La vague – Todd Strasser

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Je ne puis ajouter qu’une chose : j’espère que nous partagerons cette leçon jusqu’à la fin de nos vies. Si nous sommes suffisamment intelligents, nous n’oserons pas l’oublier. »

couv75270303

Titre : La vague
Auteur : Todd Strasser
Genre : Contemporain
Langue : Française
Pages : 153
Note : 4/5

En bref : Un livre à la plume un peu trop simple et enfantine à mon goût mais qui envoie un message qui fait froid dans le dos. J’ai passé un bon moment mais j’aurais aimé que le livre soit plus détaillé et aille plus loin dans les conséquences d’une telle expérience sur des jeunes élèves.

Résumé :

Cette histoire est basée sur une expérience réelle qui a eu lieu aux Etats-Unis dans les années 1970.

Pour faire comprendre les mécanismes du nazisme à ses élèves, Ben Ross, professeur d’histoire, crée un mouvement, la Vague, aux slogans fort : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action ». En l’espace de quelques jours, le paisible lycée californien se transforme en microcosme totalitaire : avec une docilité effrayante, les élèves abandonnent leur libre arbitre pour répondre aux ordres de leur nouveau leader, lui-même totalement pris par son personnage.
Quel choc pourra être assez violent pour réveiller leurs consciences et mettre fin à la démonstration ?

Avis :

Ben Ross est un professeur assez particulier. Il ne se contente pas de lire son cours à ses élèves comme les autres enseignants, il essaye de les rendre vivants et interactifs en faisant participer les lycéens à des activités et en les mettant en situation. C’est une nouvelle fois ce qu’il va faire afin d’expliquer comment et pourquoi aucun allemand n’a réagi lorsque Hitler est monté au pouvoir pendant la Seconde Guerre Mondiale. 

J’ai beaucoup entendu parler de ce livre et lors de ma lecture, j’ai été quelque peu déçue. Non pas par l’histoire, qui fût intéressante, mais par la plume de l’auteur. Je ne sais pas si c’est l’auteur ou la traduction qui veut ça à vrai dire, mais j’ai trouvé le style très jeunesse et en décalage avec ce qui est conté dans le livre. L’avantage c’est qu’on rentre vite dans le récit et qu’on a aucune difficulté à comprendre ce qui se passe, cependant ça atténue le sérieux et la dangerosité d’une telle expérience. Du coup, à la fin du livre, nous voyons bien que le message est passé chez les élèves de Ben Ross mais je ne suis pas sûre qu’il en sera de même si des collégiens ou lycéens le lisaient maintenant. Le récit manque de noirceur et ne reflète pas la réalité des événements qui ont eu lieu. Je n’ai pas vu le film mais de ce que j’ai entendu, de ce côté-là, il s’en est mieux sorti.

Côté personnages, nous avons donc Ben Ross le professeur d’Histoire qui va plonger ses élèves dans une expérience atypique. Le but ? Leur montrer comment il a été possible pour Hitler d’embrigader son parti puis la population toute entière dans ses idéaux sans être arrêté par qui que ce soit, et pourquoi une fois mort et ses atrocités révélées, tout le monde a nié savoir ce qu’il se passait dans les camps de concentration. Les élèves se prennent vite « au jeu » et les choses vont aller au-delà des espérances du professeur.
Je n’ai rien à redire sur l’histoire, l’idée est bonne et bien que l’impact ait été amoindri par la plume de l’auteur, les conséquences et la morale du livre sont là et font tout de même leur effet.

Nous ne suivons pas que Ben Ross, nous suivons aussi quelques élèves clés et ce fût intéressant d’avoir différents points de vue sur la situation, ceux qui sont pour et ceux qui sont contre La vague, ceux qui dirigent et ceux qui sont emportés par le mouvement qui remue tout le lycée. L’auteur décrypte bien le cheminement de pensées de chacun et nous comprenons rapidement comment ils ont pu succomber ou, au contraire comment ils se sont rendu compte du danger de La vague.

Bref, dans l’ensemble « La Vague » est un bon livre qui nous montre, avec un style quoique un peu trop jeunesse, ce qu’il peut arriver lorsque l’ont perd tout libre arbitre et qu’on suit aveuglément un Leader. C’est un récit qui mérite d’être lu et qui ferait un bon sujet de conversation ou de débat à l’école.

 

6 réflexions sur “La vague – Todd Strasser

  1. Il est dans ma wish list depuis un petit moment, et je pense que le roman va me plaire même si j’imagine sans peine que le décalage entre la plume de l’auteur et le contenu peut se révéler déstabilisant… Je ne m’y attendais pas !

    Aimé par 1 personne

    • Tu devrais quand même l’apprécier, il est court et se lit vraiment tout seul !
      C’est juste que je pense que l’impact aurait été plus important si la plume avait été moins simpliste mais ça reste une bonne histoire ^^

      J'aime

Répondre à tampopo24 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s