Un événement digne d’intérêt – Sarah Barnard

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Les événements dignes d’intérêt : tout le monde en vit tôt ou tard, mais certains plus que davantage que d’autres. Et plus on en vit, plus on a d’histoires à raconter, et plus on est intéressant aux yeux des autres. »

wp-1497057680905.jpg
Titre :
Un événement digne d’intérêt (Beautiful Broken Things)
Auteur : Sara Barnard
Genre : Romance Contemporaine
Langue : Anglaise
Pages : 322
Note : 3.5/5

En bref : La plume de Sara Barnard est toujours aussi agréable, par contre, malgré les sujets sensibles présentés, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire ni à apprécier les personnages comme il se doit.

Résumé :

Avant mon dix-septième anniversaire, je dois absolument :
1/ me trouver un vrai petit ami
2/ vivre un Événement Digne d’Intérêt

J’ai élaboré une théorie très précise au sujet des Événements Dignes d’Intérêt: tout le monde le vit tôt ou tard, mais certains davantage que les autres. Moi, j’attendais toujours mon premier Événement Digne d’Intérêt. Et c’est précisément ce qui est arrivé, l’air de rien, sans que je ne voie rien venir.

Avis :

Caddy vient d’avoir seize ans, elle étudie au lycée pour filles Ester Herring. Elle n’a jamais eu de petit-copain et contrairement à sa grande-sœur Tarin ou sa meilleure amie Rosie, elle n’a jamais rien vécu de palpitant dans sa vie. Pas de séjour à l’hôpital, pas d’histoires d’amour, de famille ou d’amitié tragiques, bref rien de fascinant à raconter en soirée. De ce fait, Caddie se trouve banale et complètement inintéressante. Mais, cette année, elle compte bien changer ! Avant ses dix-sept ans, elle se donne trois objectifs : se trouver un petit-ami, perdre sa virginité et vivre un événement digne d’intérêt. Sa rencontre avec Suzanne, une nouvelle élève de l’école de Rosie pourrait bien lui permettre d’y arriver.

J’avais bien aimé A Quiet Kind of Thunder de l’auteure, cette histoire toute mignonne entre Rhys et Steffi mais soulevant aussi des sujets plus importants comme les problèmes de communication que ce soit dû à un mutisme total ou sélectif. J’espérais retrouver les mêmes sensations lors de ma lecture de ce roman et au vu des commentaires que j’avais lus et qui disaient que c’était un livre bouleversant, touchant, etc. je partais confiante. Mais, finalement, j’en ressors plutôt déçue.

Lorsque je lis un livre, l’histoire peut être banale au possible, si les personnages sont fascinants, je vais quand même adoré. Par contre, l’inverse n’est pas réciproque et ce fût mon problème ici. A travers Caddie, Rosie et Suzanne, l’auteure nous parle de sujets sensibles comme l’abus, l’indifférence, les jugements précipités et jusqu’où on peut aller au nom de l’amitié. Chaque personnage à sa façon de gérer les différentes situations auxquelles il est confronté et bien que les méthodes soient différentes, les intentions sont les mêmes et j’ai apprécié que Sara Barnard ne nous dise pas ce qu’il est bon ou non de faire. Parce qu’il n’y a tout simplement pas de solutions miracles qui marchent à tous les coups. Celles-ci changent en fonction du caractère de la personne et de ce qu’elle a vécu et l’auteure a été très juste sur ce point. Elle nous présente une histoire réaliste avec quelques passages qui m’auraient sans aucun doute, mis la larme à l’œil si j’avais réussi à apprécier les personnages… mais ce ne fût pas le cas.

Suzanne, tout d’abord, est une jeune fille un peu paumée qui a du mal à se reconstruire et qui se cache derrière de faux sourires et un ton léger qui ne dupent que les plus aveugles. C’est un des seuls personnages que j’ai apprécié, malgré son incapacité à se rendre compte de son comportement destructeur… J’aurais aimé une altercation avec ses parents. De ce côté là, ça manque d’explications.

Caddie, elle, m’a exaspéré dès les premières pages. Elle trouve sa vie tellement ennuyante et plate qu’elle envie les problèmes d’autres, j’ai trouvé ça ahurissant. Bon nombre de personnes rêverait d’avoir un vie tranquille à l’abri des vagues et elle, tout ce qu’elle demande, c’est qu’un raz de marée vienne s’abattre sur son existence pour qu’elle ait enfin quelque chose à raconter. Certes, les obstacles qu’on rencontre nous façonnent et font de nous ce qu’on est aujourd’hui, mais de là à dire que ça nous rend plus intéressant et qu’on est ravie que ça nous soit arrivé… Faut pas pousser non plus.

Un autre point qui m’a agacé mais qui concerne aussi Rosie, c’est leur jalousie et les labels qu’elles ne peuvent pas s’empêcher de mettre sur leurs relations. Je comprends tout à fait la jalousie de Caddie envers Suzanne lorsqu’elle voit à quel point elle et Rosie passent du temps ensemble. Puis celle de Rosie lorsqu’elle voit que Caddie et Suzanne se rapprochent finalement, à ses dépends. C’est difficile de trouver un bon équilibre dans une amitié à trois et ça réveille forcément des tensions à un moment donné. Cependant leurs crises de jalousie relevaient plus d’enfants de primaire que de lycéennes. Sous prétexte que c’est sa meilleure amie, elle devrait être d’accord avec tout ce qu’elle fait et ce qu’elle dit ? Ce n’est pas du tout ma vision de l’amitié alors j’ai eu beaucoup de mal à accrocher à ce trio et cela m’a empêché d’apprécier l’histoire comme il se doit.

Bref, l’intrigue en elle-même est très bonne (un peu lente tout de même au départ) et avait beaucoup de potentielle mais j’étais tellement consternée par les comportements des personnages que je n’ai pas réussi à entrer dedans. Seuls les derniers chapitres ont éveillé mon intérêt mais ce n’est pas suffisant pour que je recommande ce récit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s