Mai 2017 #2 : Nagasaki et Kumamoto

8 mai 2017 : Arrivée à Nagasaki

J’ai quitté Fukuoka en fin de matinée après avoir fait le ménage dans l’appartement et j’ai pris le bus direction Nagasaki où je suis arrivée vers 14h. L’hôte de l’appartement que j’avais loué a eu la gentillesse de venir me chercher à la gare en voiture.

Je pensais qu’il allait juste me déposer à l’appartement puis repartir mais pas du tout. Après m’avoir montré le logement et expliqué son fonctionnement, il m’a proposé d’aller visiter la ville ensemble. J’avais prévu de glander tout le reste de la journée et commencer mes expéditions le lendemain mais vu qu’il était là, avec une voiture… il valait mieux en profiter !

Nous sommes donc allés au temple Suwa, un des principaux temples de Nagasaki qui célèbrent chaque année en octobre, par un festival, l’histoire de la ville et les influences que les Pays-Bas et la Chine ont eu dans celle-ci. A côté de ce temple, il y avait un petit parc avec un café célèbre pour ses mochis et udons. Nous avons fait une halte là-bas et j’ai pris des sobas froids et j’ai testé les mochis. D’habitude je ne suis pas fan des mochis car je les trouve bourratifs et écœurants mais ceux là étaient vraiment excellents, je les ai dévorés ! Il y avait aussi un mini-zoo gratuit à proximité que nous avons fait et dont la principale attraction est les singes.

Puis nous avons repris la voiture pour aller au pont Megane, un vieux pont en pierre construit au 17ème siècle. Il porte ce nom (Megane = Lunettes) car lorsque le pont se reflète dans la rivière cela fait penser à des lunettes (ils ne sont pas allés chercher très loin xD). Enfin, mon hôte m’a emmené en haut d’une montagne qui surplombe la ville et où il y a un point d’observation. J’avais une très belle vue de la ville ! Dommage que le temps fût grisâtre ce jour-là car j’aurais pu faire de magnifiques photos.

9 mai 2017 : Musée d’Histoire et de la Culture

Ce jour-là, je voulais visiter la partie sud de la ville où on peut voir de nombreuses maisons et jardins à l’influence hollandaise. Mais il pleuvait non-stop et mes chaussures n’étant plus waterproof (plutôt waterplouf) depuis longtemps, j’ai abandonné ce projet. A la place, je suis allée au Musée d’Histoire et de la Culture qui était à même pas dix minutes à pied de mon logement. Là-bas, une exposition sur l’univers des Studios Ghibli était présente et vu que je suis fan des films de Hayao Miyazaki, je devais y faire un tour !

Après être passée à La Poste pour retirer de l’argent et envoyer des cartes, je suis allée au Musée. Je n’ai rien appris de nouveau durant ma visite mais j’ai tout de même passé un très bon moment ! Le Musée présentait, pour chaque film, les différentes affiches promotionnelles qui ont existé ainsi que les nombreux goodies (sacs, T-shirts, cartes postales, stylos, etc.) et les coupures de journaux annonçant les dates de sortie. Un vrai repère de fans ! En plus de ça, il y avait la diffusion des spots publicitaires et des teasers de certains films ainsi que la méthode de création des storyboards.

Pour finir la visite, nous pouvions prendre une photo à l’intérieur du chat-bus et observer une maquette du vaisseau volant qui apparaît dans Le Château dans le ciel ! Je suis rentrée à la maison non sans avoir craqué à la boutique du Musée avant… ><

10 mai 2017 : Quartier hollandais, Temples et Musée de la Bombe Atomique

Mon passage à Nagasaki était assez expéditif (à peine trois jours) et le mauvais temps m’a empêchée de dispatcher mes visites sur plusieurs jours. Du coup, j’ai tout fait le dernier jour sous un ciel couvert ! Je suis partie très tôt le matin pour visiter le quartier hollandais au sud de la ville. En plus de marcher dans les rues au style occidental, et d’être passé devant l’église catholique Oura, j’ai visité le Glover Garden, un jardin occidental avec des maisons de marchands britanniques qui habitaient à Nagasaki durant la deuxième moitié du 19ème siècle.

J’ai continué ma visite avec le temple Confucius. Un temple dédié au philosophe chinois du même nom et qui a crée le confucianisme. Il en existe de nombreux comme celui-ci au Japon, certains construits par des japonais, d’autres par des résidents chinois et qui venaient dans ces temples pour suivre son enseignement. 11h approchant, je suis allée dans le quartier chinois de la ville pour manger des Sara-udon, un plat typique de Nagasaki et qui s’inspire de plats chinois. Ce sont des udons qui ont la particularité d’être fris (ils sont donc tout fin) et qui sont accompagnés d’un peu de viande et de légumes et d’une sauce absolument divine !

Une fois fini, j’ai fait le tour de Dejima qui fût autrefois une île artificielle (elle est aujourd’hui rattachée à la terre ferme) où habitait les occidentaux (portugais et hollandais notamment). Au 17ème siècle, les portugais étaient obligés de vivre sur cette île afin que leurs échanges puissent être contrôlés par les japonais. Puis, lorsque le Japon s’est replié sur lui-même quelques années plus tard, les portugais ont été expulsés et les hollandais qui vivaient non loin de là, ont été forcés de vivre sur cette île, seule zone où les occidentaux étaient autorisés. Aujourd’hui, l’île s’est transformée en musée et des habitations de l’époque peuvent être visitées. Et si vous avez de la chance, vous pouvez même croiser des samouraïs !

La zone au sud de la ville terminée, j’ai pris le tram direction l’est pour faire la rue Teramachi. C’est une rue qui longe un nombre important de temples (7 ou 8 environ). J’étais motivée et en avance dans mon programme de la journée alors je les ai tous fait ! *warrior* Les plus connus sont les temples Sofukuji et Kofukuji. Deux des trois temples appartenant à l’école Obaku qui enseignaient le bouddhisme zen japonais. Entre les temples, il y avait des cimetières vraiment jolis. L’agencement des arbres autour des tombes et le temps grisâtre qu’il y avait, donnait une ambiance particulière au tout. J’aurais croisé un Yokai que ça ne m’aurait pas surpris ! xD

Ensuite, j’ai consacré la fin de l’après-midi aux visites du parc de la Paix et du Musée de la Bombe Atomique. Difficile de venir à Nagasaki sans penser à ce qu’il s’est passé durant la Seconde Guerre Mondiale… Le parc de la Paix regorgeait de statues symbolisant la paix, l’harmonie et l’amour et envoyées par de nombreux pays (Turquie, USA, Espagne et j’en passe). La plus imposante est La Statue de la Paix érigée en 1955 par les habitants de Nagasaki pour fêter les dix ans depuis la destruction de la ville. Elle représente un homme assis en tailleur dont l’un des bras est tendu horizontalement pour représenter la tranquillité et un monde en paix tandis que l’autre bras pointé vers le ciel représente les dangers des armes nucléaires. Il y a aussi une fontaine dont les jets d’eau forme des ailes, synonyme de liberté.
Avant que la bombe face tant de ravages, il y avait une prison là où se tient désormais le parc. La prison étant à quelques centaines de mètres seulement du point d’impact, elle a été complètement soufflée par l’explosion et on peut observer aujourd’hui ce qu’il en reste, c’est-à-dire des bouts de murs par-ci par-là d’une vingtaine de centimètres de haut seulement.

En parlant du point d’impact, il y a maintenant à cet endroit un pilier en hommage au 172 230 personnes victimes de la bombe. A proximité, on peut trouver de nombreuses grues, des messages de paix et des plaques expliquant ce qu’il s’est passé et appuyé par des témoignages de rescapés. De même près du Musée de la Bombe Atomique où La Flamme de la Paix a été construite. Un monument bâtit dans l’espoir que Nagasaki sera la dernière ville à subir une attaque nucléaire.

La visite du Musée fût instructive, non pas par l’aspect technique et historique car la Seconde Guerre Mondiale étant une de mes périodes historiques préférées, je connaissais déjà bien le déroulement des événements, mais par les témoignages des survivants. Certains témoignages étaient terrifiants et bouleversants… en voici un petit extrait :

« I crossed the half-destroyed Matsuyama Bridge over Shimonokawa. There were so many human corpses under it that they formed a dam in the stream! It was like a vision of Apocalypse, a living hell on earth. Not a speck of cloud tainted the sky above, but the earth below was a panorama of carnage and destruction. » – Testimonies of Nagasaki

Je dois avouer que je n’ai pas eu le courage de lire tous les témoignages regroupés dans ce musée. L’horreur y était trop bien décrit et c’est encore plus déchirant quand on voit que les hommes n’apprennent pas de leurs erreurs et continuent leurs recherches sur les armes nucléaires…

J’ai fini ma visite par un dernier monument : le National Peace Memorial Hall où en surface nous pouvons voir une étende d’eau qui s’allume de plein de petites lumières à la nuit tombée, chaque lumière représentant une victime. Après l’attaque nucléaire beaucoup de survivants de l’explosion se sont retrouvés complètement déshydratés et les eaux des rivières étant contaminées soient à cause des cadavres qui y flottaient soit à cause des retombés acides, ils ont fini par mourir de déshydratation. Cette étendue d’eau est donc là afin que les victimes puissent partir en paix et ne plus jamais manquer d’eau.

Après cette fin de journée éprouvante, je suis rentrée me reposer un peu avant de repartir cette fois-ci avec mon hôte au Mont Inasa. Il m’avait proposé de m’emmener en voiture au point d’observation qui se trouve là-bas afin que je puisse voir la vue de Nagasaki à la nuit tombée. Cette vue est considérée comme l’une des trois plus belles du Japon, j’étais donc curieuse de voir si elle méritait son titre. Arrivée au sommet et attendu une vingtaine de minutes que le soleil se couche, j’ai pu observer Nagasaki briller de mille feux. Il faudrait que je vois de nombreuses autres panoramas pour confirmer ou non sa place dans le top 3 mais en tout cas, elle vaut définitivement le coup de d’œil ! Et après avoir pris encore une fois de jolies photos, je suis rentrée faire mes valises pour partir pour la prochaine étape : Kumamoto ! o/

11 mai 2017 : Arrivée à Kumamoto et Suizenji Koen

Rebelote, on fait ses valises, le ménage et direction le terminal des bus pour aller à Kumamoto. Mon hôte m’a encore une fois emmenée (merci !) et après 3h30 de bus, je suis arrivée à Kumamoto où le frère de mon nouvel hôte (qui travaillait) est venu me chercher en voiture. Ils sont au top à Kyûshû, rien à voir avec un certain hôte à Shinjuku… (rancunière ? pas du tout !) Le trajet a duré même pas trois minutes mais nous avons eu le temps de parler sport et mangas et j’ai pu apprendre que la mangaka de Natsume Yûjinchô (Le Pacte des Yokais) venait d’ici !

J’avais loué un appartement à la décoration Hello Kitty (plus pour le prix que pour le thème). J’avais vu sur les photos des peluches et des couleurs dans les tons roses, mais je ne m’attendais pas à ce que ce soit à ce point Hello Kitty ! xD Le papier peint, les draps, les couvertures, les lampes, les ustensiles de cuisine, les couverts,… tout était à l’image de Hello Kitty. J’ai halluciné ! Il ne valait mieux pas être allergique à cette petite mascotte parce qu’il n’y avait aucun moyen d’y échapper. Même dans les toilettes et la salle de bain, il y avait des stickers Hello Kitty xD. C’était plutôt fun et originale comme expérience !

Comme j’avais checké qu’il allait pleuvoir toute la journée du lendemain, j’ai pris les devant et j’ai profité du beau temps pour visiter, une fois les bagages posés, le jardin Suizenji. Un splendide jardin japonais représentant la région de Tokaido, la zone entre Tokyo et Kyoto et avec donc un mini Fuji-san. Je suis vraiment amoureuse des jardins japonais T___T, ils sont trop beaux, j’en veux un dans ma future maison !
A la fin de ma visite, une petite grand-mère est venue me voir, elle m’a vue galérer à prendre une photo alors elle voulait en prendre une pour moi. Je l’ai remercié et nous avons discuté une bonne demi-heure dans le parc. Elle était absolument charmante, elle m’a expliqué ce que représentait le jardin et les oiseaux qui y viennent en fonction des saisons (c’est une grande fan des oiseaux et elle vient régulièrement, si ce n’est tous les jours, prendre des photos de certaines espèces), puis on a dérivé sur le séisme qui a eu lieu à Kumamoto l’année dernière, ma venue au Japon, ce que je faisais dans la vie et sur sa famille. Je n’ai pas vu le temps passé, c’est le genre de rencontre impromptue que j’apprécie et qui fait tout l’intérêt d’un voyage comme celui-ci !

13 mai 2017 :  Les alentours du Château et un peu de shopping

Il a plu toute la journée précédente, du coup j’étais restée à l’appartement à jouer une partie de l’après-midi à Mario Kart je l’avoue… Heureusement, contrairement à Nagasaki, j’avais beaucoup moins de choses à visiter et ça n’a en point perturbé mes plans.
Je suis donc partie dans l’après-midi pour faire un tour au Château de Kumamoto. Je savais que je ne pourrais pas entrer dans le château à cause des dégradations qui ont eu lieu avec le tremblement de terre de l’année dernière et la reconstruction qui est en cours. Mais j’espérais tout de même pouvoir entrer dans l’enceinte du château et observer de loin la bâtisse principale. Je fus donc extrêmement déçue quand, après avoir fait tout le tour de la zone du château, j’ai constaté que toutes les portes menant à l’intérieur étaient bloquées par des travaux.

Le château de Kumamoto est considéré comme un des plus beaux du Japon mais je n’ai pas pu apercevoir la bâtisse principale, même de loin, et j’ai dû me contenter des murailles qui entourent le château. Il va donc falloir que je revienne faire un tour dans le coin quand les rénovations seront terminées (ce qui ne sera pas le cas avant quelques années tellement les dégâts sont importants T___T).
N’ayant pas pu visiter le château, j’ai flâné dans les rues alentours et j’ai découvert quelques statues de personnages historiques mais aussi un mini quartier typique de l’époque Edo rempli de magasins et restaurants traditionnels. J’y ai même rencontré un samouraï, décidément ils ont encore la côte ! J’ai aussi visité un temple dédié à Inari où j’ai acheté un « Omikuji » sur l’amour. J’ai obtenu une « Excellente chance », ce qui est la meilleure prédiction qu’on peut avoir ! J’attends donc désormais que l’élue de mon cœur vienne frapper à ma porte ! (comment ?! ça ne marche pas comme ça ? *flûte*).

Le tour fait, j’ai repris le chemin de la maison en passant par la rue commerçante. Mes chaussures se faisaient vraiment vieilles et si je n’en achetais pas une nouvelle paire rapidement mon pied allait finir par passer à travers la chaussure ! Il commençait à y avoir un trou dans la semelle, c’est pour dire xD. J’ai donc troqué mes chaussures en toiles par de bonnes baskets qui, je l’espère, me tiendront compagnie jusqu’à la fin de mon voyage !
En rentrant avec mes achats, j’ai longé la rivière et j’ai rencontré un petit garçon en vélo. Il attendait au feu pour traverser et lorsqu’on s’est croisé, il m’a regardé avec de grands yeux et il m’a fait un signe de tête pour me dire bonjour. Je ne sais pas si c’était la première fois qu’il voyait un étranger mais il avait l’air tout intimidé, en mode « Oh mon dieu, une étrangère, il faut que je lui dise bonjour correctement si elle me regarde ! »Il était mignon xD ! Du coup, je lui ai souri et j’ai failli lui dire « Déstresse, on ne va pas te manger ! »

Bref, entre le mauvais temps à Nagasaki et l’impossibilité de visiter le Château à Kumamoto, je n’ai pas eu beaucoup de chance cette semaine. Mais hormis ces deux détails, j’ai quand même pu voir tout ce que je voulais et apprendre de nouvelles choses. Puis j’ai fait de sympathiques rencontres. Je ne regrette pas mes déplacements et je referai définitivement un tour à Kumamoto ! C’est une ville très agréable à visiter à pied, en vélo ou en tram !

PS : Les photos de cet article sont de moi, merci de ne pas vous en servir sans mon accord ^^ (cliquez dessus pour les voir en plus grand).

Publicités

2 réflexions sur “Mai 2017 #2 : Nagasaki et Kumamoto

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s