L’Asile, tome 2 : Le Sanctuaire – Madeleine Roux

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Silence gave the shadows and the darkness power. »
« You can’t do over what’s already been done, but you sure can undo it. Not easy, but you can undo it. »

wp-1497879979290.jpg
Titre :
 L’Asile, tome 2 : Le Sanctuaire
Auteur : Madeleine Roux
Genre : Fantastique, Thriller
Langue : Anglaise
Pages : 400
Note : 4.25/5

En bref : L’ambiance oppressante est toujours au rendez-vous mais les personnages m’ont moins enchanté et l’intrigue m’a laissé quelque peu perplexe à la fin. Je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi et j’espère que le tome 3 sera m’éclairer davantage.

Résumé :

LE PASSÉ REVIENT LES HANTER.
Dan, Abby et Jordan demeurent traumatisés par l’été qu’ils ont passé ensemble à l’asile de Brookline. Malgré tous leurs efforts pour tourner la page, quelqu’un est bien déterminé à garder la terreur vivante et envoie aux ados des photos d’un carnaval d’époque, sans nom ni message. Dan finit par recevoir une liste de coordonnées qui désignent des maisons abandonnées dans le village à proximité de Brookline et il est convaincu que le seul moyen de mettre fin à ce cauchemar une fois pour toutes est de retourner au Collège de New Hampshire pour suivre cette piste.
Cependant, quand Dan et ses amis arrivent au Collège, sous le couvert d’un week-end réservé aux étudiants potentiels, ils découvrent que le carnaval de leurs photos est non seulement réel, mais est de passage sur le campus pour la première fois depuis de nombreuses années. Tandis qu’ils échappent au regard attentif des collégiens qui sont leurs hôtes pour le séjour, ils visitent les maisons sur leur liste et découvrent des secrets plus sombres qu’ils n’auraient pu l’imaginer.

Avis :

Dans ce deuxième tome, Dan, Abby et Jordan ont repris le cours de leur vie après les événements qui ont eu lieu à Brookline l’été précédent. Du moins, c’est ce qu’ils pensaient et espéraient mais la réalité est tout autre. Abby et Jordan ont constamment des cauchemars qui mettent leurs nerfs à rude épreuve. Quant à Dan, ses amis lui manquent. Sa vie actuelle ne le satisfait pas et le directeur de l’Asile continue de le hanter.
Alors, quand la mère de Félix contacte Dan pour qu’il aille rendre visite à son fils qui le réclame, Dan accepte et se rend à l’hôpital psychiatrique. Les découvertes qu’il va faire là-bas vont le pousser à organiser une « réunion d’urgence » avec Abby et Jordan. Ensemble, ils vont profiter des portes ouvertes de New Hampshire pour retourner sur le campus et percer les secrets de la ville qui abrite l’asile de Brookline.

Encore un tome qui m’a fichu la trouille ! J’ai trouvé l’ambiance, d’une manière générale, moins oppressante que le volume précédent, sûrement parce que, cette fois-ci, les événements ne se passent pas dans les méandres de l’asile mais dans des lieux moins confinés et effrayants. Cependant, ça ne m’a pas empêché de sursauter une ou deux fois  et ce, bien comme il faut.
Comme dans le tome 1, on retrouve régulièrement des photos en noir et blanc et ils m’ont donné le même effet, une pointe de réalisme qui vient accentuer l’ambiance glauque du récit et qui nous aide aussi à imaginer plus facilement les décors dans lesquels évoluent les personnages. C’est une technique de plus en plus utilisée et je ne peux qu’adhérer à ce système.

J’avais dit dans le premier tome que les personnages étaient prometteurs et c’était le cas. J’ai aimé suivre leur évolution et voir par exemple, Dan sortir de son cocon. Malheureusement, on stagne un peu dans ce deuxième volume. Abby entend toujours la voix de Lucy mais cela n’apporte strictement rien au récit. Jordan n’a toujours pas d’histoire à lui mais il est beaucoup plus présent et sera d’une aide capitale dans ce tome, pour mon plus grand plaisir. Dan, quant à lui, est plus sociable que jamais, ce qui est un peu bizarre quand on se souvient à quel point il avait des difficultés dans ce domaine pendant le stage d’été. Par contre, il n’en fait toujours qu’à sa tête et je l’ai trouvé un brin égoïste par moment.
On a là un trio bien étrange. Ils sont souvent en train de s’envoyer des piques et de ne pas être d’accord les uns avec les autres et pourtant, dès que l’un d’entre eux à besoin d’un coup de main, les deux autres sont là pour l’accompagner. C’est comme si la peur les rendait dissidents mais que le danger les réunissait, c’est assez perturbant.

En ce qui concerne l’histoire, on passe de l’hôpital psychiatrique au campus de New Hampshire et son carnaval (je déteste les clowns…). Durant les portes ouvertes Dan, Abby et Jordan feront la connaissance de leurs parrains respectifs Micah, Lucy et Cal. Des personnages plutôt intéressants qui viendront épaissir les mystères qui entourent cette ville. J’ai beaucoup aimé la première partie du livre qui a eu vite faite de me replonger dans l’univers angoissant de l’auteure. Cependant, dans la deuxième partie, cette angoisse s’est apaisée et a fait place à la confusion. Madeleine Roux nous inonde d’informations et il m’était difficile de faire le tri entre ce qui était important et ce qui ne l’était pas. Sans compter, qu’à la fin, il se passe tellement de choses que je ne suis pas sûre d’avoir tout saisi ni que notre trio est avancé dans leurs recherches concernant le directeur de l’Asile. Je ne sais pas si c’est ma mémoire qui me fait défaut mais je ne suis pas sûre que tout soit cohérent. J’espère que le tome trois sera répondre à mes interrogations.

En bref, un tome un peu moins bon que le précédent. L’ambiance glauque est toujours là mais la distribution des informations n’est pas assez homogène et m’a empêché de bien saisir tous les aspects de l’histoire. De plus, je n’ai toujours pas la réponse à la théorie que j’avais en tête dans le tome 1 donc je vais devoir lire le dernier tome rapidement pour savoir si j’ai visé juste ou pas.

Retrouvez ma chronique du premier tome ici : Tome 0.5 / Tome 1 / Tome 3 / Spin-off.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s