Over Your Dead Body – Dan Wells

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « I used to never feel bad about anything, but now… Well, that’s not true. I used to feel bad all the time. I guess the difference is that now, sometimes, I felt good, and the contrast made the bad times that much worse. »

couv74646037Titre : Over your dead body
Auteur : Dan Wells
Genre : Thriller
Langue : Anglaise
Pages : 303
Note : 4/5

En bref : Après un tome 4 époustouflant, cette première partie était plutôt fade. Les personnages tournent en rond et on s’ennuie un peu. Cependant la deuxième partie du livre rattrape le coup et nous offre une fin à la hauteur de cette série si originale !

Résumé :

John and Brooke are on their own, hitchhiking from town to town as they hunt the last of the Withered through the midwest— but the Withered are hunting them back, and the FBI is close behind. With each new town, each new truck stop, each new highway, they get closer to a vicious killer who defies every principle of profiling and prediction John knows how to use, and meanwhile Brooke’s fractured psyche teeters on the edge of oblivion, overwhelmed by the hundreds of thousands of dead personalities sharing her mind. She flips in and out of lucidity, manifesting new names and thoughts and memories every day, until at last the one personality pops up that John never expected and has no idea how to deal with. The last of Nobody’s victims, trapped forever in the body of his last remaining friend.

Avis :

Ce livre est le tome 5 de la saga John Cleaver. Même si je fais attention à ne pas trop spoiler, je vous conseille de lire les précédents tomes avant de lire cette chronique.

Après les événements qui se sont passés à Fort Bruce, John et Brook repartent à la chasse aux démons en duo. En effet, si John a accepté de travailler avec le FBI c’est essentiellement parce qu’il était plus ou moins libre de ces mouvements et qu’on lui donnait les moyens pour arriver à ses fins. Maintenant que cette collaboration n’est plus à l’ordre du jour, il préfère retourner aux sources et se débrouiller seul pour atteindre son objectif : tuer tous les démons qui existent à l’aide des souvenirs que Nobody a récolté au fil des années.

Cela faisait presque un an que je n’avais pas replongé dans cette saga et ce fût un plaisir de retrouver John. Je me souvenais encore très bien de la fin du tome 4 (difficile d’oublier un dénouement pareil…) mais Dan Wells a quand même pensé à nous rafraîchir la mémoire au cas où, et à nous rappeler dans quelle situation se trouvait nos protagonistes. J’étais curieuse de voir comment John et Brook allaient se débrouiller maintenant qu’ils étaient seuls.

Je dois avouer que je me suis un peu ennuyée pendant la première partie du bouquin. J’étais contente de retrouver John car je trouve la psychologie du personnage fascinante mais ça manquait cruellement d’actions. Le premier quart se concentre sur un démon nommé Yashodh qui sera très vite neutralisé. Il y a tellement peu de suspense en ce qui le concerne (nature de son pouvoir, moyen de le tuer, etc.) que je me suis demandée pourquoi l’auteur avait passé autant de temps dessus…
Par le suite, nous savons que John et Brook veulent rejoindre la ville de Dillon où un démon du nom de Attina aurait été vu pour la dernière fois. Je pensais alors qu’ils allaient enfin s’installer pour commencer leur investigation mais non, à peine arrivé qu’ils repartent déjà. S’ensuit un n-ième voyage en auto-stop.

Ces voyages d’une ville à l’autre permettent aux personnages de discuter et pour nous, d’en apprendre plus sur le lien qui unit John et Brook. John a toujours été un sociopathe à l’humour morbide mais au fil des tomes et encore plus depuis le quatrième, il devient plus émotif. C’est une évolution intéressante qui rend le personnage encore plus mature et attachant. Même si on ne sait pas vraiment si c’est son cœur ou son cerveau qui parle, on ne peut s’empêcher d’espérer qu’il va continuer dans cette voie et ainsi faire taire ses pulsions meurtrières. Je regrette par contre que son humour soit si peu présent, j’aimais beaucoup les piques qu’il lançait à ses interlocuteurs dans les autres tomes. Quant à Brook, c’est un personnage très compliqué à analyser étant donné son pouvoir. J’ai néanmoins été touchée par sa détresse.

Pour en revenir à ces séances d’auto-stop, je les ai trouvé trop longs et pas toujours d’un grand intérêt. Pourtant, après réflexion, je ne peux m’empêcher de me dire que s’il n’y avait pas eu ces passages, je n’aurais peut-être pas été aussi émue par la fin de ce roman. Dan Wells a placé tout au long du récit des éléments clés pour donner plus de logique et de consistance à son dénouement et pour pas que certaines choses « tombent du ciel ». Mais il les a inséré de manière si naturelle qu’on ne connait pas, sur le coup, leur importance. C’est très intelligent de sa part et ça nous rend la découverte de la vérité plus ardue. J’aurais simplement aimé que ces éléments soient plus attrayants sur le moment parce qu’il m’a fallu attendre le dernier quart pour comprendre leur utilité et assembler toutes les pièces du puzzle.

Bref, Dan Wells a écrit ce cinquième tome comme un marathon. Le début est lent, les personnages tournent en rond et le tout semble n’avoir que peu d’intérêt mais lorsque nous arrivons dans la deuxième partie, c’est une véritable bouffé d’air frais qui nous envahit. Nous comprenons enfin pourquoi l’auteur a pris son temps. La course-poursuite est passionnante et en rien comparable à ce qu’il a pu nous offrir dans les tomes précédents. J’ai dévoré, adoré et n’ai qu’une envie, lire le dénouement de cette saga !

Retrouvez mes chroniques de la saga ici : Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 4 / Tome 6.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s