Batman : Silence – Jeph Loeb & Jim Lee

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Qu’est-ce que l’amitié ? Une âme qui anime deux corps. » – « L’adage dit que tuer un homme n’est pas seulement détruire ce qu’il fut mais ce qu’il aurait pu être. »

couv37013779

Titre : Batman : Silence
Auteurs : Jeph Loeb & Jim Lee
Genre : Comic, Super-Héro
Langue : Française
Pages : 372
Note : 4.25/5

En bref : J’ai une nouvelle fois été transportée dans les rues de Gotham et de Métropolis grâce à des dessins vraiment superbes et une intrigue qui tient la route d’un bout à l’autre. Un comics à cependant éviter si on n’a pas quelques pré-requis sur Batman et ses alliés notamment.

Résumé :

Depuis que ses parents ont été tués sous ses yeux d’enfant par un voleur qui voulait les dépouiller, Bruce Wayne a mis toute sa fortune au service d’un entraînement intensif dans le but d’atteindre la perfection.
Sous le costume de Batman, il devient plus tard le protecteur de Gotham City. Nul ne peut le détourner désormais de sa mission : ramener l’ordre et la justice dans la ville. Un nouveau criminel sévit à Gotham City, Silence. Son but est de réunir tous les plus grands ennemis du Chevalier Noir afin de l’éliminer. Une vengeance qui couvait depuis longtemps et qui verra le héros livrer une bataille mémorable aux côtés de ses alliés.

Avis :

Batman est sur l’affaire d’un kidnapping, celui du jeune Edward Lamont, l’héritier d’un grand groupe de l’industrie chimique. Il terrasse sur sa route plusieurs criminels et finit par tomber sur un gros poisson, Killer Croc. Il semble être l’instigateur de ce kidnapping et de la demande de rançon qui a suivi cependant, cela ne ressemble en rien aux méthodes qu’il utilise habituellement. Batman est convaincu que quelqu’un d’autre se cache derrière ces agissements, mais qui ?

Première chose à dire sur cet intégrale, j’aime beaucoup les dessins ! Ils ont un côté lisse et digital qui ne plaira peut-être pas à tout le monde mais que j’ai trouvé agréable à parcourir. On saisit tout de suite les éléments importants de la scène et on n’est pas assailli par un surplus d’informations inutiles. Je ne dis pas que c’est le cas dans les autres comics, loin de là, mais ici, clairement, Jim Lee va droit au but et j’ai aimé cet aspect.

Côté histoire, il faudra avoir certains pré-requis pour comprendre l’intrigue dans sa globalité. En effet, dans ce volume, Batman a déjà bien vécu. Il a affronté un bon nombre d’ennemis et nous en retrouverons la plupart dans ce récit (Poison Ivy, Catwoman, Joker, Harley Queen, Killer Croc,…) mais avec des comportements bien étranges. De plus, il sera accompagné de plusieurs acolytes dont Alfred, bien entendu, mais aussi Nightwing (anciennement le premier Robin), Oracle (anciennement Batgirl mais aussi connu sous le nom de Barbara Gordon) et Tim Drake, l’actuel Robin et le troisième portant ce costume. Il sera aussi fait mention du deuxième Robin, Jason Todd.

Bien que tous ces personnages n’arrivent pas comme un cheveux sur la soupe et soient un minimum présenté lors de leur première apparition, si vous débarquez dans le monde de Gotham avec ce comics, vous allez certainement avoir l’impression d’avoir raté un épisode et ça va être frustrant. Même si Jeph Loeb ne nous laisse pas totalement en plan (merci de penser aux débiles comme moi qui ne lisent absolument pas dans l’ordre qu’il faudrait…), beaucoup de questions, qui resteront sans réponse ici, se bousculeront dans votre tête.
Cela ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture pour autant mais en fermant ce comics, je n’avais qu’une envie, lire les histoires qui me permettront de savoir comment Barbara Gordon est devenue Batgirl puis Oracle, comment le costume de Robin est passé des mains de Dick Greyson à Jason Todd puis à Tim Drake et ainsi de suite. Vous sentez, vous aussi, toutes mes lacunes ? xD

Hormis cet aspect un peu chaotique pour ma part, l’intrigue suit son cours et sera ponctuée par beaucoup d’actions et de rebondissements. On découvrira quelques pans du passé de Bruce Wayne et fera la connaissance de son meilleur ami mais nous verrons aussi Catwoman sous un nouveau jour. On parle souvent de la mort des parents de Bruce mais pas souvent de la vie qu’il a eu avant qu’ils ne se fassent assassiner, j’ai donc beaucoup apprécié ces passages. Quant aux scènes avec Catwoman, elles nous permettent de voir autre chose qu’un Bruce qui joue au Don Juan et qui court après les filles, ça change et ce n’est pas désagréable à voir non plus !

Bref, « Batman : Silence » est un très bon comics. J’ai une nouvelle fois été transportée dans les rues de Gotham et de Métropolis grâce à des dessins vraiment superbes et une intrigue qui tient la route d’un bout à l’autre. Pour apprécier pleinement Silence, il est préférable d’avoir lu plusieurs autres comics de Batman avant de se jeter sur celui-là car l’afflux de personnages au passé déjà bien fourni peut en déstabiliser plus d’un. Néanmoins, même sans beaucoup de pré-requis, les quelques renseignements que nous fournis Jeph Loeb dès qu’un nouveau personnage arrive sont les bienvenus et nous permettent de comprendre la plus grosse partie de l’histoire.

 

2 réflexions sur “Batman : Silence – Jeph Loeb & Jim Lee

  1. Un bon comics qui m’avait bien plu, même si ce n’est pas probablement pas mon préféré (et je suis loin d’avoir tout lu des aventures de Batman!). Je le recommande également et, tu as raison, il faut connaître un peu la mythologie de la série pour ne pas être perdu.e avec tous les personnages !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s