Blessures invisibles – Isabelle Villain

Note : ★★★★★ (5/5)
Extrait : « Combien de fois ai-je entendu : ‘Blessé ? Mais tu n’es pas blessé. Un blessé, c’est un soldat qui a perdu une jambe ou bien un bras. Toi, tu as eu de la chance. Tu n’as rien perdu.’ Ils se trompent. En fait, si. J’ai perdu mon âme. »

couv73649988

Titre : Blessures invisibles
Auteur : Isabelle Villain
Genre : Thriller, Policier
Langue : Française
Pages : 256
Note : 5/5

En bref : Une nouvelle enquête de Rebecca, encore une fois, rudement bien menée par l’auteur. Connaissant les personnages, je me suis très vite attachée à eux et j’ai pris beaucoup de plaisir à suivre leurs traces et à essayer de débusquer, sans succès, les coupables !

Résumé :

Le major Maraval est retrouvé mort à son domicile, une balle dans la tête, son arme à la main.
La thèse du suicide est pourtant très vite abandonnée par le groupe du commandant Rebecca de Lost, et les pistes militaires et familiales se multiplient.
Dans le même temps, le « tueur au marteau », demeuré silencieux depuis l’enterrement du capitaine Atlan, décide de reprendre du service.
Deux enquêtes sous haute tension. Un final explosif !

Avis :

Après avoir suivi l’enquête de Rebecca de Lost dans Mauvais Genre, nous la retrouvons pour une nouvelle mission. Cette fois-ci, c’est un militaire qui s’est suicidé. Enfin, c’est ce que nous pouvons supposer d’après les premiers éléments de l’enquête mais en creusant un peu, les policiers sur place finissent plutôt par pencher pour un homicide camouflé en suicide. Rebecca et son équipe sont mis sur l’affaire et il leur faudra toute leur énergie pour débusquer le coupable. Ce qui ne sera pas facile étant donné que le tueur en série surnommé « tueur au marteau » dans le précédent roman, a repris du service.

Encore un livre des éditions Tarnauda, encore un roman d’Isabelle Villain et encore une très bonne lecture pour ma part. Je remercie l’éditeur pour sa confiance et pour cette chouette découverte.

Avant d’entamer ce roman, il est préférable d’avoir lu le précédent de l’auteur, Mauvais Genre car l’histoire suit directement ce dernier et vous risquez de ne pas tout comprendre. Nous retrouvons Rebecca quelques mois après la fin de sa dernière enquête qui a entraîné la perte d’un de ses amis. Elle ne peut cependant pas perdre ses moyens ni se laisser partir à la dérive car une autre affaire voit le jour mais surtout parce que le tueur en série qui semble s’être pris d’affection pour notre héroïne court toujours les rues.

Nous allons suivre à nouveau deux enquêtes en parallèle, celle de l’homicide du Major Maraval et celle du tueur au marteau. Isabelle Villain reprend le même schéma que la dernière fois et ça marche ! J’ai été captivée par les deux affaires et j’ai eu beau essayer de dénicher le coupable, j’étais loin de me douter de ce qui se cachait réellement sous les meurtres qui ont lieu dans cette histoire. Plusieurs pistes sont traitées, rien ni personne n’est laissé au hasard et on a vraiment l’impression d’être au cœur d’une véritable enquête policière. Je l’ai déjà dit pour Mauvais Genre mais j’aime beaucoup la crédibilité que donne l’auteur à son oeuvre. C’est un point que je trouve vital dans un policier et elle le maîtrise parfaitement.

Encore une fois, j’ai cru avoir une bonne idée du (ou des) coupables mais l’auteur a réussi à me surprendre et ce, jusqu’à la dernière minute. Je ne suis pas totalement partie dans le piège dans lequel elle voulait qu’on se précipite mais je n’étais pas loin de tomber dedans malgré tout et pourtant, j’avais pris mes précautions !

Côté personnages, nous retrouvons pratiquement la même équipe que dans le précédent roman hormis un nouveau médecin légiste qui fait son apparition. J’avais trouvé dans Mauvais Genre, les personnages plutôt froids et distants mais j’avais fini par les apprécier pour la plupart. Dans Blessures invisibles, les connaissant déjà tous, je me suis bien plus vite attachée à eux et j’ai aimé les découvrir davantage. Notamment Mélanie, avec laquelle j’avais eu du mal jusqu’à la fin. On comprend enfin son comportement et nous la voyons petit à petit se réchauffer au contact de son équipe et c’était touchant à voir. Quant à Cyril Bonaventure, nous voyons une autre facette de lui qui rend le personnage beaucoup moins superficiel et bon enfant qu’on aurait pu l’imaginer.

Bref, avec « Blessures invisibles », Isabelle Villain commence à rentrer dans mon cœur et à devenir une auteur dont j’attends les romans avec impatience. Elle propose à nouveau, une enquête dynamique, crédible, complexe et pleine de rebondissements. J’ai dévoré les pages de ce roman, je me suis « liée d’amitié » avec les personnages et je me suis complètement plantée sur les coupables et pourtant les indices étaient là sous mes yeux, de manière pas toujours très visibles certes, mais présents malgré tout.
Si vous aimez les enquêtes policières originales et pleines de surprises alors vous pouvez vous jeter dessus sans hésiter.

 

Une réflexion sur “Blessures invisibles – Isabelle Villain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s