Claymore – Norihiro Yagi

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Un jour, nous finissons par ressentir les limites de notre conscience, et nous savons au plus profond de nous-mêmes que nous allons aussitôt devenir démones. Quand vient ce moment, nous pensons ceci : « Je veux mourir en tant qu’humaine, en gardant mon apparence humaine ». Puis, nous adressons notre livret noir à la personne des mains de laquelle nous aimerions mourir le plus. »

couv23037023
Titre :
 Claymore
Auteur : Norihiro Yagi
Genre : Shonen
Langue : Française
Pages : 27 tomes (terminé)
Note : 4/5

En bref : Un mangas dont les dessins sont très travaillés. Une histoire qui prend une tournure inattendue mais qui reste tout à fait cohérente avec les faits présentés. Je regrette cependant le manque de développement de certains personnages et la fin quelque peu longue et bâclée.

Résumé :

Dans une époque médiévale, les humains sont terrorisés par des êtres démoniaques capables de se fondre parmi eux. Leur seule chance de survie réside dans les mains des Claymores, des femmes hybrides mi-humaines mi-démons qui possèdent des pouvoirs gigantesques, dépassant même ceux des démons. Habitant d’un petit village, Raki rencontre l’une d’entre elles, envoyée en mission pour trouver et exterminer le démon qui décime les siens. Subjugué par la beauté de la jeune fille, il va aussi découvrir les terribles secrets qui se cachent derrière l’organisation Claymore et le destin tragique qui attend chacun de ses membres.

Avis :

Les Claymores sont des femmes mi-hommes mi-démons employées par une organisation afin de se débarrasser des démons, mangeurs de tripes humaines qui sévissent dans le pays. L’histoire commence avec Claire, une Claymore qui est envoyée dans un petit village pour tuer un démon qui se cache parmi les hommes. Là-bas, elle fera la connaissance de Raki, un jeune homme dont les parents ont été mangés par le démon recherché. Claire découvrira que le démon n’est autre que le frère de Raki et le tuera de sang froid. Désormais orphelin et rejeté par son village, Raki décidera de suivre Claire dans ses aventures quelque soit leur dangerosité. Réticente au départ, Claire finira par accepter sa demande et, entre deux combats, lui cherchera un nouveau foyer.

J’avais commencé l’anime, il y a de cela quelques années maintenant et je ne l’avais jamais fini. Je n’avais pas spécialement été emballée par le character design que je trouvais trop simpliste et j’avais fini par abandonner par manque de temps et de motivation. N’aimant pas ne pas terminer ce que j’ai commencé (même si ça remonte à 10 ans xD), j’ai décidé de lire ce mangas dans le cadre du challenge « Do You Speak Mangas? ». Et je ressors plutôt satisfaite de ma lecture.

L’histoire est classique au départ mais très vite, les choses prennent de l’ampleur et il ne faut pas plus d’une dizaine de tomes à l’auteur pour nous présenter l’objectif principal de son récit et commencer à le développer. J’ai été, tout d’abord, surprise et déçue par les révélations du mangaka car je ne m’attendais pas à ce qu’elles soient aussi rapides et je pensais que les relations entre Claire et Raki et entre les différentes Claymores présentées, seraient un peu plus poussées que ça. Puis, j’ai finalement accepté ces découvertes telles qu’elles nous sont données et les ai appréciées car elles restent cohérentes avec les faits précédemment dévoilés. De plus, malgré le fait que les révélations soient, de mon point de vue, prématurées, le rythme du récit n’est en rien perturbé et le tout reste soutenu tout le long.

Pour ce qui est des personnages, l’auteur nous décrit les relations entre certaines Claymores grâce à des flashbacks qui viennent marquer des pauses dans le récit du début à la fin. Cela nous permet de rentrer plus facilement dans leurs têtes et de comprendre leurs agissements (j’aurais apprécié, cependant, qu’ils soient mieux amenées). Par contre, ce n’est pas vraiment le cas de la relation entre Claire et Raki et je reste un peu déçue de ce côté là car j’aurais aimé avoir plus d’interactions entre ces deux personnages. Néanmoins, individuellement, leur évolution fût intéressante. Claire qui semble avoir un cœur de pierre, va petit à petit fondre grâce aux rencontres avec ses congénères mais aussi grâce à Raki qu’elle protégera de son mieux. Quant au garçon, il deviendra un homme et aura pour seul et unique objectif : devenir plus fort afin de ne plus être un poids pour Claire et pouvoir se battre et rester à ses côtés. Il y a bien d’autres personnages qui viennent épauler ou mettre des bâtons dans les roues de ces deux êtres et j’ai aimé leur diversité. Les Claymores ont chacune des attaques spéciales qu’elles amélioreront au fil des tomes tandis que les démons deviendront de plus en plus forts, intelligents et avides de tripes, ce qui rend les combats passionnants !

D’ailleurs, en parlant des combats, c’est, pour moi, le gros point fort de ce mangas ! Souvent, je tombe sur des séries dont les combats sont brouillons et où il est difficile de savoir ce qui se passe car l’auteur ajoute de nombreux traits à ses planches pour ajouter un effet de vitesse ce qui rend le tout illisible. Hors, dans Claymore, les combats sont fluides, dynamiques et il est extrêmement facile de se repérer dans l’espace et le temps. Jusqu’au bout, Norihiro Yagi nous offre des combats magnifiques et ponctués de double pages très travaillés. Il a le soucis du détail que ce soit dans les paysages (villes ou forêts) ou les personnages. J’ai été de nombreuses fois subjuguée par les nouvelles formes que prennaient les démons lorsqu’ils évoluaient.

En bref, l’histoire est solide d’un bout à l’autre du mangas. Entre les combats et les différentes révélations, nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. On peut être choqué, au départ, par la vitesse à laquelle les membres volent en éclat et sont remis à leur place mais une fois qu’on a gravé ce détail dans notre esprit, il est plus facile d’accepter certains passages du mangas. Je relèverai tout de même un petit bémol quant au combat final que j’ai trouvé trop long et, sur la toute fin, un peu bâclée. A croire que l’auteur voulait en finir rapidement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s