La Bibliothèque des existences – Thomas Gerbaud

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Alors qu’il poussait la lourde porte de la librairie, Thibault sentit une vague de souvenirs lui revenir en un éclair. L’espace d’un instant, il fit un bond qui le ramena bien des années plus tôt quand il était pour la première fois entré dans le hall de la librairie « 106, Déesse ». »
couv39140181
Titre :
 La Bibliothèque des existences
Auteur : Thomas Gerbaud
Genre : Fantastique, Thriller
Langue : Français
Pages : 263
Note : 4.25/5

En bref : Une très belle découverte. L’histoire m’a dès le début intriguée et elle nous tient en haleine tout au long du récit avec un rythme soutenu et des découvertes régulières. La plume de l’auteur est riche et très agréable à lire.

Résumé :

Alors qu’il rentre d’un long exil à l’étranger, Thibault Saintes, romancier à succès, va retrouver deux pages écornées qui décrivent dans les moindres détails les dernières vingt-quatre heures de sa vie. Cette découverte va le lancer dans une enquête sur les traces du passé et du vieux libraire qui fut jadis son mentor. Au même moment, un homme se réveille au beau milieu d’une clairière, sans aucun souvenir. Il va découvrir que, dans le monde où il est tombé, chacun possède un Livre Poussière, un ouvrage relatant sa vie de la naissance à la mort, entreposé entre les murs de la Bibliothèque des Existences et qu’il n’est pas arrivé ici par hasard.

Avis :

J’ai reçu ce livre dans le cadre d’un partenariat entre Livraddict et Thomas Gerbaud. Je remercie l’auteur pour m’avoir donné la possibilité de lire son livre.

Ce livre peut se diviser en deux histoires, la première nous raconte la vie de Thibault Saintes, romancier français vivant à New York et retournant à Paris quelques temps pour se ressourcer et revoir Lanette, son amie de longue date ainsi que M. Espatti, un vieux libraire. En allant à la librairie de son enfance, il découvrira dans une vieille cachette, deux pages détaillant tout ce qu’il a vécu ces dernières 24 heures. Intrigué, Thibault essayera, à l’aide de son amie Lanette, de percer le secret de ces pages.
De l’autre, nous découvrons un jeune homme qui se réveille, dépourvu du moindre souvenir, dans une clairière. Il fera la rencontre de Pakovic, un fermier, qui le nommera Ester, l’initiera au monde qui l’entoure et essayera de lui faire retrouver la mémoire. Car Ester a atterri dans un monde bien étrange. Ici, chaque personne possède un Livre Poussière, qui relate tous les événements passés et à venir d’un individu. Ces livres sont entreposés dans La Bibliothèque des Existences et seul l’Archive y a accès.

Nous suivons donc ces deux histoires en parallèles. N’étant pas préparée, au départ, à ce que le point de vue change à chaque chapitre, j’ai été un peu perturbée… j’ai eu du mal à me plonger dans le récit et à comprendre ce qu’il s’y passait, mais une fois le train en marche, je n’ai plus eu aucune difficulté ! Les histoires sont bien menées et rythmées par des chapitres courts, ce qui nous empêche d’oublier ce qu’il s’est passé d’un côté ou de l’autre. De plus, les mondes dans lesquels vivent chacun des personnages sont tellement différents qu’il suffit de quelques mots pour savoir où on se situe.

La plume de l’auteur est d’ailleurs riche et soutenue. Il y a quelques petites fautes qui traînent encore par-ci, par-là et Thibault a tendance à relever le col de son caban un peu trop souvent (en même temps, Paris en décembre, ce n’est pas la meilleure période pour se promener dans les rues xD) mais les descriptions de la capitale sont tellement bien faites qu’on s’y croirait. Pour quelqu’un comme moi qui habite en ce moment à des milliers de kilomètres de là, j’ai eu l’impression d’être de retour au pays pendant quelques instants ! Quant au monde de Ester, bien qu’il soit crée de toutes pièces, il est très facile de s’imaginer la ferme de Pakovic, la province d’Añel, l’Abkénasie et les autres endroits par lesquels passent Ester, et pourtant, l’auteur ne nous endors pas avec des descriptions à rallonge.
Je ne sais pas si c’est simplement mon imagination qui est venue compléter les mots et descriptions de l’auteur mais j’ai trouvé l’univers dans lequel interagit Ester particulièrement intéressant et complexe. Pouvoir lire notre vie passé et futur dans un livre, tout en ayant la possibilité de modifier ce qu’il y a écrit dans les pages futures est un concept qui me plaît et Thomas Gerbaud a réussi à l’exploiter de manière ingénieuse. Je regrette seulement de ne pas en apprendre encore davantage sur cet univers particulier. En effet, une fois le livre terminé, je n’ai pas arrêté de me demander ce qu’il était advenu des personnages que Ester avait rencontré sur sa route. Je n’ai pas eu cette impression avec l’entourage de Thibault car les personnages sont moins nombreux et leurs relations déjà plus ou moins définis mais en ce qui concerne Ester, je voulais vraiment avoir une suite ! ><

Côté Thibault, ce qui m’a surtout plu, c’est la partie enquête. Je me suis triturée les méninges pour essayer de déchiffrer les messages inscrits dans les pages sans grand succès (sauf le tout dernier qui était clair comme de l’eau de roche mais qui ne semblait pas sauter aux yeux de Thibault et Lanette… xD). J’ai quand même réussi à deviner quelques secrets avant que ceux-ci soient dévoilés mais le principal secret de l’histoire fût un mystère jusqu’au bout ! Ce qui est un très bon point car étant une grande amatrice de policier, j’ai tendance à deviner assez facilement les intrigues. Ce qui m’a moins plu par contre, ce sont les passages où Thibault philosophe sur la vie. Je comprends tout à fait pourquoi l’auteur a écrit ces passages mais je ne les ai pas trouvé suffisamment bien inséré dans le récit.

En bref, avec deux histoires (en une) rudement menées, Thomas Gerbaud signe là, un très bon livre mélangeant enquête et univers fantasy. Je le remercie encore une fois pour m’avoir donné la possibilité de lire son ouvrage et maintenant que je connais le dénouement, j’ai bien envie de le relire car l’auteur a parsemé son récit de bons nombres d’indices qui me sont totalement passés sous le nez et je suis sûre que cette relecture me donnera une impression totalement différente de la première.

Vous voulez acheter le livre ? C’est par ici ! Pour en savoir plus sur l’auteur : Facebook.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s