Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Pour chaque action, il y a une réaction égale et contraire (…) L’une gagnait, l’autre perdait. L’une s’échappait, l’autre était piégée pour toujours. »
« Les gens décident comment tu es avant même de te connaître. »

couv25879498

Titre : Tout ce qu’on ne s’est jamais dit
Auteur : Celeste Ng
Genre : Contemporaine, Drame
Langue : Anglaise
Pages : 292
Note : 3.75/5

En bref : J’ai eu un peu de mal à entrer dans l’histoire au début mais une fois dedans, j’ai ressenti beaucoup d’émotions face à cette famille déchirée par la perte d’un être cher. La plume est maîtrisée malgré quelques lenteurs et Celeste Ng parle avec justesse de sujets qui font encore l’actualité.

Résumé :

Lydia est morte. Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…
Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.
Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

Avis :

Nous sommes dans les années 70, la famille Lee est composée de cinq membres. La mère, Marylin aspirait à devenir docteur lorsqu’elle était plus jeune mais suite à sa rencontre avec James, elle abandonne ses études pour devenir femme au foyer. James, lui, est professeur à l’université. Il enseigne là-bas l’histoire à des étudiants plus que circonspect de voir un chinois leur apprendre les origines de l’Amérique. Ce couple a eu trois enfants : Nath qui s’apprête à entrer à l’université, Hannah, la calme et très discrète benjamine de la famille et Lydia. La première chose que nous apprenons sur Lydia, est qu’elle est morte. Sa famille ne le sait pas encore et nous allons la suivre dans cette épreuve.

Celeste Ng nous met dès les premières lignes dans l’ambiance. Lydia a disparu mais très vite le lecteur sait qu’elle est décédée. Ce n’est cependant pas le cas de sa famille qui lance des recherches pour la retrouver. De sa disparition à la découverte de son corps, puis de son enterrement au deuil qui s’ensuit, le passé de la famille Lee nous est divulgué. Comment Marylin et James se sont-ils rencontrés ? Quelles épreuves ont-ils traversées ? Dans quel environnement les enfants ont-ils grandi ?

Nous entrons dans ce cocon familial sans vraiment d’autorisation et les sentiments des personnages, bons et mauvais, nous explosent en plein visage. C’était assez perturbant. Je voulais avoir de la compassion pour cette famille qui venait de perdre un être cher mais plus je connaissais leurs secrets plus je leur en voulais, plus je les détestais. Et pourtant malgré cette colère et ce dégoût que je ressentais, j’avais aussi de la compréhension et de la peine pour eux. Ce serait trop vous en dire que d’expliquer ce que j’ai apprécié ou non dans chaque personnages mais ce qui est sûr c’est que vous aurez des sentiments mitigés en faisant leur connaissance !

Ce que j’ai aimé aussi c’est qu’à l’aide de ses personnages, l’auteure, nous parle d’une époque où la place de la femme était encore devant les fourneaux, et où les étrangers n’étaient pas très bien perçus, encore moins les familles mixtes. Le contexte social est très important dans ce roman et par le biais de Marylin nous découvrons les aspirations de certaines femmes de l’époque, leurs envies de faire des études comme les hommes et les critiques dont elles sont sujettes lorsqu’elles insistent sur cette voie. A travers James, nous voyons l’envie mais l’impossibilité de s’intégrer complètement dans une société qui juge et vous rejette avant même de vous connaître.
Bien que leurs problèmes soient d’un genre différent, les ressemblances y sont nombreuses et c’est sur ces sentiments opprimés que va fleurir leur relation et c’est avec la mort de Lydia qu’ils vont resurgir et frapper de plein fouet cette famille

Les bémols de ce roman sont le rythme et les flashbacks. Je comprends tout à fait que l’auteure prenne son temps pour nous raconter l’histoire des membres de la famille Lee mais j’ai trouvé la première partie particulièrement longue. Cependant, je ne peux pas dire qu’elle ne sert à rien ou qu’il aurait mieux fallu la raccourcir car c’est cette partie justement qui nous permet de comprendre pourquoi Hannah se fond constamment dans le décor ou encore pourquoi Nath ne parle jamais de sa passion pour l’Espace, etc.
Enfin, les allers-retours entre le présent et le passé n’étaient pas suffisamment fluides à mon goût car, les souvenirs n’étant pas toujours racontés dans l’ordre chronologique, il fallait souvent que je réfléchisse à où je me situais dans l’histoire de la famille, ce qui ralentissait ma lecture.

Bref, avec ce roman Celeste Ng nous montre que la vie et les gens sont loin d’être parfaits, que tout le monde fait des erreurs, que chaque décision prise a un impact non pas que sur notre futur mais aussi sur celui des autres. Nous avons là un effet papillon plein de réalisme. De plus, bien que le récit se passe dans les années 70, nombreux sont les sujets traités encore d’actualité aujourd’hui. C’est un drame que je vous recommande malgré son rythme irrégulier.

Publicités

2 réflexions sur “Tout ce qu’on ne s’est jamais dit – Celeste Ng

    • Je pense que si je l’ai trouvé un peu long au départ c’est aussi parce que la mise en page de l’e-book que j’avais, était très condensée. Les textes n’étaient pas très aérés et du coup ça donnait une certaine lourdeur à l’histoire qui n’est pourtant pas du à son contenu.
      Si tu le lis en français ou que tu as une autre version de l’anglaise, tu n’auras probablement pas autant cette impression de lenteur ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s