Octobre 2017 #1 – Yamanashi

5 octobre 2017 : Jour de congé – Restaurant et Camping

Les journées sont calmes au restaurant et depuis quelques jours, j’ai le plaisir de travailler au son de The Avett Brothers. C’est le groupe que j’avais fait découvrir à mon manager quand il m’avait demandé ce que j’aimais comme musique. Au début, je pensais qu’il mettait leur musique pour me faire plaisir mais plus les jours passent plus je me dis qu’il doit lui-même apprécier le groupe pour l’avoir carrément ajouté à la playlist du restaurant *petite victoire*.

Aujourd’hui c’est mon jour de congé et Muto-san, mon autre manager m’a proposé de manger ensemble le midi. Nous sommes allées non loin d’ici, dans un restaurant italien où nous nous sommes régalés d’une pizza et de pâtes. C’était un peu trop poivré à mon goût mais tout de même très bon ! Muto-san voulait que je fasse croire au gérant que j’étais italienne pour lui mettre la pression mais je n’ai pas osé, le pauvre xD. Nous avons aussi parlé de sa future venue en France qui, je l’espère, se concrétisera bientôt. Vu tout ce qu’il m’offre et me propose comme sorties, j’ai hâte qu’il vienne en France pour que je puisse, à mon tour, le gâter comme il se doit. Même si je sais que ça lui fait plaisir, je trouve que la balance commence à être un peu trop déséquilibrée et je n’aime pas trop ça ><.

Le soir, avec Mana, Nanayo, Muto-san et Fumiya, nous avions prévu une soirée camping. Muto-san a passé une partie de la journée à préparer le terrain avec Mana et le soir, une fois le Last fini (tout le monde n’était pas en congé), nous sommes allés en voiture jusqu’à un terrain vague non loin de chez Mana. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais mais certainement pas à quelque chose de si confortable. Connaissant Mana, j’aurais pourtant dû me douter qu’elle serait bien équipée pour l’occasion ! Nous sommes donc rentrés à cinq sous une grande tente après avoir installé le futon et les couvertures que Muto-san avait ramenées. Je pensais avoir froid (les nuits sont fraîches en montagne ces temps-ci) mais finalement la tente était bien isolée et avec la chaleur humaine que nous dégagions, nous n’avons pas eu besoin de nous couvrir de 36 couches.

Nous avons passé la soirée à discuter et à jouer aux cartes (au UNO et au pouilleux en particulier). Le perdant devait boire quelques gouttes de Tabasco. Il semble que les japonais aient toujours besoin de donner des gages pour rendre leurs jeux plus intéressants xD. J’ai eu la chance de perdre qu’une seule fois, avant que les gages soient mis en place alors j’ai pu échapper au Tabasco *lucky*. En plus d’avoir ramené des jeux pour nous occuper une partie de la soirée, nous avions du café et à manger pour nous réchauffer et nous restaurer. Bref, le kit complet pour passer une bonne soirée entre amis.

C’était la première fois que je faisais du camping et c’était vraiment fun ! Mana n’arrêtait pas de perdre, que ce soit au UNO ou au pouilleux et on n’arrêtait pas de se moquer d’elle car c’est une mauvaise perdante et dès que quelqu’un lui donnait un +2 ou un +4 au UNO par exemple, elle lui jetait un regard noir qui faisait éclater de rire tout le monde.
Vers trois heures du matin, nous nous sommes couchés car nous devions pratiquement tous aller travailler le lendemain, la nuit blanche n’était donc pas envisageable. D’une manière générale, j’ai du mal à dormir avec des gens et ces derniers temps, j’étais sujette à des insomnies donc autant vous dire que cette nuit là ne fût pas de tout repos…
En plus, pendant la nuit, Mana qui était à une extrémité de la tente a commencé à se rapprocher de Nanayo qui s’est, à son tour, décalée petit à petit de mon côté. Deux solutions s’offrait alors à moi, soit je me décalais aussi vers Muto-san, soit je faisais barrage. J’ai commencé à me rapprocher de Muto-san mais bon, je n’allais pas lui grimper dessus non plus et puis, c’était un coup à ce qu’il se déplace vers Fumiya et que ce dernier, qui était à l’autre extrémité se retrouve dehors alors j’ai fini par faire barrage et arrêter cet effet domino.

Le lendemain, j’ai été réveillée par le bruit des chevaux qui étaient dans les étables non loin mais ne voulant pas quitter mon petit cocon, je me suis emmitouflée dans mon sac de couchage et je me suis rendormie. Il a fallu que Muto-san me secoue et me crie « Hey, la française, debout ! Oh, debout ! » pour que je daigne enfin bouger et sortir de sous la tente (non sans avoir au préalable fait un tour sur moi-même et balancer mon bras sur mon manager pour me venger !). La température extérieure n’était pas très élevée alors une fois tous debout, nous avons plié bagages et sommes rentrés chez nous. Pour ma part, je ne me voyais pas me rendormir (même si la nuit avait été courte) alors je me suis prise un bon bain chaud pour me décongeler un peu avant d’aller au boulot.
Comme à chaque fois qu’on fait une sortie de la sorte, la journée qui suit fût compliquée pour tout le monde mais je ne regrette pas pour autant l’aventure ! Je retente même l’expérience quand ils veulent !

7-9 octobre 2017 : Boulot, boulot

Les journées sont assez chargés ces jours-ci, week-end oblige, du coup je cours de partout. Je suis chargée de préparer les bières et les softs mais aussi les glaces et parfois même l’envoie des plats en salle quand les managers sont occupés ailleurs et que personne d’autres ne les remplacent. C’est gratifiant de voir qu’on me fait à ce point confiance alors que je ne suis clairement pas la plus ancienne du staff et que je ne me considère pas non plus comme la plus compétente (même si je suis une des seules à savoir faire correctement un Parfait aux Marrons).

Du coup, je suis plutôt concentrée quand je dois me charger de tout ça afin de ne pas trahir la confiance qu’ils ont en moi. Mais Muto-san avait d’autres idées en tête ces jours-là… Il a passé tout le week-end à me taquiner mais vraiment TOUT le week-end. Je ne sais pas ce qu’il avait mais à un moment donné, j’étais à deux doigts de lui crier dessus « Mais punaise, je suis fatiguée de courir partout et tu m’épuises encore plus à m’embêter ! Va t-en et bosse ! » xD. Même si je me suis retenue de lui dire ça, je crois que ça s’est vu à mon regard et au « Maiiiiiis, je suis fatiguée. » que j’ai lancé lorsqu’il s’est amusé pour la n-ième fois à me barrer la route alors que j’apportais une boisson à une table xD.

Le vendredi, au restaurant, un mec habillé en raisin est venu manger. En japonais « raisin » se dit « budo ». Muto-san qui s’occupait des bières à ce moment là est venu me voir et m’a demandé de préparer un jus de raisin. Une fois la boisson préparée, je l’ai interpellé pour savoir pour qui était le jus de raisin car ça arrive souvent que les managers me demandent de préparer des boissons qu’ils offrent gratuitement à des gens qu’ils connaissent ou à des clients réguliers. Là, il me sort « C’est pour Budo-san. » – « Et c’est qui Budo-san, je ne le connais pas. » – « Il est au comptoir, à la chaise H. » – « Ok ! ». Je me retourne alors pour aller au comptoir et là je m’arrête net quand je vois le mec habillé en grappe de raisin « Hé ?! Vraiment ! Pourquoi ? » sont probablement les premiers mots qui me soient passés par la tête xD.

Après lui avoir servi la boisson en gardant le plus possible mon sérieux, Muto-san m’a renvoyé à sa table avec, cette fois-ci, un petit biscuit aux raisins qu’on venait de recevoir. Si mon japonais avait été meilleur, j’aurais probablement dit à Muto-san qu’on ne donne pas du raisin à un mec habillé en grappe de raisin, c’est du cannibalisme… Mais comme je ne sais pas encore le dire, je me suis contenter de le penser très fort !
Budo-san est arrivé vers 17h, l’heure à laquelle, le staff qui fait la fermeture revient de sa pause. A chaque fois que l’un d’eux arrivait et voyait notre invité spécial, il réagissait exactement de la même façon que moi, c’était vraiment drôle de voir leurs réactions ! Je n’ai jamais su pourquoi il était venu, ni pourquoi il était habillé en jus de raisin… Les mystères du Japon !

16 octobre : Soirée UNO et Poker

Encore une soirée cartes improvisée qui s’est déroulée non pas dans le magasin de Takayama ni chez moi mais dans une petite maison secondaire chez Mana. Il y avait Takayama, son frère, Koike, Nanayo, Shinsuke, Mana et moi. La maison n’étant en temps normal pas habitée, il ne faisait pas chaud en arrivant et nous avons dû attendre une grosse demi-heure pour que le chauffage joue son rôle et que nous puissions enlever nos manteaux. Nous avions amené du thé et du café du ROCK pour nous accompagner durant cette soirée et le frère de Takayama qui était présent, avait fait des chocolats fourrés aux noisettes et fruits secs pour l’occasion (pas dégueu du tout au passage).

Après quelques parties de UNO pour nous échauffer, nous avons entamé une partie de Poker. Nous sommes tous partis avec 21 yens en poche et notre mise de départ devait être de 1 yen. Le but était de s’amuser et pas de finir complètement endetté à la fin de la soirée alors nous n’avons pas misé gros. Nous avons joué ainsi jusqu’à environ une heure du matin et plusieurs d’entre nous avons dû, au cours de la partie, demander à la banque un prêt pour que nous puissions continuer à jouer. Je fis partie des gens endettés mais heureusement, je me suis remise à flot à l’avant-dernière partie où j’ai gagné la manche grâce à un Flush ! Tout le monde ne fût pas aussi chanceux et Shinsuke a dû demander un prêt à deux reprises à la banque.

Pour ma part, j’ai fini avec 32 yens en poche ce qui fait que j’ai gagné 11 yens durant la soirée si on enlève l’argent en poche en début de soirée. Un Poker donc plutôt réussi en ce qui me concerne !

18 octobre 2017 : Les gorges de Shosenkyo

J’avais demandé cette semaine-là deux jours de congé d’affilés afin de pouvoir faire une petite sortie. Je m’éclate à Kiyosato mais je ne suis pas venue ici que pour travailler, je comptais aussi en profiter pour visiter les alentours. Je voulais visiter les Gorges de Shosenkyo qui se situe non loin de Kofu mais l’endroit n’étant pas forcément très facile d’accès, j’ai préféré demander deux jours de congé au cas où je resterai bloquée quelque part et que je sois obligée de rester une nuit ailleurs (le dernier train pour Kiyosato est assez tôt). Je voulais aussi avoir la possibilité de changer mon jour d’excursion au cas où le temps ne serait pas propice à une escapade.

Entre temps, Muto-san m’avait proposé d’aller à Fuji Q Highland avec Mana, Nanayo et Sayaka (une cuisinière du ROCK), ce qui fait que si je voulais aller voir les gorges, je n’avais plus le choix pour la date. Au final, le matin de ce qui devait être une journée au parc d’attraction, je reçois un message de Muto-san qui me dit que la journée est annulée car Nanayo ne se sent pas bien. Je n’ai vu le message qu’une fois prête à partir du coup, comme j’avais vu que le lendemain, il ne ferait pas très beau, j’ai profité du fait que j’étais déjà habillée pour aller voir ces fameuses gorges (la flemme a failli m’emporter mais j’ai vaincu !).

Je suis donc allée à la gare où j’ai pris le train jusqu’à Kofu et de là, j’ai embarqué dans un bus qui m’a emmené directement en haut des gorges. On pouvait aussi commencer l’excursion depuis le bas mais c’est quand même moins fatiguant de les descendre que de les escalader ! Arrivée à Shosenkyo, j’ai démarré ma descente par la visite de la cascade, le point clé de cette visite. Elle était vraiment jolie et elle le sera certainement d’avantage lorsque les feuilles d’érable qui entourent la cascade se mettront aux couleurs de l’automne. C’est d’ailleurs une des raisons pour laquelle j’avais choisi cette endroit mais malheureusement je suis arrivée un mois trop tôt pour la saison.

Après avoir pris quelques photos, j’ai continué ma route et j’ai longé la rivière à pied jusqu’en bas des gorges. Le trajet complet se fait en une heure et demi en prenant son temps, et on passe par des endroits vraiment sublimes comme des sortes de tunnels creusés dans la roche par exemple. La végétation est dense, les arbres magnifiques et je suis sûre qu’en automne les couleurs doivent embellir le tout. On trouve sur la route, ponctuellement, des magasins et petits restaurants pour se ressourcer ou acheter des pierres entre autres. Il y a aussi de nombreux ponts qui permettent d’avoir une vue sympathique sur la rivière. Il ne faut cependant pas avoir peur des libellules car elles sont en très grand nombres dans ces endroits. Je n’avais jamais vu autant de libellules concentrées dans un même lieu, ça en était presque effrayant. En parlant de bestioles, Shosenkyo regorge aussi de toiles d’araignées et (forcément) d’araignées *brrr*. Je déteste les arachnides (genre beaucoup !) et elles étaient énormes et leurs toiles recouvraient des zones entières entre les arbres, c’était horrible. A plusieurs reprises, je me suis retrouvée à sursauter comme une folle en m’approchant d’une toile que je n’avais pas vu car je souhaitais prendre une photo du paysage…

Vu la pluie qui n’arrêtait pas de tomber ces derniers jours, j’ai énormément apprécié cette journée partiellement ensoleillée. Cela faisait bien longtemps que je n’étais pas sortie en dehors de Kiyosato et mine de rien, ça me manquait ! Si vous aimez la montagne, c’est une ballade que je vous recommande fortement mais plutôt en novembre afin de pouvoir observer les feuilles d’érable (Momiji) passer à l’orange et colorer le paysage.

Sur le chemin du retour, j’ai croisé un papy et une mamie alors que j’attendais le bus pour retourner sur Kofu et nous avons discuté pendant une vingtaine de minutes. Comme souvent, ils m’ont demandé d’où je venais, ce que je faisais ici et comment je connaissais cet endroit (pas le premier site touristique auxquels les étrangers pensent à aller en général xD). C’est toujours agréable de discuter avec des locaux, je finis à tous les coups par repartir avec des conseils sur mes prochaines destinations. Cette fois-là ne fût pas différente des autres et le papy m’a recommandé une autre montagne non loin de Kiyosato. Je ne pense pas que j’aurais le temps d’aller y faire un tour cette année mais ce sera pour la prochaine fois !

Mon escapade ayant été plus courte que ce que je pensais, j’ai fait un peu de shopping sur Kofu avant de rentrer sur Kiyosato. De retour au dortoir, j’ai croisé Muto-san qui m’a proposé qu’on aille manger ensemble au ROCK. Devant la porte du restaurant, nous avons rencontré Fumiya qui nous a alors accompagné. Pizza, salade, toast, curry, bière et mojito chaud furent au menu du soir. C’était excellent mais je n’ai pas réussi à finir mes toasts alors je les ai ramené chez moi pour que je puisse les manger au petit-déjeuner *pas de gâchis* !

19 octobre 2017 : Kick Boxing

Deuxième jour de congé et la pluie reprend son cours, ça en devient déprimant… J’ai bien fait de programmer ma sortie la veille ! Je n’ai donc rien fait de la journée à part lire, potasser et me reposer.

Néanmoins en fin d’après-midi, j’ai reçu un message de Mana qui me demandait si j’étais libre. Lorsque je lui ai répondu que oui, elle m’a proposé qu’on aille faire du Kick Boxing ensemble. Je n’en ai jamais fait et je ne dis jamais non à une sortie, encore plus si elle est synonyme de nouvelle découverte. J’ai donc accepté son offre avec plaisir et elle m’a invité au passage à manger chez elle.
Je dois avouer que je ne m’attendais pas à dîner avec ses parents et sa sœur, je pensais qu’on serait que toutes les deux, du coup quand je suis rentrée et que j’ai vu la table dressée pour cinq et ses parents en train de poser les plats sur la table, je ne savais pas où me mettre. Je ne suis jamais très à l’aise lorsque je suis invitée à des repas en famille comme ça, encore plus quand c’est la première fois que je rencontre la dite famille…
J’ai passé le repas à répondre à leurs questions et a essayé d’alimenter la conversation mais ce fût loin d’être facile. J’avais tellement peur de faire une boulette ou de dire quelque chose de déplacée que j’ai fini par me contenter de dire et faire le strict minimum ><« .

Après le repas, je les ai remercié pour leur invitation, plutôt deux fois qu’une, de peur qu’ils me trouvent mal poli (j’ai tendance à donner une mauvaise première impression à cause de ma timidité car je ne m’exprime pas suffisamment et les gens pensent que je m’ennuie ou pire, que je les prends de hauts… OTL).
Ensuite, avec Mana et sa sœur, nous sommes parties à la salle de Kick Boxing. Elle se situe dans la même ville et c’est un ancien kickboxeur qui donne des cours une fois par semaine. La séance coûte 1000 yens, dure 90 minutes et nous n’avons pas l’obligation de venir chaque semaine. La ville n’étant pas très grande, les élèves sont peu nombreux et tout le monde se connaît. Cette fois-ci, nous n’étions que toutes les trois en plus du professeur, ça ressemblait donc plus à un cours particulier qu’autre chose.

Après avoir fait les présentations, nous nous sommes échauffés avec des étirements, ou comment souffrir dès les premières minutes quand on est aussi souple qu’une planche… Va vraiment falloir que je fasse ses étirements plus souvent afin de m’assouplir un peu parce que là, c’était vraiment ridicule et le prof devait se dire « Je ne vais rien pouvoir en tirer de celle-là » xD.
Nous avons par la suite démarré les choses sérieuses avec les techniques de poing. Il nous a appris à bien positionner nos jambes et nos bras puis il nous a montré comment faire un coup de point direct, un crochet et un uppercut. Après que nous nous soyons entraînées sur chacun de ces coups jusqu’à ce que nous les maîtrisions, nous nous sommes équipés de gants et nous avons fait quelques enchaînements chacun notre tour face à notre professeur équipé de protection.
Nous avons ensuite procédé de la même façon avec les techniques de pied où nous avons appris à faire un coup de pied direct, un coup de pied rotatif et un coup de pied arrière. J’ai eu beaucoup plus de mal à maîtriser ces techniques là, j’ai de la force dans les bras mais beaucoup moins dans les jambes ce qui fait que mes coups n’étaient ni suffisamment puissants ni suffisamment hauts pour faire des dégâts.

Une fois toutes les techniques du jour apprises, nous avons fait quelques enchaînements en mélangeant tout ça avant de faire place aux combats. Les combats se déroulaient en un contre un avec notre professeur et durait une minute trente. Cela peut paraître court comme ça mais c’est, en réalité, incroyablement long et fatiguant quand tu passes ton temps à dégainer des coups de poing et pied à tout va ! Je n’ai d’ailleurs pas réussi une seule fois à toucher mon adversaire (enfin si, quand celui-ci se laissait faire…) et c’était très frustrant, tellement frustrant qu’à un moment donné j’ai craqué et j’ai commencé à sautiller sur place et à taper du pied en criant « Aaaaaah ! » pour éliminer toute cette tension qui commençait à s’installer. Ils se sont tous moqués de moi en voyant péter un câble mais ce n’est pas grave, ça m’a défoulé et j’ai pu reprendre le combat de manière plus calme xD.

Pour finir la séance, nous avons refait des étirements puis un dernier exercice où nous devions frapper le bouclier que tenait le professeur, tout d’abord, dix fois du pied gauche et dix fois du pied droit, puis neuf fois du pied gauche et neuf fois du pied droit et ainsi de suite jusqu’à atteindre zéro. Bien que j’étais au taquet au départ, ma force m’a vite abandonné arrivé à la moitié du parcours et j’ai dû faire des efforts qui m’ont paru surhumains pour terminer cet exercice. Autant vous dire que j’avais les jambes en compote et que je n’étais pas mécontente de m’asseoir parterre pour continuer mes étirements après ça xD !

Au final la séance a duré deux bonnes heures et je me suis bien défoulée. C’est la première fois que je faisais du Kick Boxing et bien que je ne retenterai probablement pas l’expérience (je préfère me cantonner au tir à l’arc), j’ai passé un très bon moment avec Mana et sa sœur ! Je ne regrette pas l’expérience et qui sait, ça me sera peut-être utile un jour si mon frère m’embête un peu trop par exemple ;).

PS : Les photos de cet article sont de moi, merci de ne pas vous en servir sans mon accord ^^ (cliquez dessus pour les voir en plus grand).

 

2 réflexions sur “Octobre 2017 #1 – Yamanashi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s