Voyageuse, tome 1 – Iman Eyitayo

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Oubliés les glaces le samedi, les séjours occasionnels à la plage, les petites attentions en fin de journée. Le chirurgien prit le dessus sur le parent, les patients sur la famille, la carrière sur l’amour. Nous étions finis. »

couv51618112

Titre : Voyageuse, tome 1
Auteur : Iman Eyitayo
Genre : Romance, Fantastique
Langue : Française
Pages : 248
Note : 4.5/5

En bref : L’histoire tient la route du début à la fin. L’auteure a crée un univers original nous offrant de nombreuses possibilités. Les personnages ne sont pas tous suffisamment développés à mon goût mais il semble que Iman Eyitayo se réserve pour les prochains tomes et j’ai hâte de lire ça !

Résumé :

À 18 ans, Kanyin vient de terminer son lycée avec brio et ne tient plus en place à l’idée d’entrer enfin à l’université.
Toutefois, lorsque sa mère lui annonce qu’elle doit passer ses vacances au Bénin, auprès de son père, sa bonne humeur s’évapore. Ce dernier étant constamment accaparé par son métier de chirurgien, la jeune fille s’attend à deux mois d’ennui et de solitude.
Elle ne prévoyait certainement pas retrouver un vieil ami d’enfance dans une situation plus qu’inattendue : dans le coma.
Et elle s’attendait encore moins à ce qu’en le touchant, elle se retrouve projetée dans un endroit des plus étranges…

Avis :

Pour ce Jeudi Auto-Edition, je vais vous parler du tome 1 de la saga Voyageuse qui m’a été gentiment offert par Iman Eyitayo en échange d’une honnête chronique. Il m’a fallu quelques mois pour m’y pencher car le temps me faisait défaut mais je ne regrette pas le voyage. J’ai pris énormément de plaisir à découvrir ce premier tome et voici pourquoi.

Kanyin vient tout juste de décrocher son BAC et elle part passer les vacances d’été au Bénin, le pays où elle a grandit et où vit toujours son père, célèbre chirurgien. L’entente entre les deux est loin d’être au beau fixe. Le père étant souvent accaparé par son travail, il n’a que peu de temps à consacrer à sa fille. Kanyin, « habituée » par cette situation, va essayer, sous les conseils de sa mère, de renouer contact avec Jun, son ami d’enfance qu’elle n’a pas revu depuis qu’elle a quitté le pays. Elle apprend très vite et de la bouche de son père, que Jun est dans le coma depuis deux semaines à l’hôpital. En lui rendant visite le lendemain de cette découverte et en le touchant, elle se retrouve propulser dans un autre monde, le purgatoire des âmes.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce roman, c’est l’univers qu’a crée l’auteure. En plus de nous faire découvrir le Bénin et sa culture (dont je ne connaissais strictement rien, je l’avoue), Iman Eyitayo s’est lancée dans la création d’un tout autre monde où les âmes peuvent être enfermés et où, à moins qu’on les secoure, errent pour l’éternité. Cet univers était particulièrement intéressant et suffisamment bien décrit pour pouvoir se l’imaginer facilement. C’est là-bas que Kanyin va atterrir et les découvertes qu’elle y fera seront toutes plus surprenantes les unes que les autres. Elle fera la rencontre de nouveaux compagnons, se découvrira des pouvoirs et sa connaissance des caractères chinois lui sera d’une grande aide. Je suis plus culture japonaise que chinoise mais j’ai néanmoins apprécié les nombreux clins d’œil de l’auteure et l’utilisation qu’elle en a fait dans son histoire (notamment les signes du zodiaque et le système de gardiens), c’était vraiment bien pensé et je suis curieuse de savoir jusqu’où elle compte aller avec.

Côté personnages, je dois dire que j’ai eu un peu de mal avec Kanyin au départ. Je l’ai trouvé trop impulsive et je comprenais rarement les raisons de ses colères. Cependant à mesure qu’on avance dans l’histoire, elle devient un peu plus calme (quoique… xD). Dans tous les cas, c’est un personnage qui ne manque pas de caractères et ce dès les premières pages !
On retrouve aussi dans ce tome Jun, qui me fût très sympathique mais à qui il manque un petit je-ne-sais-quoi pour que je tombe sur son charme. J’ai apprécié son histoire et je suis impatiente d’en apprendre davantage à ce sujet car cela semble être le point central de l’intrigue mais en ce qui concerne le personnage en lui-même, je l’ai trouvé un peu fade comparé au caractère flamboyant de Kanyin.
Quant aux autres âmes, j’espère qu’ils seront plus développés dans les prochains tomes car le peu que nous dévoile l’auteure, ne m’a pas suffit à m’attacher à eux non plus. Mais en même temps ce manque d’informations est justifié par le manque d’interactions entre eux et l’héroïne. Je croise juste les doigts pour qu’on en sache plus par la suite car encore une fois, ce qu’on apprend est plutôt intriguant.

Enfin, pour ce qui est de la plume de l’auteure, je n’ai pas grand-chose à dire dessus, je l’ai trouvé fluide et très agréable à lire. J’ai aussi aimé le fait que les chapitres soient courts, cela donne du rythme au récit et nombreuses sont les fois où je me suis dit « Bon allez, encore un petit chapitre et je retourne travailler ! ».

En bref, Iman Eyitayo nous propose ici un premier tome à l’univers original. Mélangeant réalité et magie, Afrique et Asie, elle nous embarque dans une aventure qui regorge de potentiel et de diversité. Les idées sont là, elles sont bonnes et il ne manque plus qu’elles soient davantage expliquées et développées. Je suis curieuse de savoir comment les choses vont évoluer pour Kanyin, Jun et leur groupe. A suivre~

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s