Avril 2017 #2 : Tokyo – Partie 4

16 avril : 2017 : Kamakura

Dernier jour de congé avant la fin de la semaine et j’ai profité du beau temps et des 25°C pour sortir de Tokyo et aller visiter Kamakura, une ville au bord de la mer, à une heure de la capitale et réputée pour ses nombreux temples et son Bouddha géant.

Je suis partie le matin assez tôt pour arriver aux alentours de 9h à Kamakura. De là, j’ai pris un petit train qui longeait la côte pour rejoindre l’île de Enoshima. A l’instar de Miyajima près de Hiroshima, Enoshima est une petite île qui peut se faire entièrement à pied en deux-trois heures. Là-bas, j’ai visité le temple de Enoshima, les caves Iwaya et Love Bells, un lieu où les couples peuvent accrochés des cadenas et sonner une cloche pour exaucer leurs vœux. Le Spa, le musée Daishi (gratuit) et le jardin Samuel Cocking viennent compléter les lieux touristiques de l’île. J’ai passé toute la matinée sur place et j’ai particulièrement aimé le temple. Au moment d’entrer dans les caves, le staff donne une petite bougie pour nous guider dans les cavités et au fond d’une des caves, la statue d’un dragon peut être vue. Il y a d’ailleurs toute une histoire sur ce dragon qui est expliquée lors de la visite. Devant ce dernier, il est possible de faire un vœu et si lorsque nous tapons dans nos mains, la dragon s’illumine cela signifie que notre vœu sera exaucé (en réalité, il réagit au son donc il suffit de taper suffisamment fort pour que ça marche… xD). C’était sympas mais pas si exceptionnelle que ça vu le prix qu’il faut payer (500 yens). J’ai terminé la visite de l’île par un petit tour sur les côtes où j’ai pu entrapercevoir le Mont Fuji au loin.

J’ai ensuite fait demi-tour et j’ai repris le tramway direction la station Hase cette fois-ci. C’est là-bas qu’il y a le fameux Bouddha. L’entrée est à 200 yens et si vous voulez visiter l’intérieur du Bouddha il faut compter 20 yens supplémentaires. L’endroit n’est pas très grand et à part le Bouddha il n’y a pas grand-chose d’autres à visiter donc on fait vite le tour. Après avoir pris quelques belles photos du Bouddha et des cerisiers encore en fleurs, je suis donc partie vers le temple Hase, un des plus connus de Kamakura et qui se situait non loin de là. Sur le chemin, je me suis arrêtée pour manger un morceau dans un des nombreux petits restaurants qui longent la rue principale.

Le temple Hase est lui aussi payant (il y a peu de choses gratuites à Kamakura j’ai l’impression…). Comptez 300 yens pour le temple et ses jardins et 300 yens supplémentaires pour visiter le musée juxtaposé. Ce n’est pas cher pour ce qu’on y voit. Les jardins sont plutôt vastes et de toute beauté. La visite d’une cave est aussi comprise dans le prix et je l’ai trouvé presque plus intéressante que les caves de Iwaya. J’ai flâné dans ce jardin une bonne petite heure avant de repartir.

Je voulais ensuite retourner à la station Kamakura et celle-ci n’étant pas très loin de là où j’étais, j’ai décidé d’y aller à pied en longeant la plage. En chemin, j’ai fait une pause lecture au bord de la mer avec une glace au Blueberry Cheesecake *miam*.
Le vent commençant à souffler, j’ai quitté la plage et j’ai terminé la journée en parcourant les rues commerçantes aux abords de Kamakura. J’ai eu le plaisir de tomber sur un « Dotonburi », un magasin spécialisé dans les goodies officiels du Studio Ghibli. Mais j’ai tenu le coup et je n’ai rien acheté ! *fière*

22 avril 2017 : Yokohama

Lorsque j’ai dit à mon collègue, Shohei-san, que je comptais visiter Kamakura et Yokohama en avril, il m’a dit qu’il n’habitait pas loin et que s’il était disponible, il serait ravie de m’accompagner. Pour Kamakura, il avait déjà quelque chose de prévu mais j’espérais à tout prix qu’il soit libre pour Yokohama car je ne savais pas du tout quoi visiter là-bas et un guide aurait été le bienvenu. J’oscillais entre le 20 et le 22 avril pour y aller et lorsqu’il m’a dit qu’il pourrait m’accompagner si j’y allais le 22, je n’ai pas hésité une seconde et j’ai sauté sur l’occasion !

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous à Kannai vers midi pour manger un morceau avant d’aller voir un match de Baseball. C’est un grand fan de Baseball et j’avais tellement adoré ma première expérience avec ce sport il y a trois ans que lorsqu’il m’a demandé si ça m’intéressait, j’ai accepté avec joie. Nous sommes allés voir les BayStars (équipe de Yokohama) contre les Dragons (équipe de Nagoya). Ce jour-là, c’était en plus, la journée des filles et chacune achetant un billet recevait un T-shirt gratuit de l’équipe de Yokohama ! *lucky*
Les matchs durant minimum trois heures, nous avons acheté de quoi manger et boire et nous avons fait un tour dans le magasin de goodies officiel de l’équipe de Yokohama avant de nous dirigés vers nos sièges. Je n’ai pas pu m’empêcher d’acheter un T-shirt des BayStars en souvenir… *jesuisfaible*

Le match en lui-même était exceptionnel ! L’ambiance, les supporteurs, tout était parfait. Je suis toujours autant émerveillée par la façon dont les japonais soutiennent leurs équipes. Il y a quelque chose à scander quelque soit la situation. Tout d’abord, chaque joueur à sa petite chanson, et en début du match lorsque le nom des joueurs est annoncés, son slogan est affiché à l’écran et tout le monde se met à le chanter en rythme. Ensuite ce slogan est répété dès que le joueur en question est à la batte ou au lancer. Puis, il y a aussi des chansons spéciales pour soutenir l’équipe quand ils sont dans une mauvaise passe ou au contraire quand ils ont marqué un point ou fait un home-run. C’est vraiment une sensation extra de voir tous ces gens réunis et chantés ensemble dans un seul et même but.
En plus, durant ce match, les BayStars ont fait trois home-runs ! Chose plutôt rare et à chaque fois qu’il y en avait un, tout le monde sautait de joie, chantait et se tapait dans les mains. La première fois que mes voisins se sont tournés vers moi pour me high five, je n’ai pas compris ce qu’il se passait. J’étais en mode « Mais, on ne se connait pas ? ». Mais dans ces moments là, les japonais s’en fichent, tu soutiens la même équipe qu’eux donc tu es instantanément un pote ! xD Il y a que ça qui compte. Bref, on ne peut être que subjugué par leur façon de faire.

Vu que les BayStars ont gagné le match et qu’ils étaient à domicile. Nous avons eu le droit à des lancers de balles par les deux joueurs VIP du jour et à un petit feu d’artifice tout à la fin. C’était franchement chouette et j’y retournerai avec grand plaisir. Lorsque nous sommes sortis du stade pour nous diriger vers un café pas très loin, Shohei-san m’a dit que c’était la troisième fois qu’il y allait ce mois-ci et que c’était la première fois que son équipe gagnait et en plus, avec trois home-runs, il était aux anges. Je lui ai répondu que c’était parce que les fois précédentes, je n’étais pas là pour les encourager *héhé*.

Après le café, nous sommes allés à Minatomirai, une zone urbaine près de la mer. Avec son petit parc d’attraction, ses boutiques et ses musées, cela m’a beaucoup rappelée Odaiba. Le paysage de nuit est vraiment beau et nous sommes passés devant un festival de Gyozas et un zoo.
Enfin, nous avons terminé la journée par un cinéma puis un restaurant dans une des tours de Minatomirai qui avait une vue magnifique sur la grande roue et la mer. Au ciné, nous sommes allés voir La Belle et la Bête en japonais. Le film est visuellement très joli et les acteurs sont bons mais il ne valait mieux pas se concentrer sur leurs bouches car le doublage japonais est encore pire que le français… xD

Bien que je n’ai pas visité Yokohama tant que ça finalement, j’ai passé une excellente journée et je suis définitivement tombée amoureuse du Baseball. Les places ne sont pas très chers (ça va de 20 à 100€) donc je pense que j’y retournais encore une fois d’ici mon retour en France ! **

23/25/26 avril 2017 : Restaurants et Cinéma

Le 23 avril, je devais travailler jusqu’à 18h et ensuite rejoindre un ami que j’ai connu à Lille pour manger une pizza à Ginza. Cet ami m’avait aidé à payer mon école de japonais et je voulais à tout prix le voir mais entre le boulot et les études, ce fût très difficile. Nous avons finalement pu trouver un créneau. Seulement, le 23 avril étant un dimanche, ça veut aussi dire mariage au restaurant et donc j’avais 90% de chance de faire des heures supplémentaires. Lorsque la plupart du staff est partie à 16h30, j’avais espoir de finir à l’heure. Cet espoir a grandit quand un de mes supérieurs m’a dit que je terminais à 17h30. Cependant, entre temps, j’ai croisé Shohei-san qui m’a demandé de laver les verres et les couverts du mariage qui restaient. Comme c’était le boulot de deux mecs qui étaient partis à 16h30 et qu’ils avaient commencé à descendre la vaisselle vers 15h, je me suis dit qu’il ne devait certainement pas rester grand-chose à faire. J’ai donc accepté et je suis allée m’en occuper. Décision que j’ai vite regretté quand j’ai vu la pile de verre et de couverts à faire. Je ne sais pas ce qu’ils ont foutu pendant deux heures mais certainement pas ce qu’ils étaient censés faire… J’ai dû m’occuper de tous les couverts et au moins des trois-quart des verres. Il m’a fallu plus de deux heures pour tout nettoyer. Il y avait ce jour-là 120 invités et chacun avait un verre d’eau, de champagne, de vin blanc et de vin rouge plus environ deux couverts pour chaque plat (et il y en avait sept), je vous laisse faire le calcul, j’ai pas osé personnellement, je ne voulais pas me faire peur !
Quand je suis remontée pour dire à mes supérieurs que j’avais fini, il était 19h30 et ils étaient tranquillement en train de boire du champagne et manger du fromage. Ils m’ont tous regardé en mode « Ba, tu n’es pas encore partie ? » … « Nope. ». J’ai fait signer ma feuille et je suis partie en vitesse à Ginza pour rejoindre mon ami. Là-bas, je suis passée devant le Kabukiza, une salle de Kabuki (théâtre japonais) très célèbre et majestueuse ! Nous avons été manger une pizza absolument délicieuse et comme ça faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus, nous avons beaucoup discuté. Bref, une bonne soirée à refaire !

J’avais prévenu mes anciens camarades de classe que j’allais quitter Tokyo à la fin du mois. Nous avons donc essayé de trouver une date où nous pourrions nous voir une dernière fois avant mon départ. Ayant un emploi du temps assez chargé (encore), nous avons opté pour un déjeuner ensemble plutôt qu’un dîner. Nous nous sommes donc vues le 25 avril avant que j’aille travailler pour manger dans un restaurant familial. J’ai testé pour la première fois des huîtres fris (alors que je déteste les huîtres) et heureusement qu’il y avait la dose de friture autour parce que la texture est vraiment bizarre. Je ne retenterai pas l’expérience de si tôt…
Nous avons longuement discuté sur tout un tas de sujets différents et c’était chouette. J’espère avoir l’occasion de les revoir en juillet lorsque je retournerai sur Tokyo !

Le lendemain, je suis allée au cinéma avec un de mes colocataires. En discutant un soir, j’ai appris qu’il était fan de Détective Conan, alors je lui ai proposé de venir voir le dernier film au cinéma avec moi. J’avais accepté d’échanger mon shift avec celui d’une autre française pour avoir ma soirée de libre et du coup, après le boulot, nous nous sommes retrouvés à Shibuya. C’est un nouvel arrivant à Tokyo et c’était la première fois qu’il allait au cinéma ici donc il ne savait pas trop comment ça fonctionnait. Finalement, il a réussi à réserver des places et j’ai même eu le droit à une réduction. En effet, au Japon chaque mercredi, c’est la journée des filles et les places passent de 1800 yens à 1100 yens ! *luckybis*
Après une petite glace chez Baskin Robbins, nous sommes entrés dans la salle. Vu que c’est un film d’animation, je m’attendais à voir beaucoup de familles et d’enfants mais pas du tout, la plupart des gens étaient des jeunes de notre âge voire même un peu plus vieux. Ce fût une agréable surprise ! Les films d’animation ne sont pas fait que pour les enfants après tout !

28 avril 2017 : Dernier jour de boulot

Pour mon dernier jour de boulot, je voulais travailler à Ebisu avec le staff habituel mais il y avait un événement spécial au restaurant de Tokyo, j’ai donc été dépêchée là-bas pour les aider. Je suis arrivée à 15h et après avoir fait tous les préparatifs pour la soirée qui commençait à 20h, nous nous sommes occupés comme nous le pouvions jusqu’à l’arrivée des invités. Le repas se faisant sous forme de buffets, une partie du staff était chargée de débarrasser et servir les plats tandis que mon boulot consistait à remplir le verre des clients. Les japonais ont une descente plutôt rapide, du coup, c’était assez sportif comme soirée ! Mais ça change de d’habitude et j’ai pu rencontrer de nouvelles personnes et sympathiser avec eux, même si c’était juste pour une journée et qu’il y a de fortes chances que je ne les recroise plus jamais ^^.

Après le boulot, je suis rentrée chez moi et j’ai eu le plaisir de voir mes coloc’s réunis dans la cuisine ! Nous sommes deux à quitter la maison le lendemain et ils avaient donc organisé une petite soirée pour nous dire au revoir et nous souhaiter une bonne continuation. Nous avons bu et manger devant un film jusqu’à deux heures du mat’. Nous avons beaucoup rigolé et je quitte ce logement vraiment à contre-cœur… Ils vont me manquer !

Ces quatre mois à Tokyo furent très productif. J’ai amélioré mon japonais et j’ai pu gonfler mon compte en banque par la même occasion. Je me suis fait de nombreux amis autant à l’école qu’au travail et ça va faire bizarre de ne plus les voir aussi souvent… mais bon, l’argent est fait pour être dépensé et je suis venue au Japon pour visiter donc il est temps de profiter de ce que ce pays a à m’offrir ! En route pour Kyûshû ! **

PS : Les photos de cet article sont de moi, merci de ne pas vous en servir sans mon accord ^^ (cliquez dessus pour les voir en plus grand).

Publicités

4 réflexions sur “Avril 2017 #2 : Tokyo – Partie 4

  1. Super sympa Gamine!
    Ca me donne presque envie d’aller au Japon! Qui sait.. Peut etre un potentiel prochain voyage?
    En tout cas ca fait plaisir de lire de tes nouvelles, eT de voir que tu profites un max. Belle aventure que tu vis la!
    Bisous bisous et profite un max (meme si je vois que c’est déjà le cas^^)

    J'aime

  2. En route pour l’aventure !!!! Sinon t’es tombée amoureuse que tu baseball ce jour là ??! Mdr… 😉 😉 au passage t’écris vraiment bien c’est super agréable de te lire ! Bisous I miss you petit Pau ❤

    J'aime

    • Yeaaah ! o/
      Ce jour-là en particulier ? Oui, que du Baseball ! 😉

      C’est vrai !? Je suis contente de t’entendre dire ça ! Avec mes gros pavés, j’avais un peu peur d’endormir les gens ><
      I miss you too ma Camichou ♡

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s