Treize raisons – Jay Asher

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Vous tous qui m’écoutez… Avez-vous remarqué les cicatrices que vous laissez derrière vous ? Non. ça m’étonnerait. Parce que la plupart des cicatrices ne se voient pas à l’œil nu. »

couv18194620

Titre : Treize raisons
Auteur : Jay Asher
Genre : Jeunesse, Drame
Langue : Française
Pages : 288
Note : 3.5/5

En bref : Le thème du suicide et l’importance de l’effet papillon étaient intéressants à observer et bien présenté mais je n’ai cependant pas adhéré au concept des cassettes ni au personnage d’Hannah. J’ai eu du mal à la comprendre et à compatir à son malheur une partie du livre.

Résumé :

Clay Jensen reçoit sept cassettes enregistrées par Hannah Baker avant qu’elle ne se suicide. Elle y parle de treize personnes qui ont, de près ou de loin, influé sur son geste. Et Clay en fait partie. D’abord effrayé, Clay écoute la jeune fille en se promenant au son de sa voix dans la ville endormie. Puis il découvre une Hannah inattendue qui lui dit à l’oreille que la vie est dans les détails. Une phrase, un sourire, une méchanceté ou un baiser et tout peut basculer…

Avis :

Treize raisons est un livre qui a fait le buzz à la sortie de la série du même nom sur Netflix. Je ne l’ai pas encore vu car je voulais lire le roman en premier mais à la suite de cette lecture, je ne suis pas sûre que j’irai la voir…

La première chose qui m’a dérangé, c’est le concept même des cassettes. Je me doute bien que chaque personne réagit de manière différente face à la dépression, aux brimades, aux rumeurs, etc. mais est-ce qu’une personne suicidaire prendrait le temps d’enregistrer treize cassettes où elle déverse sa rancœur envers les gens qui l’ont poussé dans cette pente descendante ? Est-ce qu’elle n’utiliserait pas cette énergie pour faire autre chose ? La vision que j’ai d’une personne suicidaire est peut-être erronée mais j’ai tendance à imaginer quelqu’un au bout du rouleau, qui a tout essayé et qui n’a pas réussi à remonter la pente. Hors, en écoutant les cassettes d’Hannah, je me suis souvent demandée quel message elle souhaitait véhiculer. Je n’ai pas compris si elle voulait se venger, être sauvée ou juste raconter son histoire et le fait qu’il y ait une barrière (les cassettes) entre elle et moi m’a empêché une bonne partie du temps à saisir ce qu’elle ressentait et à entrer dans sa tête. C’est seulement à la toute fin que j’ai senti sa lassitude et son abandon.

Ce qu’elle a vécu est une suite d’événements qui peuvent paraître anodins et sans gravité. Après tout, on peut se dire que ce n’était qu’une liste des élèves les plus canons, ce n’était qu’une main aux fesses, ce n’était qu’une réflexion un peu lourde, des bruits de couloirs,… Pris un par un, ce sont des actions que beaucoup subissent et personne n’en meurt. C’est là tout l’intérêt du roman, Jay Asher nous montre que chaque remarque, chaque pique que nous encaissons est une entaille dans notre cœur et en fonction des gens, ces entailles sont plus ou moins profondes, guérissent plus ou moins bien et quand elles s’enchaînent et s’accumulent, les blessures ne cicatrisent plus et ça commence à se voir à l’extérieur mais le mal est déjà fait. Notre cœur blessé est plus fragile et ce que nous arrivions à endurer devient insupportable. C’est à ce moment-là que la goutte fait déborder le vase et qu’on craque.

Même si je n’ai pas réussi à rester connectée à Hannah pendant toute son histoire, le message de l’auteur, lui, est très bien passé et je dirais que c’est grâce à Clay et à sa détresse. C’est un personnage qui m’a bien plus ému qu’Hannah. C’est le genre de garçon qui est discret, qui ne fait pas de vagues mais qui, de ce fait, manque de courage quand c’est nécessaire. Il a beaucoup de regrets en ce qui concerne sa relation avec Hannah, il aurait aimé agir plus tôt mais il n’a pas vu les signes, n’a pas fait attention. Au fur et à mesure qu’il écoute les cassettes et qu’il découvre des pans de vie de sa camarade, une foule d’émotions le submerge, la colère, la détresse, l’effroi, l’amour, le remord, etc.
Il ponctue souvent le récit d’Hannah par ses propres réflexions, par sa version des faits et bien que quelque fois, ça m’a coupé dans mon élan parce que j’étais à fond dans l’histoire que racontait la jeune fille, j’ai aimé suivre son ressenti. J’ai aimé le voir s’énerver sur ceux qui sont la cause du drame qui a eu lieu mais aussi sur Hannah pour ne pas avoir requis son aide, ça l’a rendu très humain.

Une dernière chose que j’ai apprécié, c’est le fait que Clay ce soit baladé tout au long du récit dans sa ville, qu’il soit allé voir les points clés qui ont marqué les derniers mois de la vie d’Hannah. Plutôt qu’il soit enfermé dans sa chambre a écouté les cassettes, cela donne du dynamisme au récit et nous permet de visualiser plus facilement ce qu’il s’est passé.

Bref, « Treize raisons » est un roman qui se lit facilement. J’ai eu du mal à accrocher au personnage d’Hannah mais heureusement Clay était là et il m’a beaucoup touché. Même si je ne trouve pas le concept des cassettes très cohérent avec l’état d’esprit du personnage principal au moment où elle les enregistre, j’ai trouvé le message de l’auteur fort et pertinent. Il nous invite à nous mettre à la place d’autrui et faire attention à son prochain car chaque geste que nous faisons, chaque mot que nous disons peut avoir un impact bien plus important que prévu sur notre interlocuteur. Vous ne savez pas ce que la personne en face de vous a vécu alors ne faites rien que vous ne pouvez défaire.

2 réflexions sur “Treize raisons – Jay Asher

  1. Je comprends parfaitement tes réserves sur le titre, que tu expliques très bien. Effectivement, il y a une part d’illogisme dans cette intrigue, mais j’avoue que je me suis tellement laissée emporter par ce que dénonçait l’auteur que je suis passée au travers des défauts que tu mentionnes et qui pourtant existent.
    Pour ce qui est de la série, si tu as lu le livre, je ne pense pas qu’elle t’apporte grand-chose de plus, vu ce que tu dis.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s