Bungo Stray Dogs #1-8 – Kafka Asagiri & Harukawa 35

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : « Il a affirmé que tuer était la seule chose dont j’étais capable. C’est peut-être vrai. Seulement je veux essayer de prouver le contraire. » – « Je voulais juste vivre et m’amuser. Je n’ai jamais voulu de ce pouvoir, moi. Pourquoi je dois subir toutes ces horreurs autour de moi en permanence ? »

couv14951393

Titre : Bungo Stray Dogs #1-8
Auteur : Kakfa Asagiri & Harukawa 35
Genre : Seinen
Langue : Française
Pages : 8 tomes (en cours)
Note : 5/5

En bref : Un mangas aux personnages recherchés et tous plus charismatiques les uns que les autres. L’histoire prend assez vite une tournure sérieuse mais elle n’en est pas pour autant dénuée d’humour, bien au contraire. Je suis impatiente de découvrir la suite !

Résumé :

Après avoir été expulsé de son centre d’accueil, Atsushi Nakajima se retrouve seul et à la rue… il rencontre alors un étrange jeune homme du nom d’Osamu Dazai. Ce dernier fait partie de l’Agence des Détectives armés, une troupe d’enquêteurs aux pouvoirs paranormaux, à la recherche d’un mystérieux tigre mangeur d’hommes. Atsushi semble avoir d’étroits liens avec ce tigre, et se retrouve enrôlé malgré lui parmi ces fameux Détectives sur l’initiative de Dazai. Action et batailles entre illustres écrivains à Yokohama !

Avis :

Atsushi Nakajima est sur le point de mourir de faim. Il a été expulsé de son centre d’accueil et depuis il erre dans les rues de Yokohama. Pour subvenir à ses besoins, il décide d’attaquer la prochaine personne qu’il croisera. Cette personne se trouve être en train de se noyer dans la rivière et au lieu de la piller comme il avait prévu, il la sauve. C’est ainsi qu’il fait la rencontre de Osamu Dazai, un membre de l’Agence des Détectives Armés. Dazai va embarquer Atsushi dans sa quête et celui-ci va découvrir que, dans ce monde, certaines personnes sont dotées de pouvoirs surnaturels. Après quelques péripéties, il va finir par intégrer l’Agence.

J’avais vu les deux saisons de l’anime et j’avais tellement aimé l’atmosphère qui s’en dégageait et la personnalité des personnages que je n’ai pas longtemps hésité à acheter le mangas quand il est sorti en France.

Le gros point fort de Bungo Stray Dogs est sans aucun doute les personnages. Pour ceux qui ne le savent pas, chaque personnage a un nom provenant d’un écrivain ou d’un poète de la fin du 19ème ou début du 20ème siècle, mais ce n’est pas tout. Les mangakas ne se sont pas contentés de prendre juste leur nom, ils ont aussi pris en considération la vie et les œuvres de ces auteurs pour caractériser leurs personnages et trouver un pouvoir adéquate à chacun d’entre eux. Par exemple notre héro Atsushi Nakajima a le nom d’un nouvelliste japonais du début du 20ème siècle dont un des contes s’intitule « Histoire du poète qui fût changé en tigre ». C’est de cette histoire que provient sa capacité à se transformer en tigre blanc. Ce n’est pas l’exemple le plus intéressant mais je préfère vous laisser découvrir les autres au fur et à mesure de votre lecture, c’est bien plus sympa !
J’ai énormément apprécié ce travail de recherches et ce qui en a découlé. Cela m’a donné envie d’aller découvrir les ouvrages des écrivains mentionnés (ce que j’ai fait pour Kenji Miyazawa d’ailleurs…) ! Et en ce qui concerne le mangas, ça rend les personnages tous plus charismatiques les uns que les autres. Bon, je dois avouer que Dazai sort quand même un peu du lot grâce à son côté décalé qui est à mourir de rire et son passé mystérieux que nous découvrons par brides, mais les autres membres de l’Agence sont tous aussi intrigants. Quant aux méchants, ils ne sont pas en reste non plus. Que ce soit la Guilde ou la Mafia, on retrouve des personnages bien construits qui ont réussi à m’émouvoir.

En ce qui concerne l’histoire, comme il s’agit d’une Agence de Détectives, on aurait pu s’attendre à des chapitres « présentation » où à travers une mission banale, nous découvrons plus en détails un membre de l’équipe. Bien que ça soit le cas quelques fois, cela reste relativement rare car rapidement l’Agence va être confrontée à leur ennemi de toujours, la Mafia Portuaire. De là, une suite d’événements va s’enchaîner et il sera difficile pour nos protagonistes de se reposer et pour les lecteurs, de s’arrêter de lire.
J’avais vu l’anime donc je savais ce qui allait se passer mais ça ne m’a pas empêché d’avoir de grosses difficultés à lâcher mon bouquin ! Néanmoins, et c’est la raison pour laquelle ce mangas n’est pas un coup de cœur, c’est que même après 8 tomes, j’ai encore du mal à déterminer les enjeux de l’histoire. Par exemple, la Guilde apparaît à la fin du tome 3 mais il faut attendre le milieu du tome 7 pour savoir ce qu’elle recherche vraiment (et encore on a TRÈS peu d’infos). Même si je passe un bon moment de lecture, c’est un peu long je trouve…

Bref, « Bungo Stray Dogs » est un mangas qui nous marque de part ses protagonistes construits, charismatiques et originaux. L’histoire est prenante et l’action omniprésente malgré les informations qui sont un peu trop délayées à moins goût. Les dessins sont propres et exacerbent les sentiments de personnages. Enfin, les marques-pages présents dans certains tomes et les petites scénettes se cachant derrière la couverture de chaque tome sont des bonus qui rendent la lecture encore plus agréable.
J’ai hâte de lire la suite et de découvrir plus en détails le passé de nos héros et les objectifs de chaque camp !

Publicités

3 réflexions sur “Bungo Stray Dogs #1-8 – Kafka Asagiri & Harukawa 35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s