C’était un accident – Isabelle Lagarrigue

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : « Je veux revenir en arrière, quand il était 10h09 et que ma vie était normale. Je veux revenir en arrière et enlever ce passage-là. Je veux revenir en arrière. Je promets que je serai sage tout le reste de ma vie. »

couv64881694

Titre : C’était un accident
Auteur : Isabelle Lagarrigue
Genre : Jeunesse, Contemporaine
Langue : Française
Pages : 250
Note : 4.25/5

En bref : un très bon roman pour tous. La plume est fluide et le thème quoique difficile est très bien abordé. Les personnages sont touchants, leur vision du deuil pertinente et mature. Nous suivons leur évolution avec beaucoup d’attention et d’affection. Je recommande à 200% !

Résumé :

Je m’appelle Prune. J’ai quatorze ans et quatre mois. Je suis hypersensible (il paraît), ROUSSE (je ne peux pas le nier) et accro aux listes (ma VIE). Je suis en internat depuis le mois de septembre (à ma demande) car je ne supportais plus de vivre avec mes parents et mes sœurs jumelles de cinq ans.

Je ne le sais pas encore, mais dans quelques jours ma vie va basculer. Pas besoin de s’appeler Einstein pour deviner qu’il y aura un avant et un après et que l’enquête, que je mènerai pour comprendre, m’apportera plus que la vérité.

Avis :

Voilà un livre dont je ne connaissais rien il y a encore deux semaines. J’ai vu passer l’avis de Pommerouge sur Livraddict et il m’a rendu suffisamment curieuse pour me le procurer et le lire dans la foulée.

Nous suivons Prune, une collégienne qui a choisi l’internat pour s’éloigner de sa famille dont les parents semblent attacher plus d’importance à leurs jumelles qu’à la jeune fille. Prune est aussi complexée par son physique et plus particulièrement par ses cheveux roux. Lors de sa dernière année au collège, un événement tragique va arriver, un accident qui va bouleverser sa vie.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Prune. Elle peut paraître agaçante et superficielle au premier abord mais après je me suis remémorée mes années collège et je me suis rendue compte qu’on était tous un peu comme ça. Le regard des autres nous pèsent et on veut à tout prix rentrer dans un moule, quel qu’il soit, quitte à ne plus être soi-même.
Alors quand un accident arrive, la charge émotionnelle est trop importante à gérer pour Prune ou son entourage et les masques tombent. Les réflexions qu’à Prune à partir de ce moment m’ont touché et je les ai trouvé réaliste. Le deuil qu’elle porte est terrible et le chemin pour trouver un nouvel équilibre est long et parsemé d’obstacles.

Le sujet du deuil est d’ailleurs très bien exploité. On ne tombe jamais dans le pathos, les conversations entre les personnages, les pensées de Prune font mouche à chaque fois. C’est réfléchi et j’ai aimé que l’auteur évoque la pression sociale à ce sujet. On ne dirait pas comme ça mais oui, quand un proche décède, les gens autour de nous s’attendent à ce qu’on soit triste, mais pas trop longtemps non plus, parce qu’après, ça devient gênant, pas normal, exagéré. La société ne prend pas en compte que chaque personne est différente et de ce fait, chaque personne réagit différemment face à la mort d’un être cher. Cet aspect est parfaitement bien exploité par Isabelle Lagarrigue et c’est ce qui m’a autant fait aimer le personnage de Prune. Ce n’est plus une enfant obnubilée par ses cheveux roux mais une adolescente en colère, blessée et perdue.

A côté de ça, nous avons d’autres sujets plus classiques, qu’on retrouve dans tous les romans d’ado soit, les premiers amours, les amitiés perdues et retrouvées. Rien de surprenant ici mais c’est développé avec fluidité et tact et c’est passé tout seul me concernant !

Parmi les personnages qui côtoient Prune, Mathilde est une vraie bouffée d’air frais. On aurait facilement pu finir engluer dans la tristesse de l’héroïne mais grâce à Mathilde (mais aussi à Sarah-Line mine de rien), l’agitation continue autour de la jeune fille et lui permet de ne pas constamment broyer du noir. L’amitié qui naît entre elles m’a plu ainsi que leur lubie, les listes pour Prune et… je vous laisse découvrir quoi pour Mathilde 😉 !

Enfin, la plume de Isabelle Lagarrigue est simple et appropriée aux thèmes abordés. Il ne m’a pas fallu plus de deux jours pour dévorer les pages de ce livre et pour avoir un petit pincement au cœur en quittant Prune, Mathilde et Spring.

Bref, « C’était un accident » est un très bon roman pour les jeunes comme les moins jeunes. La plume est fluide et le thème quoique difficile est très bien abordé. Les personnages sont touchants, leur vision du deuil pertinente et mature. Nous suivons leur évolution avec beaucoup d’attention et d’affection. Je recommande à 200%, j’ai passé un super moment !

 

Publicités

2 réflexions sur “C’était un accident – Isabelle Lagarrigue

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s