L’Assassin Royal, tome 1 : L’apprenti assassin – Robin Hobb

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : « Ne fais jamais ce que tu ne peux défaire avant d’avoir réfléchi à ce que tu ne pourras plus faire une fois que tu l’auras fait. » – « Nous nous fabriquons souvent nous-mêmes nos propres prisons. Mais on peut aussi créer sa propre liberté. »

couv58529588

Titre : L’Assassin Royal, tome 1 : L’apprenti assassin
Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantasy
Langue : Anglaise
Pages : 400
Note : 5/5

En bref : Un premier tome introductif et de ce fait un peu lent par rapport à la suite, mais les personnages présentés m’ont tout de suite plu et j’ai rapidement été emportée par l’histoire. Nous avons là, la base d’un univers qui s’annonce riche en complots, rebondissements et aventures !

Résumé :

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant (par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère) décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l’existence de Fitz, son fils illégitime. Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l’égide du maître d’écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L’ enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal. Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu’à un fil : celui de sa lame…

Avis :

Fitz a cinq-six ans lorsque sa mère et son grand-père l’abandonnent à un poste frontière des Six-Duchés. Ce dernier ne veut plus s’occuper de lui et considère que c’est son père Chevalerie, roi-servant du royaume, qui devrait l’élever à partir de maintenant. L’arrivée soudain de cet enfant illégitime ébranle la royauté. Chevalerie quitte son poste et s’exile dans une autre région du pays sans pour autant prendre son fils avec lui. Vérité devient alors roi-servant à la place de son grand frère. Quant à Fitz, négligé par son père, il grandira sous la coupe de Burrich, le maître d’écurie jusqu’à ce que le roi Subtil décide de son sort.

L’Assassin Royal est une saga que j’ai découvert il y a deux ans environ et maintenant que la troisième trilogie est sortie dans son intégralité, j’ai décidé de relire la série depuis le début pour me remettre en tête tous les événements et personnages.

En ce qui concerne ce premier tome, j’aurais pu le mettre en coup de cœur mais quand je pense à ce qui se passe ensuite, je ne peux que constater qu’il est un peu en dessous des autres tomes (mais vraiment un chouïa).
Nous suivons Fitz de l’enfance au début de l’adolescence. Au fur et à mesure qu’il grandit, son monde s’étend et nous le découvrons avec autant d’émerveillement et de crainte que lui. Nous apprenons à découvrir Castelcerf, la capitale des Six-Duchés, son château, ses écuries, sa salle de gardes, ses cuisines, son port, son bourg,… ainsi que les régions environnantes dont font partis Labour et Bauge par exemple, et les pays voisins comme les Îles Outriliennes ou le Royaume des Montagnes. Certains lieux sont détaillés avec soin et seront le spectacle de nombreuses scènes tandis que d’autres sont simplement mentionnés mais, on l’espère, porteurs de futurs aventures.

Tous ces lieux sont bien entendu, peuplés de personnages et ce serait bien trop fastidieux de tous les mentionner ici. Je ne parlerai, par conséquent, que de trois qui m’ont marqué. Tout d’abord Burrich, le maître d’écurie de Castelcerf. Un homme bourru qui ne s’est jamais occupé d’un enfant de sa vie (et ça se voit…). C’était aussi l’homme-lige de Chevalerie, de ce fait quand celui-ci a abdiqué, il a été dépossédé de son statut. Nous avons là un personnage qui a tout perdu du jour au lendemain et qui se retrouve à s’occuper de la cause de cette déchéance. Pas facile, encore plus quand Fitz s’éveille au Vif, une magie que Burrich déteste par dessus tout !
Ensuite, Vérité, grand frère de Chevalerie et nouveau Roi-servant. Il n’est pas très sympathique au début mais contrairement à Royal qui n’hésite pas à bizuter Fitz à la moindre occasion, Vérité lui, reste cordial. Je l’ai davantage apprécié dans la deuxième partie du roman où, par un concours de circonstances, la relation qu’il a avec Fitz va s’intensifier. A partir de cet instant mon amour pour lui n’a fait qu’augmenter ! *o*).
Enfin, le Fou, qui est littéralement le fou du Roi. C’est un personnage mystérieux qui apparaît peu souvent dans le livre mais toutes ses interventions m’ont conquise. Bien qu’on en sache peu sur lui (rien du tout même), j’ai tout de suite senti qu’il allait me plaire. Il n’est pas du genre à parler avec les pensionnaires du château et pourtant, il prend l’initiative en ce qui concerne Fitz. Que cela cache t-il ?
Voilà mon trio pour ce tome. Je pourrais aussi vous parler de Molly, l’amie d’enfance de Fitz mais je ne l’aime pas beaucoup… Ou alors mentionner Umbre (que j’adore !) mais là, ce serait vous révéler une partie intéressante de l’histoire donc je vais m’arrêter là pour les personnages !

Pour en revenir à l’histoire, le premier tome est introductif, la première partie est plus explicative et contemplative qu’autre chose. Comme je l’ai dit, Fitz n’a même pas dix ans. Néanmoins, l’auteure ne perd pas pour autant son temps et elle profite de la jeunesse du personnage pour nous relater les différentes problématiques du Royaume. Nous avons l’aspect politique avec les attaques constantes des Pirates Rouges, des Outriliens qui profitent de l’été pour piller les villes côtières. De là, des tensions apparaissent au sein des Six-Duchés. Après quelques années, ces raids deviennent plus fréquents et violents et un nouveau danger provenant de ces Pirates sèment le trouble et la terreur dans toutes les régions du Royaume. Je vous laisse découvrir de quoi il s’agit mais ça fait froid dans le dos *brrrr*.

La deuxième partie voit Fitz adolescent. Des missions lui seront alors données et il sera entraîné à l’Art, une magie normalement réservée à la royauté. A partir de là, l’action sera bien plus présente et il sera très difficile de lâcher son bouquin.

Bref, avec « L’Apprenti Assassin » Robin Hobb nous montre, dès le début, l’étendue et la richesse de son univers ainsi que la variété de ses personnages. Entre complots politiques, alliances, guerre et magie, vous trouverez forcément chaussure à votre pied. Le début peut rebuter à cause de sa lenteur mais persévérez, c’est une saga qui vous le coup !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 2 / Tome 3 (à venir)

 

10 réflexions sur “L’Assassin Royal, tome 1 : L’apprenti assassin – Robin Hobb

    • Je n’ai pas lu Le Trône de Fer mais de ce que j’ai entendu, c’est plutôt indigeste et tellement complexe qu’on ne ressent pas l’action car l’auteur passe son temps à expliquer ce qui se passe à chaque coin de la planète… Je n’ai jamais osé me lancer du coup.

      En ce qui concerne Robin Hobb, je dirais que si tu apprécies, même un peu, le premier tome, il est fort probable que tu aimeras la suite parce que ça va en s’améliorant (enfin pas pour le perso principal, qui en bave xD). L’univers est riche et complexe mais bien développé et expliqué je trouve. Puis contrairement au Trône de Fer, on se concentre vraiment sur la vie de Fitz et de son entourage, ça ne part pas dans tous les sens.

      Je ne peux que te conseiller de tester, ça reste un classique en Fantasy et je ne connais encore personne dans mon entourage qui ait détesté après s’être lancé !
      Fais juste attention aux différentes éditions françaises (c’est ce qu’il y a de plus compliqué à comprendre xD), elles ne découpent pas la trilogie de la même façon, l’une la découpe en 6/7 tomes l’autre en 2. A toi de voir si tu préfères lire des gros pavés de 1000 pages ou si tu préfères enchaîner les romans de 300/400 pages ^^

      Aimé par 1 personne

      • Le fait que tu confirmes ce que j’ai entendu me donne encore un peu moins envie de m’y mettre xD.

        Je ne connaissais pas du tout cette saga de Stephen King donc je peux difficilement confirmer mais je pense que L’Assassin Royal pourrait te plaire si tant est que tu as du temps pour t’investir dans une saga aussi longue ^^

        Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s