Nous sommes tous des féministes & Chère Ijeawele – Chimamanda Ngozi Adichie

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Tout le monde aura une opinion sur ce que tu dois faire, mais ce qui compte c’est ce que toi tu veux pour toi, et non ce que les autres voudraient que tu veuilles. »

couv61094250

Titre : Chère Ijeawele, Un manifeste pour une éducation féministe
Auteur : Chimamanda Ngozi Adichie
Genre : Essai
Langue : Française
Pages : 84
Note : 4.25/5

En bref : J’ai aimé la simplicité des mots et des phrases employés, cela n’enlève en rien au message que l’auteur souhaite passer, au contraire, elle ne le rend que plus clair et percutant.

couv36785437Titre : Nous sommes tous des féministes
Auteur : Chimamanda Ngozi Adichie
Genre : Essai
Langue : Française
Pages : 87
Note : 3.5/5

En bref : Après avoir lu Chère Ijeawele, je n’ai pas trouvé ce titre très intéressant. Ce n’est pas assez développé et de ce fait pas vraiment pertinent. La nouvelle ‘Les marieuses’ qui suit offre à lui tout seul, un exemple bien plus convaincant que le résumé de la conférence qui nous est proposé avant.

Résumé :

Chère Ijeawele, Un manifeste pour une éducation féministe : À une amie qui lui demande quelques conseils pour élever selon les règles de l’art du féminisme la petite fille qu’elle vient de mettre au monde, Chimamanda Ngozi Adichie répond sous la forme d’une missive enjouée, non dénuée d’ironie, qui prend vite la tournure d’un manifeste. L’écrivain nigériane examine les situations concrètes qui se présentent aux parents d’une petite fille et explique comment déjouer les pièges que nous tend le sexisme, à travers des exemples tirés de sa propre expérience. Cette lettre manifeste s’adresse à tous : aux hommes comme aux femmes, aux parents en devenir, à l’enfant qui subsiste en nous et qui s’interroge sur l’éducation qu’il a reçue. Chacun y trouvera les clés d’une ligne de conduite féministe, qui consiste à croire en la pleine égalité des sexes et à l’encourager.

Nous sommes tous des féministes : «Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.» Chimamanda Ngozi Adichie aborde le sujet controversé du féminisme avec lucidité, éloquence et humour.

Avis :

Chère Ijeawele, Un manifeste pour une éducation féministe : Par le biais d’une lettre à une amie, Chimamanda nous explique comment éduquer nos enfants et plus particulièrement nos filles. La première chose qui m’a fait sourire c’est la réponse de son amie « Je vais essayer », que nous découvrons dès le début. Je me suis dit « Cela n’a pas l’air si compliqué pourtant, il n’y a pas de -Je vais essayer- qui tienne ! » puis j’ai lu les « quelques » suggestions de l’auteure et je me suis vite rendue compte de l’ampleur de la tâche. Certes, ce qu’elle nous conseille n’est pas difficile en soi à mettre en place mais certaines habitudes sont tellement ancrées en nous depuis la naissance qu’il est aisé de revenir sur nos pas.

Dans ce manifeste, Chimamanda nous parle de problématiques plutôt évidentes comme la distinction filles-garçons que fait la société dès la naissance, par le biais des jouets qu’on offre aux enfants, de la couleur des vêtements qu’on leur choisit ou encore plus tard avec les voies professionnelles qu’on leur pousse à prendre ou au contraire à éviter. Ce sont, je dirais, des obstacles faciles à franchir.
Puis, il y a des choses plus subtiles, plus complexes qui viennent s’immiscer dans notre langage, notre comportement et c’est là où, même si notre intention est bonne, il est facile de faire une boulette. C’est un combat quotidien envers la société qui ne peut s’empêcher de tout catégoriser, envers notre Histoire, envers notre entourage qui n’a pas forcément les mêmes idées que nous ou qui reste passif face à cette situation.

Bref, c’est un livre très court que nous propose l’auteur, qui est écrit avec simplicité et c’est ce qui le rend si parlant et accessible à tous. Je ne suis pas une grande fan des grands discours, quelque soit le sujet, j’ai donc beaucoup apprécié cet ouvrage. Peut-être même que je le relirai à l’occasion afin de ne pas oublier les suggestions pour la plupart pertinentes de Chimamanda Ngozi Adichie.

Nous sommes tous des féministes : Ce livre nous présente une version modifiée d’une conférence donnée par l’auteur lors d’un colloque en Afrique. Chimamanda nous y dévoile des fragments de son passé, des anecdotes et autres histoires afin d’expliquer les injustices faites aux femmes et l’intérêt d’être féministe.

La conférence en elle-même est intéressante mais je l’ai trouvé trop centré sur les femmes africaines. Elle fait son speech en Afrique, c’est normal me direz-vous. Et vous avez raison mais du coup, je ne me suis pas toujours sentie concernée par ces propos. Les plus sceptiques pourraient même dire qu’en France, nous n’aurons jamais à faire face aux problématiques contées, ce qui serait faux. Si on prend l’exemple du restaurant, l’auteur dit que, dans son pays, les femmes sont quasiment inexistantes aux yeux des serveurs. Ce n’est certes pas le cas chez nous mais, quand il y a une carte des vins à donner aux clients, elle finit bien souvent entre les mains des hommes, pourquoi ? Ils ne sont pas forcément plus aptes à choisir un bon vin que nous.
Cela prouve bien que, quoique moins accentuées dans certains pays que dans d’autres, les problématiques restent les mêmes.

Bref, « Nous sommes tous des féministes » n’est pas mauvais en soi mais je ne pense pas que ce soit pas le meilleur livre a donné aux gens à convaincre car pour arriver à la conclusion que j’ai énoncé au-dessus, il y a une démarche de réflexion à faire, que ces personnes ne feront probablement pas. Enfin, pour les lecteurs déjà convaincus, ils n’apprendront rien de plus ici. Je conseille davantage Chère Ijeawele que je trouve plus complet et pertinent.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s