La rencontre du dernier espoir – Kelley York

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Continuez à vous battre. Vous avez le restant de votre vie pour réparer ce qui est cassé. Et ce que représente le « restant de votre vie » ne dépend que de vous. »

couv61940194

Titre : La rencontre du dernier espoir
Auteur : Kelley York
Genre : Romance Contemporaine
Langue : Française
Pages : 266
Note : 3.5/5

En bref : Comme une mère qui surveille de loin ses enfants, j’ai suivi le parcours de Vince, Casper et Adam avec beaucoup d’émotions et d’appréhension. Je regrette cependant que l’histoire tournant autour du site de Suicide Watch soit venue gâcher ma lecture. Ainsi exploitée, je ne lui ai trouvé que très peu d’intérêt.

Résumé :

Durant dix-huit ans, Vincent n’a cessé d’être trimballé de foyer en foyer. Quand Maggie le recueille, il pense avoir enfin trouvé son refuge. Mais il se trompe, une fois de plus. Brisé, Vince consulte Suicide Watch, un forum destiné à ceux qui songent à la mort. Il y rencontre Casper, tentée d’abandonner son combat contre le cancer, et le très discret Adam, qui se croit insignifiant. Vince va devoir faire un choix : vivre et affronter ses sentiments ou mourir sans savoir s’il aurait pu, un jour, goûter au bonheur.

Avis :

Alors que Vince obtient son diplôme, il se voit dépouillé de sa seule famille, Maggie, une vieille dame qui l’a recueilli quand personne ne voulait plus s’occuper de lui. Désemparé et étant persuadé que la vie ne lui réserve plus rien de bien, Vincent s’inscrit sur Suicide Watch, un site internet où les membres parlent de leur envie de mettre fin à leurs jours. C’est là qu’il fait la rencontre de Casper et Adam. Leur amitié sera t-elle suffisante pour redonner à Vince le goût de vivre ?

J’ai déjà lu Le piège de l’innocence de cette auteure et ici, j’ai retrouvé des thèmes tout aussi forts. Alors que Le piège de l’innocence parlait de l’impact des rumeurs sur un adolescent, La rencontre du dernier espoir traite de la solitude et des conséquences qu’elle peut avoir.

Nous sommes dans la tête de Vince et j’ai eu du mal à l’apprécier au départ tant il est négatif et renfermé. Bien qu’il ait ses raisons et que je les comprenais, le fait qu’il rejette l’aide des gens qui l’entourent le rendait fort peu sympathique. En vrai, au lieu de « fort peu sympathique », je dirais plutôt qu’il portait des bagages trop lourds pour moi. Il n’est pas facile de suivre quelqu’un dont on sait pertinemment qu’il fonce dans la mauvaise direction et c’est la sensation que j’ai eu avec Vincent. Cependant, il va se réchauffer aux contacts de Casper et Adam et au fur et à mesure qu’il s’ouvre au monde, j’ai appris à l’aimer.
D’ailleurs Casper et Adam sont deux personnages qui, contrairement à Vince, m’ont tout de suite plu ! La première pour sa bonne humeur et sa franchise et le second pour sa timidité et sa bienveillance. C’est un trio que j’ai aimé suivre et voir évoluer. Chacun a ses problèmes et seuls, ils sont incapables de les régler mais ensemble, ils semblent plus forts et prêts à soulever des montagnes. Ils étaient vraiment touchants.

Kelley York nous parle à travers ses personnages de la maladie, de la dépression, de la solitude, de l’indifférence, du suicide, du deuil et de bien d’autres sujets. D’une manière générale, j’ai trouvé qu’elle avait traité ses thèmes avec une certaine justesse mais surtout, elle n’est jamais tombée dans le pathos. C’est un point qui peut gâcher totalement un roman et auquel j’ai fait attention. Ici, on a une ambiance sombre, on est mal à l’aise, craintif parce qu’on redoute les décisions que nos protagonistes pourraient prendre. On est à l’affût du moindre signe de détresse et même quand l’espoir pointe le bout de son nez, nous ne sommes pas tranquilles pour autant. Tout cela donne à ce roman un côté pesant mais addictif.

Il y a tout de même quelque chose que je reproche à ce roman, c’est l’histoire « annexe ». Vince, Casper et Adam ont fait connaissance sur le site Suicide Watch et il y a toute une partie du récit liée à ce dernier. Partie que j’ai trouvé sans aucun intérêt présentée ainsi. Si Kelley York avait pris la peine de développée le personnage du webmaster en nous parlant brièvement de son passé ou je-ne-sais-quoi, j’aurais pu comprendre ses agissements mais là, rien. De plus, certaines théories de Vince à ce propos ne sont jamais affirmés et nous restons dans le flou le plus total. Trop développer ce passage aurait pu empiéter sur notre trio qui est le cœur du roman je suis d’accord, mais ne pas suffisamment l’exploiter me laisse un sentiment d’inachevé et de facilité prise par l’auteure.

Bref, « La rencontre du dernier espoir » est une lecture intéressante. Kelley York traite encore une fois de sujets forts mais pas de la façon dont on s’y attend. Comme une mère qui surveille de loin ses enfants, j’ai suivi le parcours de Vince, Casper et Adam avec beaucoup d’émotions. Je regrette cependant que l’histoire tournant autour du site de Suicide Watch soit venu gâcher ma lecture. Ainsi exploitée, je ne lui ai trouvé que très peu d’intérêt.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s