Desire – Rohan Lockhart

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Et contrairement à ce qu’il pensait, mettre un mot sur ce qu’il vivait et ressentait ne l’aida pas plus. […] Sai craignait alors de ne pas pouvoir être aimé. »

couv56118676

Titre : Desire
Auteur : Rohan Lockhart
Genre : Romance
Langue : Française
Pages : 200
Note : 4/5

En bref : Un roman court qui sans être exceptionnel, nous fait découvrir une sexualité qui est trop peu souvent dépeinte : l’asexualité. J’ai aimé l’audace et l’initiative de l’auteur à ce sujet. Elle ose en parler, elle essaye de nous l’expliquer et rien que pour ça, c’est un livre qui mérite notre attention.

Résumé :

« C’est l’histoire d’un été, un instant figé dans le passé »

Daisuke et Sai sont amis depuis qu’ils sont enfants. Ils sont voisins, musiciens, compositeurs et jouent dans le même groupe. Ils ont grandi entremêlés, l’un aussi lumineux que l’autre est ombrageux. Daisuke a toujours cru en lui. Sai, lui, se pense retenu par ce secret qu’il n’a jamais encore su lui avouer. Cette chose qui lui est encore si difficile à confesser.

Mais quelque soit les ombres, il n’y a que votre plus cher ami pour vous rappeler que les sentiments se déclinent à l’infini. Il n’y a que Daisuke pour murmurer à Sai, qu’il n’y aura jamais qu’une seule façon de s’aimer.

« C’est l’histoire d’un présent où les sentiments deviennent de plus en plus grands.»

Avis :

Cette histoire se place dans le même univers que Après la pluie sauf que cette fois-ci, ce ne sont pas Tora et Ame qui sont au centre de l’attention mais Daisuke et Sai, deux de leurs camarades. En plus de jouer tous les deux dans le même groupe de musique, avec Tora, ils sont amis d’enfance et voisins. Leurs familles s’entendent très bien, au point, où l’une se retrouve très souvent chez l’autre autour d’un verre ou d’un repas. Daisuke et Sai ont donc vécu ensemble toute leur vie et n’ont aucun secret l’un pour l’autre. Enfin, c’est ce qu’ils pensaient, mais la réalité semble tout autre.

J’ai lu Après la pluie en début d’année et j’avais bien aimé l’univers japonais et les personnages, musiciens pour la plupart. J’étais donc curieuse de voir où allait me mener l’histoire de Daisuke et Sai. Je ressors assez satisfaite de ma lecture même si je garde tout de même une préférence pour Tora et Ame où la dynamique du couple m’avait davantage attiré.

Ici, nous avons, d’un côté, Daisuke qui vient d’une famille aisée et qui travaille dans un café, et de l’autre, Sai qui aide son père au magasin de fruits et légumes et donne aussi un coup de main à sa mère en s’occupant de ses deux frères et de sa sœur. Entre ça et les répétitions du groupe, les garçons ont des journées chargées mais cela ne les empêche pas de trouver un moment pour se voir et discuter, composer ou jouer aux jeux-vidéos. J’ai beaucoup aimé l’amitié qui se dégageait entre eux mais je n’ai pas été autant réceptive à leur romance. Je ne l’ai pas trouvé crédible en vrai.
Nous comprenons tout de suite que Sai est amoureux de Daisuke, ça ne fait aucun doute mais l’inverse m’a beaucoup plus surprise parce que, au départ, rien ne présage que c’est réciproque. Daisuke ne déteste pas son ami, bien entendu, mais il ne montre aucune attirance (autre que de l’amitié) envers ce dernier et c’est seulement une fois que les confessions sont faites, que les flashbacks apparaissent pour venir étayer les dires de l’auteur et que le comportement de Daisuke change totalement. Cette évolution ne m’a pas paru fluide et du coup, j’ai eu du mal à croire à ce couple qui était pourtant charmant.

Un point qui m’a cependant plu, c’est les thèmes abordés. Il y a l’avenir, l’amour et l’amitié comme dans toutes les romances mais il y a aussi la sexualité, et pas n’importe laquelle. Sai est asexuel, c’est-à-dire, et là je vais citer la définition du dico : « que c’est une personne qui ne considère pas le sexe comme important, qui peut s’en passer voire n’en jamais ressentir le besoin. Qui n’a aucune attirance sexuelle pour autrui. » et je crois que c’est la première fois que je « rencontre » un personnage comme ça. C’est très rarement exploité dans les romans et même si je ne suis pas calée à ce sujet, je trouve que Rohan Lockhart a réussi à nous montrer avec beaucoup de tact de quoi il s’agit, ce que peuvent ressentir les individus qui ont cette orientation et la difficulté de vivre dans une société qui tourne essentiellement autour du sexe, ne nous voilons pas la face…
Sai m’a, de ce fait, beaucoup touché et je regrette de ne pas avoir eu le même feeling avec Daisuke.

Bref, j’ai passé un bon moment avec « Desire ». C’est un roman court qui sans être exceptionnel, nous fait découvrir une sexualité qui est trop peu souvent dépeinte. Je ne connais rien sur l’asexualité donc je ne serais dire si le sujet est bien traité ou non mais j’ai aimé l’audace et l’initiative de l’auteur. Elle ose en parler, elle essaye de nous l’expliquer et rien que pour ça, c’est un livre qui mérite notre attention.
Je lirai probablement le dernier livre de cet univers, qui est centré sur Hiroki, même si les avis semblent un peu plus mitigés dessus.

Publicités

4 réflexions sur “Desire – Rohan Lockhart

  1. Je ne m’y connais pas non plus sur l’asexualité mais j’avoue que j’aime tomber sur des oeuvres ouvrant mes horizons sur ce genre de sujet méconnu. Du coup, même si j’appréhende le côté très court de ce roman, je vais l’ajouter à ma wishlist ^^
    Merci pour la découverte 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s