In the after, tome 1 – Demitria Lunetta

Note : ★★★★★ (4.25/5)
Extrait : « Ces premiers jours furent emplis de cris, qui résonnaient du matin au soir. C’était abominable, mais la véritable terreur s’installa dans mon cœur quand toutes les voix se turent, et que le monde finit par retomber dans le silence. »

couv27882344Titre : In the after, tome 1
Auteur : Demitria Lunetta
Genre : Jeunesse, Science-Fiction
Langue : Française
Pages : 410
Note : 4.25/5

En bref : On rentre tout de suite dans le vif du sujet, la tension est palpable et la narration reste rythmée malgré le fait qu’elle soit entrecoupée de flashback. Je n’ai eu aucune difficulté à m’identifier à Amy, ce qui a rendu ma lecture immersive. J’ai vraiment hâte de lire la suite et de vérifier mes théories sur les créatures et certains personnages.

Résumé :

Ils entendent le plus léger des bruits de pas…
Ils sont plus rapides que le plus dangereux des prédateurs…
Et leur traque ne prendra fin qu’à votre dernier souffle !

Amy est devant sa télévision quand le pire se produit, quand ILS attaquent. New York, Paris, Tokyo… Des créatures sans pitié déferlent, et dévorent les humains. Personne ne sait d’où ils viennent mais une chose est sûre : la population de la planète décroît dramatiquement en quelques jours à peine. À l’abri de la grille électrifiée de sa maison, Amy parvient à leur échapper… mais pour combien de temps ?

Elle qui a perdu tous les siens parvient tout de même à recueillir Baby, une petite fille qui a miraculeusement survécu aux crocs acérés des nouveaux maîtres du monde. Trois ans qu’elles survivent en autarcie, quand d’autres survivants commencent à se manifester. Elles pensent que leur enfer est terminé… mais il ne fait que commencer !

Avis :

Alors qu’Amy passe sa journée à la maison devant la télé, un message du gouvernement apparaît à l’écran : une structure étrange a atterri à Central Park et des créatures en sortent. En l’espace de quelques jours, elles envahissent toute la planète et dévorent tous les humains qu’elles croisent. Le seul moyen de leur échapper est de ne faire aucun bruit, sous peine d’être repéré immédiatement.
Tout d’abord paralysée par la peur et anéantie par la perte de sa famille et ses amis, Amy va se barricader chez elle, mais lorsque les vivres se mettront à manquer, elle n’aura pas d’autres choix que d’aller explorer son quartier.

Je ne sais pas pourquoi j’ai mis autant de temps à sortir ce livre de ma PAL. Il m’a toujours tenté, il est bien noté et je n’entends que du positif à son sujet… J’ai quand même fini par me décider et je ne regrette absolument pas ! Cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas tenu éveillé aussi tard.

Dès le premier chapitre, nous sommes mis en situation et nous suivons Amy au cœur de la nuit. Nous ne savons pas encore pourquoi elle est en mode survie, ni qui elle fuit mais la tension est palpable, et le restera une bonne partie du livre. Dans les chapitres qui suivent, elle se remémore les événements qui ont eu lieu et nous en apprenons plus sur l’univers dans lequel elle évolue. Nous découvrons notamment que ça fait 3 ans que les créatures ont débarqué, qu’elles réagissent instinctivement aux bruits et qu’Amy est accompagnée d’une certaine Baby.
J’ai trouvé ça bien joué, de la part de l’auteur, de nous raconter l’arrivée des monstres, les sorties nocturnes pour aller chercher des vivres, les rencontres avec d’autres rescapés, etc. sous forme de flashback/journal intime. Cela permet de sauter facilement d’un événement à un autre, de se contenter que de l’essentiel, sans que ça paraisse décousu. Ainsi, nous nous retrouvons avec une première partie captivante où les temps morts n’existent pas.

La deuxième moitié du bouquin est tout aussi intéressante mais l’ambiance n’est plus la même. Nous sommes davantage dans une phase de réflexion et de découverte plutôt que dans une phase d’action et de suspense. Cependant, grâce encore une fois à des flashback, Demitria Lunetta continue de nous tenir en haleine. Nous voyons dans quelle situation se trouve Amy et nous dévorons les pages les unes après les autres pour savoir comment elle en est arrivée là. C’est une méthode narrative qui fonctionne toujours très bien sur moi, même si, pour le coup, l’auteur en a peut-être un peu trop abusé sur la fin. Cela commençait à devenir redondant et je me demandais quand est-ce qu’elle allait raccrocher les wagons.

Ce qui fait l’intérêt du livre, en plus de l’histoire, ce sont les personnages. Amy est une lycéenne plutôt banale. Elle aime sortir avec ses amis, elle n’adore pas spécialement l’école, elle critique la passion de son père pour le bio et l’écologie et elle se plaint de sa mère et son penchant, un peu trop prononcé, pour la sécurité et son boulot. Bref, comme beaucoup de lycéens, elle rêve de grandeur et d’indépendance tout en aimant, au fond d’elle-même, son cocon actuel. Sa personnalité fait que j’ai rapidement pu m’identifier à elle et la suivre dans cette aventure.
Sa rencontre avec Baby, et le duo qu’elles forment, m’a tout de suite plu. Nous observons une Amy plus mature, protectrice et même cruelle. Qu’importe l’âge ou le sexe, ce qui compte pour survivre, c’est les compétences et l’efficacité. Les trois années qui sont passées l’ont changé et elle a su tirer des conclusions de ses différentes expériences.

Baby, quant à elle, est une petite fille qui a très rapidement su s’adapter à son nouvel environnement. Il y a encore des choses que nous ignorons à son sujet mais plusieurs théories peuvent émerger au fil de notre lecture. Pour l’instant, la mienne tient toujours la route à l’issu de ce premier tome, je croise les doigts pour la suite !
Je ne parle pas des personnages secondaires pour ne pas avoir à spoiler mais ils apportent beaucoup au récit et j’ai aimé leurs interactions avec nos protagonistes.

Bref, « In the after » est excellent ! On rentre tout de suite dans le vif du sujet, la tension est constamment palpable et la narration reste rythmée, malgré le fait qu’elle soit entrecoupée de flashback et souvenirs. Il est facile de s’identifier à Amy et sa relation avec Baby rend les deux jeunes filles touchantes. Je ne vous dis pas le nombre de fois où je me suis mise à crier intérieurement après eux en mode : « Nan, pas par là ! », « Tu peux le faire », « Vas-y, go, go, cours ! » xD. Vivement la suite !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 2

2 réflexions sur “In the after, tome 1 – Demitria Lunetta

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s