Carambole et le Secret de Kabriol – Michèle Yenco & Virginie Pisano

Note : ★★★☆☆ (3.25/5)
Extrait : « Carambole prit la chienne sur ses genoux pour l’embrasser tendrement. Elle acceptait l’ultime cadeau de cet homme qu’elle aimait tant sans se poser de questions, avec une infinie reconnaissance. Elle ne savait pas encore le rôle que cette petite boule de poils allait jouer tout au long de sa vie… »

couv54135109

Titre : Carambole et le Secret de Kabriol
Auteur : Michèle Yenco & Virginie Pisano
Genre : Fantastique, Romance
Langue : Française
Pages : 323
Note : 3.25/5

En bref : Objectivement, c’est un bon roman. La plume est fluide, les personnages sont tous plus mignons les uns que les autres et l’histoire regorge d’aventures. Malgré les qualités de cet ouvrage, je ne pense pas faire partie du public visé car je n’ai été que peu sensible au récit…

Résumé :

Comment imaginer l’inimaginable ?

Un soir d’été, un étrange visiteur fait son entrée dans le restaurant où Carambole, jeune chanteuse remarquablement douée, s’apprête à monter sur scène. L’inconnu tient à la rencontrer, mais il n’est pas là pour lui parler de sa voix, mais de LA VOIE, le chemin que Carambole doit emprunter afin d’accomplir une mystérieuse mission dans un lieu du nom de Kabriol. Et l’homme disparaît… Mais nul n’a jamais entendu parler de Kabriol ! Contre toute logique, mais poussée par son intuition, la jeune femme décide de quitter le cocon familial. Elle le sent : son destin est ailleurs. Carambole se lance alors dans une folle aventure, semée de rencontres merveilleuses ou inquiétantes, d’événements qui souvent défient l’entendement et d’expériences qui lui permettront de révéler au monde que la pureté de sa voix n’a d’égale que la pureté de son cœur…

Avis :

Je suis désormais en partenariat avec les éditions Publishroom et Le Texte Vivant, deux maisons d’édition proposant des ouvrages d’auteurs indépendants. Je suis persuadée que parmi eux se cachent des histoires particulièrement intéressantes et c’est pour cela que j’ai accepté avec plaisir ce partenariat. Je l’inaugure aujourd’hui avec le roman Carambole et le Secret de Kabriol de Michèle Yenco et Virginie Pisano.

Nous faisons la connaissance de Carambole, une jeune femme de 20 ans qui chante avec son frère quelques soirs par semaine au restaurant tenu par leur mère. Un soir, alors qu’elle s’apprête à monter sur scène, elle rencontre Matis, un jeune homme mystérieux qui la complimente sur ses talents de chanteuse et lui parle de Kabriol, une ville entièrement dédiée aux artistes. Intriguée par cet endroit et sentant que son avenir ne se trouve pas dans la petite île qui l’a vu grandir, Carambole décide de quitter son cocon familial et de rejoindre Kabriol. En chemin, elle fera de nombreuses rencontres et vivra des expériences inoubliables.

Tout d’abord, en ce qui concerne les personnages, ils sont nombreux et très diversifiés. Entre Carambole et sa grande famille, Matis, Six, Seven, Eight, Tito, Dialo et j’en passe, on a le choix et je me suis assez vite attachée à cette petite troupe. Cependant, bien que j’ai aimé les personnages séparément, j’ai eu beaucoup de mal avec certaines relations, enfin surtout avec l’histoire d’amour de Carambole. Elle tombe amoureuse en un clin d’œil (et réciproquement) et j’ai trouvé cela absolument pas crédible. J’adore lire des romances mais s’il y a bien un truc que je ne supporte pas dedans, c’est quand ça manque de profondeur. Qu’ils aient eu un coup de foudre l’un pour l’autre, bon je n’y crois pas personnellement mais pourquoi pas… Par contre qu’ils sortent des « Mon amour », « Ma princesse » ou encore « Je n’ai pas besoin de cadeau, mon cadeau c’est toi. » à tour de bras alors qu’ils se connaissent depuis deux jours… Non, je ne peux pas, ça me fait grincer des dents. Si l’héroïne avait été plus jeune, ça serait probablement mieux passé mais ce n’est pas le cas ici.
D’ailleurs, l’âge de Carambole m’a plusieurs fois troublé. Le style d’écriture, le comportement de la jeune fille, ses relations, etc. m’ont souvent donné le sentiment que nous avions à faire à une héroïne d’une quinzaine d’années. Hors, elle a vingt ans et pour une femme de cet âge, je trouve qu’elle manquait d’expérience et de maturité. J’ai eu l’impression que les auteures voulaient créer un personnage plus jeune mais que pour justifier certaines scènes (comme les conduites en voiture par exemple), il fallait que Carambole soit majeure.

Un autre point qui m’a perturbé mais pas forcément dans le mauvais sens du terme, c’est l’univers. On nous dépeint des îles et des villes qui n’existent pas, on nous parle de princes et de magie alors tout naturellement, je me suis imaginée un monde ancien, proche de la nature et sans aucune technologie. Du coup, quand les auteures se sont mis à décrire des paquebots avec piscine, à parler de téléphones, de voitures, etc., j’ai tout d’abord pensé « Ça ne va pas du tout ! Ce n’est pas cohérent. ». Puis en continuant ma lecture, je me suis dit qu’après tout pourquoi pas, ce n’est pas parce qu’on est dans un monde imaginaire qu’il ne peut pas y avoir certaines technologies du monde réel ! Puis le tout est plutôt bien inséré dans le récit donc après la surprise initiale, j’ai trouvé cela original.

Enfin, ce qui m’a le plus chagriné dans ce roman, c’est le manque de suspense. J’ai beaucoup aimé suivre les aventures de Carambole et ses amis mais je regrette l’absence d’obstacles. Je m’attendais à un voyage comportant des difficultés qui feraient grandir l’héroïne et bien que ce soit le cas, ses difficultés, soit ne concernaient pas Carambole, soit elles étaient si vite réglées qu’il n’y avait que peu d’intérêt à les retenir. Je sais que plus les protagonistes souffrent plus j’ai tendance à apprécier un livre (mon côté sadique qui ressort xD) mais ce n’est pas pour autant que je suis fermée à tout autre forme d’histoire. Cependant ici, l’héroïne ne subit aucun échec et de ce fait, elle ne se remet jamais en question et n’évolue pas ou du moins très peu. J’ai trouvé ça vraiment dommage car du coup, je n’ai pas compris le message qu’a voulu faire passer les auteures à travers cet ouvrage.

Bref, Carambole et le Secret de Kabriol fût une lecture plaisante mais qui manque, selon moi, de profondeur. La plume des auteures est fluide et j’ai beaucoup apprécié qu’elles prennent la peine d’expliquer les mots un peu complexes. Ce dernier point me conforte d’ailleurs dans l’idée que ce livre vise un public plus jeune et que c’est pour cela que je n’ai pas su l’apprécier à sa juste valeur.

 

Publicités

4 réflexions sur “Carambole et le Secret de Kabriol – Michèle Yenco & Virginie Pisano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s