Marked Men, tome 5 : Rowdy – Jay Crownover

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « J’ai fait des efforts une fois. Plus d’efforts qu’aucun jeune homme ne devrait avoir à en faire, et ça m’est retombé sur la gueule. […] Maintenant ça se résume à un bon moment pour moi et un super moment pour elle. Tout le monde est gagnant. »

COUV-MARKED-MEN-T5-507x800

Titre : Marked Men, tome 5 : Rowdy
Auteur : Jay Crownover
Genre : Romance contemporaine
Langue : Française
Pages : 430
Note : 3.5/5

En bref : Un cinquième tome plutôt décevant, moins que Jet mais tout de même, l’histoire de Rowdy est brouillonne et bâclée sur la fin. C’est à croire que l’auteur ne savait pas trop quoi faire de son personnage et qu’elle a fait avec les moyens du bord. C’est dommage !

Résumé :

Après que la seule fille qu’il n’ait jamais aimé lui dit qu’il ne serait jamais assez bien, Rowdy St.James quitte le Texas. Depuis il souhaite juste profiter de la vie avec ses amis et refuse de prendre quelque chose au sérieux, surtout quand il s’agit des filles. Brûlé par l’amour il n’est pas prêt à donner sa confiance une nouvelle fois. Mais ça, c’était avant qu’un fantôme du passé ne resurgisse. Salem Cruz a grandi dans une maison où il y avait trop de règles et pas assez de joie. De son enfance, elle n’a qu’un seul bon souvenir, celui d’un gentil petit garçon aux yeux bleus qui habitait près de chez elle et qui était amoureux de sa petite sœur. Aujourd’hui, alors que le destin et un vieil ami les ont réunis, Salem est déterminée à montrer à Rowdy « qu’il était une fois, il avait choisi la mauvaise sœur ». Tout fonctionnait parfaitement jusqu’à ce que la personne qui les liait par le passé refasse surface, menaçant de les séparer pour de bon.

Avis :

A la fin du quatrième tome, Rowdy arrive au nouveau salon des Marked et se retrouve en face de Salem Cruz, une amie d’enfance partie du jour au lendemain sans prévenir personne. Aujourd’hui, devenue femme, Salem revient à Denver et espère conquérir Rowdy envers qui elle a toujours eu un faible.

Rowdy est, depuis le début, le personnage le plus discret de la saga. Tout ce qu’on apprend sur lui au fil des tomes, c’est qu’il a eu le cœur brisé par une fille dans son enfance et que, depuis, il a décidé qu’il ne se poserait jamais et qu’il enchaînerait les coups d’un soir. J’étais donc curieuse de connaître son histoire plus en détails mais je n’étais pas impatiente pour autant. Et heureusement que je n’avais pas spécialement d’attentes à son sujet car j’ai été plutôt déçue par la tournure des événements.
Il y avait clairement du potentiel dans cette histoire mais je l’ai trouvé brouillonne dans son développement et bâclée sur la fin. Alors que Rowdy s’est juré de ne pas retomber sous le charme d’une Cruz, il craque rapidement pour Salem (pour le corps de Salem, j’aurais presque envie de dire au début…). Alors qu’il était censé avoir eu le cœur brisé par Poppy, la sœur de Salem, on le voit changer son fusil d’épaule bien vite à mon goût. L’auteur passe quand même plus de quatre tomes à nous dire qu’il ne se remettra jamais de son premier amour, baaa…. je trouve qu’il ne s’en remet pas trop mal !

Quant à Salem, c’est une femme qui a un fort caractère. Ne supportant plus les règles trop strictes de son père, elle quitte sa maison dès l’âge de 18 ans pour ne plus jamais y remettre les pieds. Elle passe les années suivantes à vagabonder d’état en état en faisant tous les petits boulots qui lui passent sous le nez jusqu’à ce que Nash l’appelle pour venir travailler à Denver. Pas intéressée plus que ça par le poste, elle finira par le prendre lorsqu’elle verra, parmi les tatoueurs Rowdy, son ami d’enfance qu’elle aimait mais qui n’avait d’yeux que pour Poppy.
J’ai aimé ce personnage, son passé, son caractère mais surtout sa détermination à vouloir mettre Rowdy dans ses filets.

Le couple Salem/Rowdy se met donc vite en place et pour moi, c’est un couple qui avait du sens. Rowdy a peur qu’on l’abandonne à nouveau et refuse donc de s’engager. Salem de son côté, a pris l’habitude de fuir les situations qui ne lui convenaient pas mais maintenant qu’elle a trouvé un objectif, elle est prête à s’y accrocher jusqu’au bout. L’auteur aurait pu travailler sur ses différences, sur les incertitudes de chacun et ajouter Poppy dans la balance quand le couple commence à trouver ses marques. Au lieu de ça, elle inverse les rôles, Rowdy devient en quelque sorte l’ancre et Salem est celle qui dérive. Je n’ai pas apprécié ce changement de perspectives, c’était maladroit et pas logique par rapport au passé et aux caractères des personnages.

Puis, j’ai retrouvé le même problème que dans le tome 2 avec Jet. Jay Crownover passe beaucoup trop de temps à parler des autres personnages mais surtout à amorcer la relation Asa/Royal qui, je présume, sera le couple du sixième et dernier tome. Alors, c’est sympa d’avoir des nouvelles des autres couples, de les voir continuer leur vie et d’avoir un aperçu du suivant. C’est même normal que ça prenne de plus en plus de place au bout de cinq tomes mais quand ça prend le pas sur l’histoire principal, je suis beaucoup moins d’accord.

Bref, « Rowdy » ne m’a pas fait rêver. Pourtant l’histoire avait du potentiel, les thèmes abordés comme les enfances difficiles, l’éducation, la famille,… étaient touchants mais ils ont vite été éclipser par tous les petits défauts que je reprochais déjà au tome sur Jet. J’ai l’impression que l’auteur a utilisé Jet et Rowdy pour faire le pont entre les personnages des tomes précédents et suivants plutôt que de leur donner leur véritable quart d’heure de gloire.

Découvrir mes chroniques de la saga : Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 4 / Tome 6

2 réflexions sur “Marked Men, tome 5 : Rowdy – Jay Crownover

  1. Dommage que le couple principal n’ait pas eu une histoire à la hauteur de tes attentes… Je ne connais la série que de nom, mais c’est vrai que c’est bizarre de décrire un personnage au cœur brisé pendant des lustres et lui faire retrouver l’amour (même si c’est d’abord physique) assez facilement. Quant au revirement de situation dans les rôles de chacun, je comprends que ça t’ait agacée, le manque de cohérence n’étant jamais agréable….
    J’espère que le tome suivant saura te plaire un peu plus !

    J'aime

    • Ouais… TT Surtout quand les personnages mis en avant ont déjà eu leur tome à eux. Chacun son tour quoi 😢

      Ça aurait pu être cohérent si ça avait été mieux travaillé et développé. Là, j’ai trouvé ça trop brutal et définitif =/

      Asa n’est pas mon personnage préféré au départ mais pourquoi pas ! Vu son passé, il y a moyen de faire quelque chose de sympa ^^

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s