans les différents endroits mentionnés. Cela fait trois tomes que nos héros sont au sein de La Fournaise mais je n’arrive toujours pas à me lasser de ce lieu à la fois fascinant et effrayant.

Dans ce tome 3, on se retrouve à nouveau dans la tête de Alex pendant une partie du livre à cause du nectar qui lui fait faire des cauchemars. J’ai trouvé l’aspect psychologique ici, un peu moins intense et intéressant que dans le tome 2 mais la plume de l’auteur est tellement efficace que je n’ai pas vu le temps passé et je me suis très vite laissée emporter.
L’action est omniprésente et au cours de sa transformation physique et psychologique, Alex va devoir faire des choix, souvent difficiles, et passer des épreuves pour espérer survivre. Je commence à connaître le style de l’auteur mais il arrive toujours à me surprendre par la cruauté dont il fait preuve envers ses personnages. Personne n’est à l’abri du danger et la phrase du directeur « L’obéissance fait la différence entre la vie, la mort et les autres types d’existences qu’offre la Fournaise. » n’a jamais été aussi véridique que dans ce livre. Bien que je sois restée sceptique et peu euphorique face aux origines du pénitencier et du nectar, je suis restée fascinée par les conséquences et les horreurs qu’elles ont entraîné. L’auteur nous livre un monde sombre et cruel dirigé seulement par la haine, la force et l’appartenance à un groupe et où la faiblesse et la compassion n’ont pas leur place.

En ce qui concerne les personnages, j’ai toujours autant d’affection pour Alex qui se bât à tout instant avec le peu de force qu’il a. Même lors de sa transformation, je n’ai pas trouvé personnage plus humain que lui. De plus, il peut compter sur le soutien de ses amis quand il est sur le point de flancher. En parlant de ses amis, j’ai adoré Zee ! Je l’aimais déjà beaucoup auparavant mais alors que dans les deux premiers tomes, je n’avais pas l’impression qu’il avait un rôle important à part détendre l’atmosphère, j’ai été ravie de le voir passer à l’action ici. En plus d’être drôle et extrêmement attachant, il se révèle être un atout dans ce trio pas comme les autres. Un trio qui semble, d’ailleurs, inséparable et dont j’ai suivi les péripéties avec beaucoup de crainte, de stupeur et d’envie. Leur aptitude a pouvoir rire dans les moments les plus dramatiques m’a surprise plus d’une fois.

Bref, avec sa plume toujours aussi addictive et une histoire complexe et bien menée, l’auteur réussi avec brio à me transporter une nouvelle fois au sein de son univers cauchemardesque et à me faire vivre une expérience unique aux côtés de Alex, Zee et Simon. Il semblerait que la version française s’arrête au tome 3 et que la suite ne sortira jamais ici. Pour ceux qui sont allergiques à la VO, je vous conseille, tout de même, cette saga car le tome 3 nous offre une fin tout à fait correcte. Elle répond à la plupart de nos interrogations et offre une conclusion qui laisse place à l’imagination. Pour ma part, je compte bien continuer à suivre Alex et ses co-détenus jusqu’au bout et à lire les tomes 4 et 5 qui clôture cette série.

Retrouvez mes chroniques de la saga complète ici : Tome 1Tome 2 / Tome 4 / Tome 5.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s