Masques – Caroline Giraud

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Assise sur le trottoir, la guitare à la main, elle marmonnait quelques paroles écrites le matin même. Elle avait une jolie voix. Ce n’était pas désagréable à entendre : pourtant, cette chanson était le comble du ridicule. Pascal n’y connaissait rien en musique : c’était un Érudit. »

couv10470263

Titre : Masques
Auteur : Caroline Giraud
Genre : Aventure, Fantastique
Langue : Française
Pages : 271
Note : 4/5

En bref : Un univers original qui nous fait réfléchir sur la société dans laquelle nous vivons. J’ai apprécié suivre les personnages et même si j’ai réussi à deviner quelques secrets avant qu’ils ne soient dévoilés, la fin a réussi, quant à elle, à me surprendre. Bonne surprise~

Résumé :

Pascal est un Erudit. Calculer, c’est là toute sa vie : la distance entre les planètes, l’heure exacte à laquelle il doit partir du bureau pour aller chercher son fils à l’école. Sophie est une Noble. Qu’elle ait pu souhaiter travailler, écrire ou faire du sport n’a aucune importance. Cela ne lui est pas nécessaire : le bras de son époux, le roi, suffit à remplir sa haute existence. Scarlett est une Bohémienne. Du lever du soleil à la tombée de la nuit, le son de sa guitare piste les passants. Les trottoirs la connaissent, assise sur le chemin de tous et de chacun. Elle est la fille de la meilleure, la plus belle, la plus chère des prostituées de Paris. Son destin résonne dans sa voix : elle ne sera jamais rien d’autre que la fille de la prostituée.
Eric Shimmer. L’un des Hackers. Ils se tiennent silencieusement à l’extérieur de la ville, une arme à la main, car ils n’ont pas le droit d’entrer. Ils aiment la guerre et le sang , on les croit fous… mais peut-être attendent-ils bien plus de leur combat. Ils veulent la liberté.

Avis :

Caroline Giraud a eu la gentillesse de me proposer son nouveau roman « Masques » gratuitement en échange d’une chronique sur mon blog. L’histoire m’ayant intriguée, j’ai accepté avec plaisir, et bien que j’ai mis du temps (beaucoup de temps) à m’attaquer à son ouvrage, me voici enfin avec la chronique !

Nous suivons Pascal Sevada, un Érudit célèbre pour ses travaux en astronomie. Il croise tous les jours, sur sa route pour aller au travail, une jeune Bohémienne du nom de Scarlett, qu’il n’apprécie guère. Quelques jours plus tard, la population apprend que les Hackers, un groupe de révolutionnaire, ont réussi à entrer dans la capitale, chose impossible jusque là car celle-ci est gardée par les Nobles. Scarlett tombe alors sur ces fameux Hackers et surprend leur conversation. Les masques, gardiens de grands pouvoirs et de la stabilité de la société, ont été séparés et ils cherchent à les retrouver pour les détruire mais pour cela, ils doivent résoudre des énigmes. Ils cherchent donc à kidnapper Pascal afin qu’il les résolve pour eux. Sauvés de justesse par Scarlett, ce dernier tentera alors de retrouver les masques et d’empêcher que les Hackers en prennent possession pour contrôler Paris et ses habitants.

Comme vous avez pu le remarquer dans le résumé, je parle de Bohémiens, de Nobles, de Hackers et d’Érudits, ce sont les quatre catégories de personnes qui existent dans « Masques ». Les Erudits sont les cerveaux de cette société, ils sont chercheurs, professeurs, avocats, et j’en passe. Les Nobles sont les plus riches, ils gouvernent le pays et sont chargés de la protection des civiles. Les Bohémiens, quant à eux, sont les plus pauvres, ils habitent dans les bas quartiers et sont sujets à la prostitution ou font la manche. Enfin, les Hackers habitent en dehors de la ville et ont interdiction d’y entrer. Ce sont des gens extrêmement violents et dangereux qui cherchent à prendre le contrôle de la société.
J’ai beaucoup apprécié cette catégorisation de la population. Nous vivons dans une société qui fait de plus en plus d’un cas, une généralité et Caroline Giraud a décidé de jouer sur cet aspect. Dans « Masques », elle nous offre un monde où « l’habit fait le moine », chaque individu appartient à une catégorie et agit en conséquence, et surtout personne ne se mélange plus que nécessaire, les Nobles avec les Nobles, les Bohémiens entre eux, etc. C’est un choix original et particulièrement bien écrit. Cela devient encore plus intéressant quand nous nous rendons compte que, plus longtemps les masques sont séparés les uns des autres, plus les barrières qui régissent cette société deviennent floues. Les apparences deviennent alors trompeuses et il devient difficile de différencier un Érudit, d’un Noble, d’un Bohémien ou encore d’un Hacker. Le lecteur peut alors remarquer que le monde n’est pas tout blanc/tout noir et que tout comme il peut y avoir des « méchants » chez les Nobles ou les Érudits, il peut y avoir des gens respectables parmi les Bohémiens ou les Hackers (un peu comme dans la vraie vie non ?).

Côté personnages, on retrouve en plus de Pascal et Scarlett, Sophie, une Noble et plus particulièrement la Reine du pays qui se retrouve à les accompagner dans leur quête. Alors que Pascal est assez détestable au début (et très égoïste), que Sophie est habituée à son petit confort et que Scarlett n’a pas sa langue dans sa poche, leurs caractères va changer au fil de l’histoire. Au contact les uns des autres et grâce à la séparation des masques, ils vont évoluer et acquérir des caractéristiques qui ne font pas parti de leur catégorie sociale respective. S’apercevant de ces changements, ils vont remettre en question le bien fondé de leur système.
Tout un pan de l’histoire est aussi consacrée aux passés de nos personnages mais plus que ça, c’est vraiment l’univers et l’altération de leurs personnalités qui m’ont plu dans ce livre.

En bref, avec un monde bien construit à cheval entre réalité et fiction, Caroline Giraud propose un roman de qualité dont j’ai apprécié le début comme la fin. Les secrets des personnages peuvent se deviner assez facilement mais le dénouement en surprendra probablement plus d’un. Je la remercie encore une fois pour sa confiance et j’espère la revoir bientôt avec un autre ouvrage !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s