Orange – Ichigo Takano

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « Même si rien ne marche comme on le souhaite, rien ne nous empêche de réessayer, encore et encore » – « Vivre sans regret, ce n’est pas si simple que ça. Même si je connais l’avenir, c’est tout de même à moi de choisir et d’agir. »

couv11195866Titre : Orange
Auteur : Ichigo Takano
Genre : Shojo
Langue : Française
Pages : 6 tomes (terminé)
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : Des dessins propres et possédant une once de maturité. Un thème qui me touche beaucoup et qui est très bien exploité d’un bout à l’autre du récit. Quant aux personnages, ils sont tous plus humains les uns que les autres et il est facile de s’attacher à eux. Plus difficile de les quitter cependant…

Résumé :

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée, Naho reçoit une drôle de lettre… une lettre du futur ! La jeune femme qu’elle est devenue dix ans plus tard, rongée par de nombreux remords, souhaite aider celle qu’elle était autrefois à ne pas faire les mêmes erreurs qu’elle. Aussi, elle a décrit, dans un long courrier, les événements qui vont se dérouler dans la vie de Naho lors des prochains mois, lui indiquant même comment elle doit se comporter. Mais Naho, a bien du mal à y croire, à cette histoire… Et de toute façon, elle manque bien trop d’assurance en elle pour suivre certaines directives indiquées dans ce curieux courrier. Pour le moment, la seule chose dont elle est sûre, c’est que Kakeru, le nouvel élève de la classe, ne la laisse pas indifférent…

Avis :

J’ai eu une période où je ne lisais pratiquement plus de mangas hormis les classiques (One Piece, Naruto, Bleach, etc.) car il y avait tellement de sorties chaque semaine que je ne savais plus où donner de la tête. De plus, les titres semblaient tous se ressembler et aucun ne m’attirait vraiment. C’est alors que Orange est arrivé en France. Je ne sais pas si c’est le résumé, les dessins ou même le nombre de tomes qui a permis à cette série d’attirer mon attention mais je me suis rapidement jetée sur cette saga que j’ai dévoré tout aussi vite !

Naho, lycéenne, découvre un matin une lettre qui lui est adressée. Cette lettre a la particularité d’avoir été écrite par Naho elle-même, mais dans dix ans. Dans cette enveloppe se trouve des entrées de journaux intimes qui racontent les prochains événements qui vont avoir lieu dans la vie de la jeune fille et les choses que la Naho du futur souhaite que celle du présent modifie afin qu’elle n’ait pas de regrets.
La première tâche qu’elle lui demande, est de ne pas empêcher Kakeru, le nouvel élève, de rentrer chez lui en ce jour de rentrée. Hélas, Naho a du mal à croire à toute cette histoire, ni ne voit le mal qu’il pourrait y avoir à inviter Kakeru et c’est seulement lorsqu’il sera trop tard qu’elle prendra conscience des conséquences de ces actes. Elle suivra alors les conseils inscrits dans les lettres afin de changer le futur.

Tout d’abord, côté dessins, c’est beau ! On a un style un peu shojo avec des visages arrondis, des yeux ronds (enfin surtout pour Naho) et c’est un plaisir de parcourir les pages de ce mangas. De plus, elle nous offre des couvertures et des premières pages de chapitres magnifiques. Un vrai régal pour les yeux ! Côté scénario, c’est tout aussi bien écrit que dessiné. Les pages sont aérées et il n’y a pas tant de textes que ça au final mais tout ce qui est écrit est bien dit et judicieusement placé, ce qui en décuple les effets.

En ce qui concerne l’histoire, je l’ai essentiellement aimé pour ses personnages. Ichigo Takano a su créer des protagonistes humains et touchants qui m’ont fait vivre un tas d’émotions. Cette série ne fait que 5 tomes mais Naho et ses amis évoluent énormément pendant ce court laps de temps. Naho qui est réservée et fait toujours passer les désirs de ses amis avant les siens, prend petit à petit confiance en elle. Kakeru, propulsé dans un nouvel environnement, essaye de se reconstruire tant bien que mal. Quant à Suwa, le « clown » du groupe, il se révèle être un homme réfléchi et prêt à beaucoup de choses pour obtenir ce qu’il désire. On gravite surtout entre ces trois personnages car oui, même si je ne pense pas que ce soit le sujet principal de ce récit, il y a un triangle amoureux mais d’un genre tout particulier. J’ai eu un mal fou à choisir un camp (je suis d’ailleurs toujours indécise et c’est une première xD) car j’ai tellement apprécié chacun des personnages que je voulais que leurs souhaits se réalisent et qu’ils soient tous heureux à la fin *mode bisounours*.
J’ai tout de même eu un coup de cœur pour Suwa. Ce garçon m’a torturé du premier au dernier tome ! Ce serait vous révéler trop d’éléments que de vous expliquer ce qui m’a plu exactement chez lui. Sachez juste qu’à cause de lui, j’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et qu’en même temps, j’avais une énorme envie de le taper…

J’ai dit que le thème principal de ce mangas n’était pas la romance et je maintiens mes dires car pour moi c’est l’amitié qui est mise en avant plus que l’amour, la famille ou même le voyage dans le temps. Bien que nous ne choisissons pas notre famille, c’est elle qui nous instruit en premier lieu. Par la suite, c’est les gens qui nous entourent, les amis que nous avons qui nous construisent et font de nous ce que nous sommes. Je considère qu’ils ont un pouvoir et un impact bien plus grand que ce qu’on pourrait leur accorder et à travers Orange j’en ai en quelque sorte eu la preuve. Nous avons là une histoire d’amitié qui ne s’arrête pas aux portes du lycée ni à une quelconque frontière et c’était bouleversant.

En bref, avec des personnages attachants et des thèmes qui seront vous parler, Orange est un mangas que je vous recommande vivement que vous ayez 7 ou 77 ans ! Ichigo Takano nous montre que les échecs sont permis mais qu’il ne faut pas abandonner car nous avons qu’une seule vie et qu’il faut essayer de la vivre sans regrets. Elle nous prouve aussi que les mots ont autant d’importance que les actions et qu’il faut les choisir avec attention.
C’est un mangas classé en Shojo mais je l’ai trouvé bien plus profond et pertinent que certains titres faisant partis de cette catégorie.

PS : Le tome 6 est un Spin-off centré sur Suwa qui ravira les fans du personnage (moi par exemple) ou de la saga d’une manière générale. Il n’est pas vital à la compréhension de l’histoire mais il ajoute un supplément très sympathique à cette série *vent de nostalgie*.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s