Le couvent des damnées – Minoru Takeyoshi

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Hisser les gens hors du gouffre de la solitude… Une chose en est capable… L’adoration ! Dans ce monde, il existe des amours non partagées, des efforts non récompensés, mais pas d’adoration non satisfaite. Car cette adoration mêlée de crainte devient une joie en elle-même. »

le-couvent-des-damn-es,-tome-6-1075763

Titre : Le couvent des damnées
Auteur : Minoru Takeyoshi
Genre : Seinen
Langue : Française
Tomes : 6 tomes (terminé)
Note : 4.5/5

En bref : Les dessins sont travaillés autant au niveau des personnages que des paysages qui les accompagnent. L’histoire quant à elle, nous rend curieux dès le premier tome et se développe rapidement tout en gardant un bon équilibre entre révélations et mystère.

Résumé :

Au XVIe siècle, dans le Saint-Empire romain, l’inquisition condamnait de nombreux innocents au bûcher. Privée de sa famille, Ella se retrouve envoyée dans un couvent qui rééduque “les filles de sorcières”. Tortures et miracles viendront-ils à bout de la flamme de vengeance qui brûle en elle ?

Avis :

Nous suivons les traces de Ella, alors qu’elle n’est qu’une enfant. Elle fait partie d’une grande famille qui a des difficultés à joindre les deux bouts. Suite à un incident où l’étrangeté de Ella se manifeste, ses parents décident de s’en séparer. Elle finit par être recueillie par Angelika, une guérisseuse qui, en plus de l’élever comme sa propre fille, lui apprendra les rudiments de son métier au fil des années. Mais Ella vit à une époque où l’Eglise a le plein pouvoir et où les guérisseuses sont traitées comme des sorcières qui pactisent avec le Diable. Angelika est reconnue comme l’une d’entre elles et Ella se voit emmener de force dans un couvent réservé aux filles de sorcières, le Partage des Eaux.

Je n’avais pas prévu de lire ce mangas à la base, je n’en avais même jamais entendu parler jusque-là, mais il s’est trouvé en travers de ma route alors par curiosité j’ai lu le premier tome, puis le deuxième et avant même que je m’en rende compte, j’avais lu les cinq tomes sortis et je réclamais le sixième !

Ce qui m’a le plus marqué dans ce mangas, c’est Ella, le personnage principal. Qu’elle ait cinq/six ans ou quinze, elle dégage un charisme impressionnant ! Elle a une façon de penser très mature pour son âge et de ce fait, elle effraie ses parents puis, au couvent, les autres filles. Et il y a de quoi l’être ! Elle n’hésite pas à employer tous les moyens à sa disposition, même à se sacrifier, pour atteindre son objectif : tuer Eldegard, qu’elle considère responsable de sa situation.
Ella a une force de caractère qui m’a captivé et malgré les atrocités qu’elle est amenée à faire, on ne peut que s’attacher au personnage et espérer qu’elle atteigne son but. Grâce à sa force et son ingéniosité, elle entraîne dans son sillage d’autres membres du couvent qui m’ont toutes autant plus que Ella, même si elles restent dans l’ombre de cette dernière. Toutes ensemble, elles vont réfléchir et essayer de trouver un moyen de vivre au sein de ce couvent qui n’a que l’apparence d’accueillant.

C’est la partie centrale de l’histoire. Toutes les jeunes filles entrant au couvent vont y rester trois ans afin de parfaire leur éducation et éliminer toutes traces de rébellion contre l’Eglise. Pour cela, elles auront des épreuves à traverser qui permettront aux bonnes sœurs de se débarrasser de la « mauvaise herbe ». Ces épreuves sont variées et reprennent des passages de la Bible pour la plupart. Je les ai trouvé bien amenées et à chacune d’entre elles, je me demandais comment Ella et ses amies allaient bien pouvoir s’en sortir. J’avais en face de moi un vrai jeu du chat et de la souris (ou plutôt des souris) et je ne pouvais reposer mon tome avant d’en connaître la conclusion.

Quant aux dessins, je n’ai rien à dire dessus. Contrairement à certains Seinen où les dessins peuvent paraître un peu trop sombres et fouillis, Minoru Takeyoshi a su trouver le bon équilibre entre les beaux paysages détaillés et les planches plus simples se concentrant sur les émotions des personnages. J’ai aimé son style qui fait ressortir tout le charme et l’horreur des lieux.

Bref, « Le couvent des damnées » est une série courte mais avec des protagonistes captivants et prêts à tout pour se venger ou atteindre leur objectif. J’ai apprécié, au fil des tomes, en apprendre plus sur chacun des personnages présentés. Certains scènes sont peut-être choquantes mais elles sont en adéquations avec l’époque moyenâgeuse et accentuent la détresse et la combativité de ces jeunes filles. Le prochain tome étant le dernier, je suis curieuse de voir ce que le mangaka nous réserve. J’ai encore de nombreuses questions en tête et un tome ne me semble pas suffisant pour tout développer correctement. J’appréhende un peu.

EDIT 17/06/18 : J’ai lu le dernier tome et je suis plutôt satisfaite de la fin ! J’avais peur qu’elle soit bâclée au vue de mes nombreuses interrogations mais ce ne fût pas le cas. La conclusion est tout de même un poil précipitée, il y avait clairement de quoi faire encore deux bons tomes mais c’est peut-être mon envie de connaître plus en détails l’univers qui parle. En tout cas, la fin est travaillée et cohérente jusqu’au bout et c’est le principal. Bref, un bon dénouement pour une bonne saga, je vous la recommande !

N’hésitez pas à aller lire les premières pages du tome 1 pour vous faire un avis : Ici

Publicités

20 réflexions sur “Le couvent des damnées – Minoru Takeyoshi

      • Je ne sais plus si c’est le deux ou troisième tome où j’avais senti une petite baisse de régime mais oui le quatre a bien relancé la machine !
        Du coup, je suis déçue que ça se termine aussi vite. Avec une telle histoire, il y avait de quoi faire encore 5/6 tomes sans que ça paraisse long.

        Aimé par 1 personne

      • Si Naruto commence à t’énerver sur la fin sache que Bleach est encore pire et que cette longueur démarre bien plus tôt que Naruto…
        Enfin l’avantage c’est que tu peux lire un tome sur deux sans perdre une miette de l’intrigue ! xD

        Aimé par 1 personne

      • Ahah oui mais j’ose pas 😆 j’en suis au 50 apparemment c’est trop bien à ce moment là. Moi j’aimais bien quand ils étaient petits et qu’ils faisaient leur tournois de villages tranquille 😂😂😂

        J'aime

      • Ouais c’était mignon et chacun avait son petit moment de gloire **. Par la suite, c’est beaucoup se Naruto par-ci, Naruto par-là. C’est le héro tu vas me dire mais quand on crée un univers aussi vaste et peuplé que celui qu’il y a dans Naruto, je trouve que c’est du gâchis de se contenter que de quelques persos ><
        Ça avait tellement bien démarré !

        Aimé par 1 personne

  1. Ah ça a l’air trop bien ! Et en plus, il est déjà terminé ! Je n’aime pas commencer des mangas en cours. J’ai besoin de tout avoir chez moi pour me lancer et tout lire d’une traite ! Et puis, j’ai un mauvais souvenir avec Pika qui avait arrêté 7seeds alors que j’étais à fond dedans !

    J'aime

    • Je ne peux que te la conseiller, ce fût une belle surprise pour ma part. Si on ne me l’avait pas foutu entre les mains, je n’y aurais probablement jamais jeté un œil et j’aurais raté quelque chose !
      En plus si tu aimes les séries courtes déjà terminées alors il n’y a plus à hésiter une seconde ! ^^

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s