Rêve de Coucou – Tamekou

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Le coucou est un oiseau qui parasite les nids d’autres espèces pour y pondre ses œufs. L’oisillon coucou éclot en premier et pousse du nids les autres œufs. La femelle parasitée continue ainsi à nourrir seulement l’oisillon coucou. »

couv49674521

Titre : Rêve de Coucou
Auteur : Tamekou
Genre : Yaoï
Langue : Française
Tome : 2 (terminé)
Note : 4.25/5

En bref : Les dessins sont beaux et travaillés, les personnages sont touchants et l’histoire quoique quelque peu précipitée à la fin reste bien construite. Bref, c’est drôle, mignon et à la fin du tome, je n’avais qu’une envie, le recommencer. Un achat que je ne regrette pas du tout !

Résumé :

Depuis des années, Natsuka est amoureux de son ancien camarade d’école, Hakushima. Mais son amour a toujours été à sens unique, et Natsuka n’a jamais osé lui avouer son homosexualité de peur de perdre également son amitié. Pour échapper à ses sentiments persistants, il fréquente quelqu’un d’autre, un garçon de son âge nommé Seno, qu’il ne voit que pour le sexe. Mais lors d’un accident, Hakushima et Seno tombent tous les deux dans le coma. Natsuka attend avec impatience le réveil de Hakushima, mais c’est Seno qui reprend conscience en premier… jurant ses grands dieux qu’il s’appelle Hiro Hakushima !
L’amour de Natsuka pour Hakushima va-t-il au-delà du corps que celui-ci occupe ? Quel futur peut bien les attendre ?

Avis :

Depuis qu’ils sont devenus amis au lycée, Natsuka est amoureux de Hakushima mais il n’a jamais osé lui avouer ses sentiments de peur de perdre son amitié au passage. Pour fuir cet amour impossible, Natsuka couche avec Seno. Mais lorsque ce dernier se retrouve dans un accident de moto impliquant Hakushima, les deux mondes de Natsuka se percutent. Et pour couronner le tout, au réveil de Seno, celui-ci lui apprend qu’il n’est pas son amant mais bel et bien Hakushima.

Rêve de Coucou est un mangas que j’ai découvert grâce à Tampopo et Opale. Je trouvais les couvertures magnifiques et suite à leurs avis positifs sur cette duologie, je me suis jetée à l’eau en les voyant sur les étales de la Y/CON. Je ne regrette pas mon achat.

Les dessins sont propres et maîtrisés et nous permettent de nous plonger sans aucune difficulté aux côté de nos personnages.
J’ai d’ailleurs beaucoup aimé Seno, que ce soit au niveau de son design ou de sa personnalité. C’est un jeune homme qu’on ne remarque pas forcément au départ mais qui a réussi à tracer sa route jusqu’à mon cœur et à le toucher. Son évolution est la plus flagrante et émouvante pour moi. J’ai aussi apprécié Natsuka qui est complètement perturbé par ce soudain changement de corps mais à qui cette épreuve va le plus profiter. Entre son homosexualité pas entièrement assumé, ses sentiments chahutés et sa situation familiale, il va être pas mal sollicité mais toute cette histoire finira par lui être bénéfique.
Quant à Hakushima, j’ai eu du mal avec ce personnage. Je l’ai trouvé froid, distant, faux même. Je n’ai pas réussi à le cerner et même à la fin du deuxième tome, quand on en sait davantage sur ce qu’il se passe dans sa tête et dans sa vie, ça n’a pas accroché plus que ça. Il restera un mystère pour moi !

En ce qui concerne l’histoire, elle est, au départ, des plus banales, un amour à sens unique entre deux amis de lycée mais très vite l’action arrive (l’accident de moto et le changement de corps) et des thématiques intéressantes sur l’amour voient le jour. Aime t-on quelqu’un pour son physique ? Sa personnalité ? Peut-on aimer l’un sans l’autre ?
Je crois que c’est une des raisons qui m’a fait autant aimé Natsuka et ce mangas d’une manière générale, car tout au long de ces deux tomes, il se pose des questions sur ses sentiments. Est-ce qu’il peut passer outre ce qu’il s’est passé entre Seno et lui avant l’accident et aimer Hakushima en voyant le corps d’un autre tous les jours ? Est-ce que Hakushima réagit à lui parce qu’il l’aime ou parce que le corps de Seno le « reconnait » ?
C’était vraiment captivant de le voir se dépatouiller dans tout ça et d’essayer de trouver des réponses à ces questionnements.

Quant à la fin, elle a réussi à me surprendre et je n’ai pas pu m’empêcher de relire le mangas tout de suite après ! Elle soulève d’autres interrogations et m’a fait aimer Seno encore plus.

Bref, « Rêve de Coucou » semblait être un mangas plutôt classique à la base mais il se révèle être un titre plein de sensibilité et qui nous pousse à la réflexion sur des sujets comme la place que peut avoir le physique dans nos sentiments envers quelqu’un. Hakushima n’a pas réussi à m’attendrir mais cela a été compensé par Natsuka et Seno dont les évolutions et les interrogations m’ont beaucoup plu. Un Boy’s Love que je vous recommande donc et qu’il est préférable de lire au moins deux fois pour comprendre tous les enjeux qui y prennent place !

 

Publicités

Une réflexion sur “Rêve de Coucou – Tamekou

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s