A la croisée des mondes, tome 2 : La Tour des Anges – Philip Pullman

Note : ★★★☆☆ (3/5)
Extrait : « Il me semble que l’on doit combattre la cruauté là où on la trouve, et il faut apporter son aide là où elle paraît nécessaire. » – « Pour un être humain, rien ne vient jamais naturellement. Nous sommes obligés de tout apprendre. »

couv59498267

Titre : A la croisée des mondes, T2 : La tour des anges
Auteur : Philip Pullman
Genre : Fantasy, Aventure
Langue : Française
Pages : 432
Note : 3/5

En bref : Un tome plus sombre que le précédent mais extrêmement lent. J’ai cru que je n’arriverais jamais au bout. On tourne en rond pendant les trois-quart du livre, on en apprend peu et seule la fin rattrape le coup et réussi à me convaincre de continuer la saga.

Résumé :

Ayant franchi le pont entre les mondes édifié par Lord Asriel, son père, l’intrépide Lyra se retrouve dans la cité de Cittàgazze, la ville au-delà de l’aurore, où des spectres mangeurs d’âmes rôdent dans les rues, où les lointains battements d’ailes des anges résonnent au-dessus d’une mystérieuse tour. Mais Lyra n’est pas sans allié. Car le jeune Will Parry, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, a également pénétré dans cet étrange royaume par une porte magique. Ensemble, Lyra et Will vont entamer un périlleux voyage à travers les dimensions, et découvrir un secret mortel : un objet d’une puissance extraordinaire et dévastatrice. Mais à chaque étape de leur périple, ils se rapprocheront d’un danger plus funeste encore – et de l’incroyable vérité sur leur propre destinée…

Avis :

Le début de ce tome m’a un peu perturbé car, sans aucun préambule, nous faisons la connaissance de Will. On ne sait pas qui il est, d’où il vient, pourquoi il confie sa mère à une autre dame, de qui il se cache, etc. Je m’attendais à découvrir Lyra dans un nouveau monde et je me retrouve avec un garçon dont je ne sais strictement rien. C’est quelque chose que je n’ai pas beaucoup apprécié et qui m’a empêché de plonger immédiatement dans l’histoire. Les chapitres suivants n’ont fait que me déstabiliser davantage et ce, jusqu’à ce que Will fasse la rencontre de Lyra. A partir de là, les deux jeunes enfants vont s’entraider.

J’ai bien aimé Will et son évolution tout au long du livre. Son envie de protéger sa mère et de retrouver son père était touchante. Il est bien plus mature que Lyra, on ne lui donnerait pas le même âge qu’elle et pourtant… Du côté de Lyra, j’ai eu beaucoup plus de difficultés avec elle. Au début, elle garde son caractère un peu hautain et autoritaire du premier tome et même si ça ne nous la rend pas agréable pour un sou, ça concorde avec l’esprit du personnage et la façon dont elle a été élevée. Par la suite, on la voit grandir et devenir plus mature et sérieuse suite aux rencontres qu’elle fait et aux événements qui ont lieu. Jusque là tout va bien ! Mais arrive un bouleversement en particulier qui va transformer radicalement le comportement de la jeune fille et ça, je n’ai pas du tout aimé. Qu’elle change après cet incident oui, c’est normal mais là, c’est vraiment le jour et la nuit. Je l’ai limite trouvé plus insupportable vers la fin qu’au début quand elle avait son caractère bien trempé… Bref, Lyra et moi, ça ne s’est pas bien passé ce coup-ci !

On suit les aventures de Lyra et Will mais aussi celles des Sorcières et de Lee Scoresby. C’est un autre changement qui m’a demandé un petit temps d’adaptation. Alors que le premier tome était centré sur Lyra, le deuxième nous offre plusieurs points de vue. D’un côté, cela nous permet d’avoir un point de vue omniscient sur la situation, de savoir ce qu’il se passe dans les autres mondes et d’en apprendre plus sur les Sorcières et notre cher aéronaute mais d’un autre côté, nous obtenons beaucoup trop d’informations incomplètes. On se retrouve avec plus de questions que de réponses. Le mystère s’épaissit tellement qu’on ne voit plus rien ! Je n’ai pas apprécié avancer à l’aveuglette comme ça.

Philip Pullman a crée un univers vaste, complexe et sombre mais pour de la littérature jeunesse, je la trouve bien compliqué et trop porté sur la religion comme ce fût le cas de Narnia mais je suppose que c’est la période où elle a été écrite qui veut ça. J’espère que le troisième tome sera plus explicite parce que là, à part la fin, j’ai bien eu du mal à m’intéresser à l’histoire, surtout que l’aspect que j’aimais le plus, les daemons, Iorek et autres créatures n’est pour ainsi dire pas exploité dans cette suite.

Bref, « La tour des anges » est loin de m’avoir conquise. Je n’ai pas réussi à me replonger dans l’univers pourtant si riche de Philip Pullman. J’ai trouvé que l’histoire tournait en rond et que les informations et rebondissements étaient bien trop délayés (trop de mystères, tue le mystère). Tous les points importants sont regroupés dans le dernier tiers du livre et j’ai lutté pour arriver jusque là. Je lirai tout de même le dernier tome parce que j’ai horreur de ne pas terminer une saga mais je suis beaucoup moins enthousiaste qu’au départ.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 1 / Tome 3.

 

Publicités

5 réflexions sur “A la croisée des mondes, tome 2 : La Tour des Anges – Philip Pullman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s