Mai 2017 #1 : Fukuoka

29 avril 2017 : Déménagement

J’ai passé quatre mois fabuleux à Tokyo et les colocataires que j’ai eu durant le dernier mois ont vraiment été géniaux. C’est donc avec un petit pincement au cœur que je les ai quittés. J’espère avoir l’occasion de les revoir lorsque je retournerai sur Tokyo !

J’ai passé la plus grosse partie de la journée à faire mes bagages et à nettoyer ma chambre en vue de l’inspection de celle-ci. En effet, afin de récupérer ma caution, je devais rendre mon logement tel que je l’avais eu (normal). L’inspection était prévue à 16h et comme j’avais un peu d’avance, j’en ai profité pour descendre mes bagages dans l’entrée, puis j’ai patienté dans la cuisine. Au fur et à mesure que l’heure approchait mes colocataires se sont réunis dans la cuisine pour discuter une dernière fois avec moi avant mon départ. L’inspection en elle-même s’est très bien passée et j’ai pu récupérer ma caution. J’ai même eu la surprise de recevoir un petit complément pour avoir prévenu de mon départ plus de 60 jours avant la date. Bon, en réalité, j’avais fait exprès de prévenir deux mois avant pour recevoir ce supplément mais comme j’ai une très mauvaise mémoire, j’avais complètement zappé ce « petit » détail…
Bref, une fois toute la paperasse en règle, j’ai continué à parler quelques temps avec mes coloc’s mais ne pouvant reculer éternellement l’heure de mon départ, j’ai fini par leur dire au revoir. Je crois que l’image d’eux en train de me faire des coucous avec un air triste restera gravée dans ma mémoire, ils étaient trop mignons alignés dans l’entrée xD. J’ai traîné mes bagages jusqu’à la gare direction Shinjuku pour passer la nuit dans un appartement que j’avais loué non loin du terminal des bus.

Je ne suis pas prête d’oublier cette soirée ! Déjà, n’étant pas très douée, j’ai tourné un bon quart d’heure dans le quartier avant de trouver l’immeuble. Ensuite, j’étais censée récupérer la clé de la porte du logement dans la boîte aux lettres mais lorsque je l’ai ouverte, j’ai eu le plaisir de découvrir qu’elle était totalement vide… Comme c’était un appartement partagé, je suis allée sonner à la porte en espérant que quelqu’un soit présent pour m’ouvrir. Hélas, après avoir appuyé sur la sonnette une bonne quinzaine de fois, j’ai dû me rendre à l’évidence… Il n’y avait pas un chat à l’intérieur ! (Vous sentez la bonne soirée qui s’annonce ?). J’ai attendu un petit peu devant la porte mais comme personne ne venait, qu’il était pas loin de 19h et que je commençais à avoir faim, je me suis décidée à appeler le propriétaire de l’appartement. Si je devais résumer sa réponse après lui avoir expliqué mon problème, ça donnerait un peu près ça : « Je suis désolée mais j’ai mis suffisamment de clés pour tout le monde dans la boîte aux lettres donc attendez que quelqu’un arrive et plaignez-vous auprès des autres guests, je ne peux rien faire pour vous. » Je vous laisse imaginer mon état d’esprit après ce coup de fil… Ah, et puis il m’a demandé de ne pas m’asseoir parterre dans le couloir parce que, vous comprenez, ça peut incommoder les voisins *sors les couteaux*.

J’ai quand même fait ce qu’il m’a dit et j’ai attendu. Etant donné qu’il se faisait tard, quelqu’un allait forcément pas tarder à rentrer, non ? … Après une heure d’attente et un livre de terminé, une fille est arrivée ! (Enfin, elle va pouvoir passer le pas de la porte, me direz-vous ? *ahahah* C’est mal connaître ma malchance…) La fille en question avait autant la clé en sa possession que moi. Donc au lieu d’attendre toute seule, je me suis retrouvée avec de la compagnie. Comme ma patience a des limites, j’ai rappelé le propriétaire qui m’a répété avec un certain agacement la même chose. Parce que, bien sûr, c’est ma faute s’il n’y a pas de clés à disposition et que je ne peux pas entrer dans le logement. A ce moment là, j’étais tellement agacée que j’étais à deux doigts de demander à me faire rembourser et d’aller à l’hôtel le plus proche.

Après avoir coupé court à la discussion qui, de toute façon tournait en rond, j’ai encore attendu une dizaine de minutes avant qu’une autre fille arrive avec cette fois-ci la clé *miracle* ! J’ai donc pu entrer dans l’appartement après plus de deux heures d’attente dans le couloir (heureusement qu’il faisait bon dehors). A ce moment là, la fille avec qui j’ai poireauté m’a proposée d’aller faire un barbecue dans un restaurant à proximité. Quoi de mieux pour me remettre de mes émotions et relever un peu le niveau de cette soirée que de la nourriture ! Le restaurant était un peu cher mais la viande d’excellente qualité. Je me suis régalée ! Ayant eu une longue journée et voulant qu’elle se termine sur cette bonne note, une fois de retour à l’appart’, j’ai eu vite fait de me coucher !

Le lendemain, j’avais mon bus à 9h mais la gare de Shinjuku étant très grande, je suis partie une heure à l’avance pour être sûre de ne pas le rater. J’ai quitté l’appartement après avoir laissé un petit mot de remerciement à la jeune fille qui m’avait proposée le barbecue la veille et qui dormait encore. Mon commentaire sur l’appartement fût par contre beaucoup moins sympathique…

1er mai 2017 : Arrivée à Fukuoka

Je suis donc partie le 30 avril vers 9h de Tokyo et je suis arrivée à Fukuoka le lendemain vers 8h30 après avoir fait une petite escale de deux heures à Osaka car il n’y avait pas de bus direct. Ce fût loin d’être reposant mais quand je vois que j’ai payé mon trajet trois fois moins cher par rapport à un trajet en train, je me dis que ça valait le coup !

Je ne pouvais entrer dans l’appartement qu’à partir de 15h donc je me suis posée dans un café de la gare avec mes bagages en attendant que l’heure tourne et j’ai mangé un petit-déjeuner digne de ce nom. Après avoir encore tourné dans le quartier pendant un petit bout de temps, j’ai fini par trouvé mon logement. J’ai un bon sens de l’orientation d’habitude, je vous jure mais au Japon, les rues sont petites et n’ont pas de noms alors c’est très facile de prendre le mauvais chemin… xD
Une fois installée, je suis allée faire quelques courses et je n’ai plus bouger de la journée.

Petite info : la première semaine de mai est appelée le Golden Week au Japon car c’est une semaine qui regroupe de nombreux jours fériés et les japonais en profitent en général pour partir en vacances. Durant cette période, il y a donc de nombreux festivals et activités en tout genre qui sont proposés dans les grandes villes du Japon. Ce fût le cas à Fukuoka où les événements ne manquaient pas !

3 mai 2017 : Ohori Park, Fukuoka Castle, Shofukuji Temple et Canal City

Comme c’est la première fois que je visite Kyushu, j’ai écrit pour chaque ville que je visite les lieux touristiques intéressants à voir et je les ai triés par zones afin de ne pas avoir à courir d’un bout à l’autre de la ville.

Ce jour là, j’ai visité toute la zone se situant à proximité du Château de Fukuoka (ou plutôt ce qu’il en reste). J’ai commencé la journée par le parc Ohori qui possède un magnifique lac avec au milieu trois îles reliées par des ponts en pierre. C’est un lieu très prisé par les familles, ceux qui veulent faire leur jogging ou promener leur chien. J’ai fait le tour du parc, croisé des tortues, une chouette et fait de très belles photos !
Le parc abrite aussi un musée d’art et un jardin japonais, tous les deux payants. Le musée en question était fermé pour des rénovations mais j’ai fait le jardin japonais qui était splendide ! J’y serais bien restée toute l’après-midi, surtout que la dame au guichet était particulièrement gentille et m’a fait une petite ristourne sur le billet d’entrée (qui n’était déjà pas cher).

Après avoir fait le tour du parc, je me suis dirigée vers le Château de Fukuoka ou plutôt les ruines qu’il reste. Pour faire court, au 19ème siècle, lorsque le Japon est passé de l’ère Tokugawa à l’ère Meiji, le château représentant un symbole de l’époque précédente fût détruit en grande partie. Bien qu’il fût un des plus grands châteaux de Kyûshû, aujourd’hui il ne reste que des remparts et deux ou trois tourelles. Il est quand même possible de s’aventurer parmi ces ruines et d’imaginer, à l’aide de photos et de plans, l’immensité de cet endroit.
Je ne suis pas restée très longtemps dans le coin car le temps, en l’espace d’une vingtaine de minutes, s’est obscurci et avant que je puisse me mettre à l’abri (dur de trouver un toit en plein milieu de ruines…), une véritable douche tropicale s’est abattue sur moi. (Non, étant donné qu’il n’y avait pas un nuage dans le ciel deux heures auparavant, je n’avais pas prévu de parapluie non plus…) Complètement trempée, j’ai pensé à rentrer chez moi mais n’ayant pas fini mon programme de la journée, j’ai attendu que la pluie se calme un peu pour finir de visiter les ruines et passer à l’étape suivante *warrior*.

J’ai repris le métro pour aller à Gion et de là, j’ai marché jusqu’au temple Shofukuji qui se situait à une dizaine de minutes, dans une zone regorgeant de temples plus ou moins importants. Beaucoup se ressemblait par leurs structures. Le temple Shofukuji est le plus grand et le plus célèbre d’entre eux. En plus, d’être gratuits, à l’entrée de la plupart des temples, il y avait un panneau avec le nom du temple et en dessous un QR code. Ce QR code, une fois scannée avec notre téléphone, nous permet d’avoir des informations sur l’histoire du temple. c’est loin d’être la première fois que je vois ce système au Japon mais je trouve à chaque fois, l’initiative particulièrement intéressante et ingénieuse ! Durant ces visites, la pluie est tombée à quelques reprises mais vu que j’étais encore mouillée, ce n’était pas deux gouttes qui allaient changer quelque chose xD.

Enfin, l’étape suivante, et la dernière, était Canal City, LE centre commercial de Fukuoka qui ressemble d’ailleurs plus à un parc à thèmes qu’autres choses tellement le design des bâtiments est original. J’ai flâné à tous les étages et j’ai pu constater la diversité des boutiques. Entre les magasins de vêtements, d’accessoires, le cinéma, les cafés, les restaurants, les salles de jeux, etc. il y a tout ce que vous voulez pour vous divertir (ou vider votre compte en banque) et bien plus encore ! J’ai d’ailleurs fait une pause dans un café pour boire un smoothie banane-fraise et des toasts grillés avec une sauce et des fruits rouges, un délice ! Enfin, en partant je suis tombée sur une affiche qui indiquait un spectacle de jets d’eau sur le thème de One Piece le soir même. Je me suis donc laissée tenter et pour patienter, je suis allée voir un spectacle d’acrobaties qui était proposé sur la place centrale de Canal City. Le spectacle de One Piece était vraiment chouette. C’était dans le même genre que celui de Disneyland à Paris mais avec un combat d’une vingtaine de minutes entre l’équipage de Luffy et celui de Doflamingo à la place (et moins de budget quand même xD).

4 mai 2017 : Marine World et Uminonakamichi Seaside Park 

Je suis partie en milieu de matinée au nord de Fukuoka pour visiter l’aquarium Marine World. Le trajet se faisait dans un tram bien trop petit pour le monde qu’il y avait ce jour là et avec la chaleur, j’ai cru que j’allais me liquéfier avant d’arriver à destination.

L’aquarium en lui-même était pas mal du tout. J’ai surtout aimé le spectacle de dauphins et la zone consacrée aux méduses ! Il y avait aussi des coraux, des otaries, des tortues, des requins, des raies, des petits et des gros poissons qu’on peut trouver, pour certains, que dans les alentours de Kyûshû. J’ai passé une grosse partie de la journée là-bas et en milieu d’après-midi, j’ai quitté l’aquarium pour me diriger vers le parc qui se situait juste à côté.

Uminonakamichi Seaside Park est un immense parc divisé en plusieurs zones. Parmi celles-ci, il y a une zone pour les enfants avec des structures gonflables, des toboggans, des auto-tamponneuses, etc. pour les occuper (ou s’en débarrasser). Il y a aussi un zoo où il est possible de nourrir et porter certains animaux et en été, une zone aquatique est ouverte au public avec piscines et autres plans d’eau pour se rafraîchir. Le reste du parc est une grande zone florale avec comme attraction principale le musée des fleurs et son jardin de roses. C’est essentiellement cette zone que j’ai visité. Ce n’était pas la période parfaite pour aller voir les jardins car beaucoup de roses n’étaient pas encore pleinement en fleurs mais les odeurs printanières étaient, elles, bien présentes et j’ai passé un bon moment.

6 mai 2017 : Yûtoku Inari Shrine à Kashima 

Je suis partie très tôt de Hakata (la gare centrale de Fukuoka) pour une journée à Kashima, une ville située entre Fukuoka et Nagasaki dans la préfecture de Saga. Vous ne connaissez pas cette charmante ville ? C’est normal ! C’est un trou paumé au milieu de nul part et s’il n’y avait pas l’un des trois plus beaux temples du Japon consacré à Inari là-bas (les deux autres étant le Fushimi Inari à Kyoto et le Toyokawa Inari à Aichi), je n’y aurais jamais mis les pieds xD. Je suis arrivée à destination après 3h de train et une dizaine de minutes de bus. J’ai longé la rue commerçante pour me retrouver enfin en face du temple. Et dès que je l’ai vu, je me suis dit « Okay…, ça valait coup de venir *wouahou* ! »
Il mérite bien d’être dans le top 3, j’en ai pris plein la vue du début à la fin de ma visite. Le domaine du temple est très grand et possède même son propre jardin japonais. Le temple en lui-même est déjà assez imposant mais ce qui m’a le plus charmé c’est toute la zone qui s’étendait dans la montagne qui se situait derrière lui. Il y avait un chemin en pierre, parsemé de Toris et de mini temples et au sommet, il y avait un autre temple ainsi qu’une vue superbe sur la vallée ! Comme il n’y a vraiment rien d’autres à faire là-bas, à part la visite du temple, j’ai pris mon temps et j’ai même tentée de lancer une pièce sur une pierre située au milieu d’un étang (si tu y arrives ton vœu sera exaucé) mais ce fût un échec cuisant… Après une glace et quelques achats, je suis rentrée au bercail. Cette visite fût longue et fatigante mais je ne regrette absolument pas cette escapade, ça valait largement le déplacement *étoiles plein les yeux*.

7 mai 2017 : Fukuoka Tower et Momochihama Beach

Après des journées assez chargées, j’ai décidé de profiter de mon dernier jour à Fukuoka pour aller à la plage. Avant de rejoindre le bord de mer, je suis passée par un petit parc et j’ai pris quelques photos du Fukuoka Dome, le stade de Baseball où joue et s’entraîne l’équipe officiel de Fukuoka : les Hawks. Ensuite, je me suis posée sur le sable avec ma liseuse et j’ai lu une partie de l’après-midi. L’eau était encore un peu fraîche pour se baigner mais j’ai quand même trempé mes pieds (la petite folie de la journée !). Le vent s’est accentué en fin d’après-midi et comme je commençais à avoir du sable partout dans mes affaires, je suis rentrée à l’appartement sans oublier de prendre une petite photo de la Tour de Fukuoka avant. En rentrant, j’ai pu constater mon premier coup de soleil de l’année et pas un petit !

Cette semaine à Fukuoka fût bien plus plaisante que ce à quoi je m’attendais. Je m’imaginais une ville très moderne et active comme Tokyo où on fait vite le tour mais pas du tout. La ville est plus étalée, les rues sont plus larges, la verdure plus présente et le fait d’avoir la mer et la plage à proximité nous permet de respirer et de se sentir moins oppressé. Je recommande ! Prochaine étape : Nagasaki o/

PS : Les photos de cet article sont de moi, merci de ne pas vous en servir sans mon accord ^^ (cliquez dessus pour les voir en plus grand).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s