Swamp Thing – Bernie Wrightson & Len Wein

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Seul le marais m’accepte à présent… lui seul se soucie de moi. Je baisse les yeux sur mon poignet, à l’endroit nu qu’ornait jadis un bracelet en or… et je me demande où il a disparu. Si seulement je pouvais encore pleurer. »

couv24096731

Titre : Swamp Thing
Auteurs : Bernie Wrightson & Len Wein
Genre : Comics, Horreur
Langue : Française
Pages : 390
Note : 3.5/5

En bref : Les dessins de Bernie Wrightson sont toujours au top mais côté histoire je suis mitigée. Les premières sont bonnes mais à cause des personnages qui n’évoluent pas suffisamment à mon goût et des histoires qui deviennent de plus en plus brouillonnes, je n’ai pas adhéré aux dernières.

Résumé :

Isolés en plein marais de la Louisiane, le docteur Alec Holland et sa femme Linda étudient une formule bio-restauratrice capable de mettre un terme à la faim dans le monde. Menacé par une entreprise concurrente, le couple meurt dans l’explosion criminelle de son laboratoire. Alec Holland en proie aux flammes et recouvert de sa solution bio-restauratrice fuit vers les marais pour y mourir… et renaître sous une autre forme.

Avis :

Cette intégrale reprend toutes les histoires de la Créature du marais écrites et dessinées, pour la plupart, par Len Wein et Bernie Wrightson, dont la nouvelle pilote. En effet, à la base, cette histoire ne devait être qu’un one-shot de quelques pages mais suite au succès de ce dernier, une série a vu le jour.
On suit un couple de scientifiques, les Holland qui sont sur le point de trouver une formule bio-restauratrice. Cette formule étant très prisée, ils se cachent non loin d’un marais et sont protégés par le policier Cable. Malheureusement ces précautions ne suffisent pas et ils seront retrouvés par des gens peu recommandables qui veulent s’emparer de la formule. Après plusieurs tentatives (marchandages, menaces, etc.) pour récupérer cette formule, les ennemis du couple Holland décide de passer à l’action et de détruire le bâtiment dans lequel ils font leurs recherches. S’ils ne peuvent pas obtenir la formule, personne d’autre ne l’aura ! Linda meurt sur le coup mais Alec finit au fond du marais où il en ressort quelques temps plus tard complètement métamorphosé.

Cette intégrale est composée de 13 histoires sur la Créature du Marais qui se suivent plus ou moins, d’une histoire spéciale ayant pour thème l’hiver et de pages bonus dévoilant la dernière nouvelle inachevée de Len Wein.
J’ai apprécié le livre dans sa globalité, les histoires s’enchaînent bien et il y a toujours un fil conducteur qui les relie les unes aux autres. Cependant, j’ai préféré les premières histoires aux dernières, je les ai trouvé plus complètes et cohérentes, elles s’insèrent vraiment bien dans l’univers de la Créature du Marais. J’ai eu de moins en moins cette sensation par la suite, j’ai ressenti une certaine lassitude et une envie, par les auteurs, de renouveler la série pour lui redonner du pep’s mais sans grand succès. Les scènes deviennent redondantes, de nouveaux filons apparaissent mais ne sont pas ou peu exploités dans les histoires suivantes. On sent que les auteurs font des tests et sont à la recherche du truc qui va marcher mais en attendant de trouver la perle rare, ils nous proposent des histoires plutôt creuses et farfelues à tel point qu’on finit par s’éloigner de l’essence même du comics. Dommage…

Côté personnages, j’ai bien aimé la Créature du Marais, soit Alec Holland mais je regrette par moment son attitude. De part son physique, il est souvent incompris et les gens qu’il rencontre, ont tendance à agir avant de réfléchir, ce qui fait qu’Alec est forcé de rendre les coups s’il ne veut pas finir en charpie. Je suis d’accord sur cet aspect de l’histoire mais j’aurais aimé voir une évolution à ce sujet car lorsqu’au bout d’une dizaine de nouvelles, le même schéma recommence, ça devient un peu lassant et les rebondissement n’en sont plus. J’aurais apprécié une remise en question du personnage par exemple, ou qu’il trouve un moyen de communiquer, je ne sais pas…
De plus, je m’attendais à ce qu’il passe son temps à chercher un remède à sa situation et c’est le cas au début mais par la suite, il ne fait qu’errer sans donner l’impression d’avoir un but. Il subit plus qu’il n’est maître des événements. A contrario, Cable a un objectif un peu trop fixe… Il ne supporte pas la perte de Linda et Alec et il est persuadé que c’est la Créature du Marais qui les a tué. Il s’est donc juré de la retrouver et de venger ses amis. Jusque là je suis d’accord, mais je n’ai pas trouvé très cohérent qu’il continue à vouloir traquer la créature alors que celle-ci lui a sauvé la vie plusieurs fois. Il ne se met à se poser des questions et à douter de lui qu’à la toute fin du comics et encore, il continue à vouloir l’attraper. Ce côté buté était assez agaçant.

Enfin, en ce qui concerne les dessins, Bernie Wrightson est aux commandes, ce qui fait qu’on a des planches entièrement en noir et blanc et avec beaucoup de détails. Pour ma part, même si ce n’est pas mon préféré, j’aime son style assez particulier et je le trouve adapté à l’univers qui nous est présenté.

Bref, « Swamp Thing » est un comics dont les débuts m’ont plutôt plu mais qui, au fil des pages, a fini par ne plus autant me captiver. Le coup de crayon de Bernie Wrightson est toujours au top mais une certaine lassitude s’est emparée de moi à chaque nouveau chapitre que je lisais, à cause des personnages qui n’évoluent pas suffisamment à mon goût et aux histoires qui deviennent un peu plus brouillonnes à chaque fois.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s