Au comptoir des murmures – Tia Wolff

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Quand il est certain d’avoir l’attention de tous, Oèn commence à raconter comment la statue d’un bouc couronné, qui se trouve d’ordinaire à l’entrée du pont, s’est retrouvée de l’autre côté de la rivière Laune. »

ERX36GQXkAEEqP

Titre : Au comptoir des murmures
Auteur : Tia Wolff
Genre : Contemporain
Langue : Française
Pages : 277
Note : 4.5/5

En bref : Tia Wolff nous emmène en Irlande avec beaucoup de facilité. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer la ville, ses habitants et ses alentours. J’ai pris plaisir à découvrir les petits bouts de vie de chacun des clients. Il n’est pas impossible que j’aille refaire un petit tour au Whispering Druid de temps en temps, on s’y sent si bien !

Résumé :

Erynn a grandi à Killorglin, entre les murs du Whispering Druid. Après de brèves études à Dublin, son quotidien est à présent rythmé par le tintement des verres qui s’entrechoquent et les conversations de ceux qui la connaissent depuis toujours.

Quand Puck, le symbole local, est retrouvé de l’autre côté de la rivière, la stupéfaction laisse rapidement place aux rumeurs. Le qui et le pourquoi s’emmêlent dans des théories n’ayant de sens qu’accompagnées d’une pinte bien fraîche.

Malgré l’agitation, l’esprit d’Erynn revient sans cesse vers la mission qu’elle s’est attribuée : faire survivre le pub familial abandonné par son père.

Avis :

Après avoir écrit la quadrilogie Anthea qui s’est terminée en apothéose, Tia Wolff a décidé de passer de la Fantasy jeunesse à un roman tranches de vie. Le changement est important mais parfaitement maîtrisé !

Erynn est rentrée à Killorglin pour s’occuper du pub Whispering Druid que son père a abandonné du jour au lendemain. Son frère Lonàn et sa mère ne semble pas motivés à reprendre l’affaire familiale et Erynn n’a pas le cœur à vendre le pub où elle a passé toute son enfance. Alors malgré le fait que ce ne soit pas l’avenir qu’elle s’était imaginée, Erynn gère le pub depuis trois ans maintenant, tout en espérant secrètement que son père reviendra un jour prendre la relève.

L’histoire va se dérouler sur tout le mois de novembre et bien que ce soit une courte durée, il va s’en passer des choses dans cette petite ville irlandaise, à commencer par les festivités d’Halloween puis par le déplacement de Puck, qui va déclencher de vives réactions auprès de la population locale mais aussi des gens de passage.
Je me suis beaucoup amusée au Whispering Druid. Ne lisant pas trop de tranches de vie, je ne savais pas trop à quoi m’attendre au départ. J’avais peur d’avoir juste une succession de témoignages et d’anecdotes. J’aurais quand même passé un bon moment mais je pense que l’absence de réel fil conducteur, d’histoire de fond, aurait fini par me manquer. Heureusement ce n’est pas le cas ici !

Les premiers chapitres nous permettent de nous fondre rapidement dans l’ambiance irlandaise grâce à Halloween, car quoi de mieux qu’une fête pour faire connaissance avec les habitués du pub, leurs coutumes et Erynn, notre gérante ! Cependant, bien que l’atmosphère soit festive, une ombre plane au-dessus du Whsipering Druid. En effet, nous comprenons rapidement que les finances du bar ne sont pas au beau fixe et qu’il faut des efforts constants à notre protagoniste et beaucoup d’imagination pour maintenir le bateau à flot. Cet aspect sera un des points clés du roman mais ne sera pas le seul.

Erynn est une jeune femme qui rêvait d’aventures et de voyages, elle est partie à Dublin dans cette optique mais la fuite de son père l’a ramené dans son village natal et désormais elle est un peu perdue. Pour elle, cette situation est provisoire, son père reviendra et elle pourra reprendre ses rêves d’escapade mais la vision de Lonàn, son frère est tout autre. Erynn doit prendre une décision, soit mettre tout son cœur dans le Whispering Druid et mettre ses voyages entre parenthèses, soit vendre le bar, car il est sûr de deux choses, son père ne reviendra pas et le pub ne survivra plus très longtemps si personne ne s’en occupe pleinement. Qui a raison ? Quelles seront les décisions d’Erynn ? Il faudra aller boire une bière au pub pour le savoir !

Autour de Lonàn et d’Erynn, deux personnages que j’ai beaucoup apprécié côtoyer, nous avons aussi les habitués du bar. Parmi eux, des amis de la jeune femme mais pour la plupart, juste des gens du village. Nous avons aussi bien une mère et ses enfants, deux très vieux amis qui se chamaillent tout le temps, que trois potes qui aiment se retrouver autour d’une bonne Guiness. Chacun à un prénom, quelques caractéristiques et un passé suffisamment décrit pour qu’on se l’imagine facilement et qu’on s’y attache.
J’ai aimé la facilité avec laquelle Tia Wolff nous transporte d’une table à une autre, l’ambiance qu’elle instaure dans son livre et qui nous donne l’impression d’être aux côtés de l’héroïne. Je n’irai pas jusqu’à dire que je sentais les effluves d’alcool quand je lisais mais franchement, on en était pas loin !

De plus, bien que l’histoire se concentre sur Erynn et sa gestion du pub, d’autres récits annexes viennent pimenter et enrichir l’historique du pub. Ainsi, nous apprendrons qui a déplacé Puck, pourquoi Karen passe son temps au comptoir ou comment Erynn en est venue à utiliser des cornes de bouc pour faire des poignées pour une de ses tireuses à bière. Nous pourrons entendre Charly chanter ou écouter pour la n-ième fois les anecdotes d’Oèn. Comme je l’ai dit, un mois s’écoule seulement mais on ne s’ennuie pas une seule seconde au Whispering Druid tant les événements et rebondissements sont nombreux.

Bref, « Au comptoir des murmures » est un très bon roman tranches de vie. Tia Wolff nous emmène en Irlande avec beaucoup de simplicité. Je n’ai eu aucun mal à m’imaginer la ville, ses habitants et ses alentours. J’ai pris plaisir à faire connaissance avec chacun des clients du pub et à découvrir des petits bouts de leur vie. J’ai suivi avec attention tous les déboires qu’a dû endurer Erynn et toutes les nouvelles, bonnes ou mauvaises, qu’elle a dû encaisser. La fin m’a laissé un petit goût de nostalgie et il n’est pas impossible que j’aille refaire un petit tour au Whispering Druid de temps en temps, on s’y sent si bien !

 

2 réflexions sur “Au comptoir des murmures – Tia Wolff

  1. A travers ce changement de genre, je suis en réalité revenue vers mes premières amours. Je suis ravie qu’il t’ait plu !
    Merci d’avoir passé un peu de temps au Whispering Druid et d’avoir rédigé cette belle chronique !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s