The Curse, tome 2 : The Crime – Marie Rutkoski

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Parfois, on croit vouloir quelque chose, alors que ce qu’il faut vraiment faire, c’est y renoncer. » – « Je doute que l’ignorance soit synonyme d’innocence. »

couv16461311

Titre : The Curse, tome 2 : The Crime
Auteur : Marie Rutkoski
Genre : Fantasy
Langue : Française
Pages : 535
Note : 4.25/5

En bref : Une suite très solide. L’auteur a bien su développer les intrigues politiques de son histoire mais aussi l’univers dans sa globalité. Les personnages ne m’ont toujours pas convaincu à 100% et ce tome manque un peu d’action mais il n’en reste pas moins très agréable à lire et la fin ne donne qu’une envie, lire la conclusion de cette saga.

Résumé :

Tout a changé. Kestrel a été contrainte de lutter pour sa survie, a vu ses amis tomber autour d’elle, a dû supporter la douleur de cette terrible trahison, son éducation entière lui crie de tout faire pour se venger du jeune homme. Et quand il a fallu choisir, elle a choisi, à son tour, l’impensable : sacrifier son bonheur pour celui des herrani, céder à un terrible chantage qui la force à tourner le dos à Arin une bonne fois pour toutes. Elle est désormais la fiancée du fils du monarque. S’ouvre, à la cour, un terrible jeu d’échec où Kestrel doit mentir à tout le monde, depuis l’Empereur – un homme sans pitié qui se délecte de la souffrance d’autrui – jusqu’à Arin lui-même, en passant par la masse des courtisans qui n’espèrent que sa chute.

Gagner sera-t-il pour elle la pire des malédictions ?

Avis :

Pour sauver Arin et son peuple, Kestrel arrive à convaincre le Roi de l’Empire de donner l’indépendance à la péninsule Herran et de nommer Arin gouverneur afin d’éviter les pertes humaines inutiles. En remerciement pour ses bons conseils, le Roi fait de Kestrel la future épouse du prince Verex. Coincée au sein de la cour impériale, Kestrel devra faire des choix difficiles et irrémédiables pour que ses sentiments ne soient pas découverts et utilisés contre elle.

Bien que les conflits entre les Valoriens et les Herranis soient officiellement terminés, c’est en réalité loin d’être le cas et les Herranis vivant à la capitale sont toujours perçus comme des esclaves même si ce terme ne doit plus être employé. De plus, la péninsule reste sous les ordres de l’Empire qui n’hésite pas à les taxer et à rendre leur vie précaire. Nous sommes donc dans une sorte de guerre froide où le gouverneur Arin va devoir la jouer fine s’il ne veut pas perdre le peu qu’il a réussi à obtenir.
De son côté, Kestrel baigne dans le luxe et les froufrous mais ne s’est jamais sentie aussi seule. Elle peine à se faire des amis de confiance et même son amie Jess, ne semble plus si encline à lui tenir compagnie. Ajouté à ça son mariage avec le prince qui avance à grands pas et la pression que lui met le Roi à chaque entrevue et nous nous retrouvons avec une jeune femme dont chaque décision, chaque parole peut faire basculer la vie de milliers de personnes.

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteur a géré l’après-guerre et les conséquences qu’elle a eu sur chaque personnage, qu’il soit important ou non. Les intrigues politiques sont au cœur de ce deuxième tome et c’était passionnant de voir les alliances se faire et se défaire au gré des découvertes et des secrets. Il était aussi intéressant de voir la rancœur des Valoriens grandir car certains ont dû quitter leur maison de campagne à Herran suite au traité qui a été signé, ou encore d’entendre parler plus en détails du royaume de Dacran qui jouera un rôle probablement très important dans le troisième tome. Marie Rutkoski a vraiment bien ficelé son univers qui se révèle riche et plein de surprises.

Côté personnages, j’aime toujours autant Kestrel qui se retrouve face à des choix cornéliens et qui sera souvent incomprise. Elle se laisse un peu plus guider par ses sentiments dans ce deuxième volet mais au vu de ce qu’elle a subi précédemment et de ce qu’elle continue à éprouver, cela n’a rien d’étonnant. J’apprécie qu’elle soit parfois forte et calculatrice et à d’autres moments qu’elle se laisse submerger par les événements, notamment avec son père, auprès de qui elle redevient à chaque fois une enfant qui cherche l’approbation de ses parents. Elle n’en est que plus touchante.

Quant à Arin, je n’en suis toujours pas fan. Il semble complètement fou amoureux de Kestrel et pourtant il ne voit pas les sacrifices qu’elle fait pour lui alors que franchement, au vu du timing des incidents et du temps qu’il a passé avec elle, ça devrait lui sauter aux yeux. Puis, ses élans d’affection me paraissent pas naturel tellement il peut être désagréable avec elle quand il apprend des choses qui ne lui plaisent pas. Ce gouffre qu’il peut y avoir entre l’amour et la confiance qui lui porte rend le personnage dissonant et peu crédible. Mais à côté de ça, j’adore sa détermination à vouloir ce qu’il y a de mieux pour son peuple quitte à faire des alliances risquées.

La fin, quant à elle, est très surprenante. Pendant toute ma lecture, un dénouement bien précis se dessinait sous mes yeux mais j’ai eu tout faux ! J’étais loin de m’imaginer la tournure que prendrait les événements. Par conséquent, même si ce tome deux manque un peu d’action à mon goût à cause de toutes les manigances politiques, je suis très curieuse et impatiente de lire la suite.

Bref, « The Crime » est une suite très solide. L’auteur a bien su développer les intrigues politiques de son histoire mais aussi l’univers dans sa globalité. Les personnages ne m’ont toujours pas convaincu à 100% et ce tome manque un peu d’action mais il n’en reste pas moins très agréable à lire et la fin ne donne qu’une envie, lire la conclusion de cette saga.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 1 / Tome 3 (à venir)

 

3 réflexions sur “The Curse, tome 2 : The Crime – Marie Rutkoski

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s