Un flair infaillible pour le crime – Ann Granger

Note : ★★★★★ (4.5/5)
Extrait : « Il est regrettable que nous ne puissions engager des dames comme enquêteurs. Elles sont manifestement fort douées pour dénicher des indices et des témoins. »

couv52710010Titre : Lizzie Martin #4 : Un flair infaillible pour le crime
Auteur : Ann Granger
Genre : Policier, Historique
Langue : Française
Pages : 383
Note : 4.5/5

En bref : Un quatrième tome toujours aussi efficace. L’auteur me ravit avec ses enquêtes extrêmement bien construites et développées. J’adore aussi le fait qu’elle incorpore à chaque fois des thèmes différents (ici, l’homosexualité entre autres) et qu’elle continue ses dénonciations sur les inégalités hommes-femmes et riches-pauvres de l’époque. Passionnant !

Résumé :

Lorsque Thomas Tapley, voisin de Benjamin Ross, est retrouvé mort dans son salon, l’inspecteur de Scotland Yard se rue sur la scène de crime. Tapley revenu récemment de l’étranger, on connaît peu de choses à son sujet. Alors, quand son cousin, Jonathan Tapley, conseiller de la reine, se présente, la vérité au sujet du passé tragique remonte doucement à la surface.
Benjamin et Lizzie découvrent que plus d’une personne a tiré les bénéfices de cette mort.

Avis :

Alors que Lizzie et Bessie vont se promener dans les rues de Londres, elles font la rencontre de Thomas Tapley, un de leurs voisins. Ce qu’elles ignorent encore c’est qu’elles seront les dernières à lui parler. En effet, le lendemain, le vieil homme est retrouvé assassiné à son logement.

Encore un tome de qualité, je ne me lasse pas des personnages et de l’époque victorienne qui est si bien décrite par l’auteur. Comme dans le troisième tome, il y a toujours moins d’échanges amoureux entre Ben et Lizzie mais finalement, on s’y habitue assez vite et cela rend les petits moments en tête-à-tête plus appréciables.

J’ai beaucoup aimé la lassitude qui s’empare de Ben face aux agissements de sa femme. Lizzie ne peut pas s’empêcher de fouiner dans les affaires de son mari. Heureusement, elle ne lui met pas des bâtons dans les roues, au contraire, elle trouve souvent le témoin ou l’indice qui va éclaircir l’enquête et éviter à Ben de foncer droit dans le mur. Cependant, ce n’est pas un comportement pour une dame respectable et Dunn, le supérieur de l’inspecteur Ross n’apprécie guère ses entremises et le lui fait bien comprendre. Cela n’arrête pas notre héroïne qui a toujours le bon mot pour se sortir des pires situations (ça frise l’insolence parfois xD).
On se rend compte dans ce tome, plus que dans les précédents, que la patience de Dunn est mise à rude épreuve et bien que c’est toujours très drôle de lire leurs joutes verbales, je crains le jour où Dunn mettra ses menaces à exécution car ce n’est certainement pas Lizzie qui va calmer ses pulsions d’enquêtrices.

L’enquête d’ailleurs est encore une fois très intéressante et aussi complexe que la précédente. Cette fois-ci, il faudra quitter l’Angleterre pour dénicher tous les indices dont nous aurons besoin pour découvrir le coupable. Les suspects sont nombreux étant donné la richesse que possédait la victime et beaucoup d’événements se dérouleront en parallèle et mettront à mal les hypothèses de la police.
Je suis plutôt fière de moi sur ce coup ! Je n’ai pas encore réussi à trouver toutes les pièces du puzzle avant la révélation mais j’ai tout de même démêlé, dans les temps, une grande partie de l’affaire. Je commence à connaître les rouages de l’auteur et à esquiver les pièges qu’elle nous tend mais franchement, ce n’est pas facile. Il faut rester concentrer d’un bout à l’autre du récit pour ne pas perdre une miette de ce qui se passe. Etant complètement dans mon élément, je prends mon pied et mon âme de détective est ravie de la difficulté des énigmes !

Comme à chaque fois, l’auteur utilise l’affaire pour parler de sujets annexes et ici, elle nous parle d’homosexualité, d’héritages et de bons parties. Comment les relations homosexuelles sont-elles perçues à l’époque ? Qui peut faire valoir ses droits sur l’héritage d’un défunt et dans quelles proportions ? Ou encore, vaut-il mieux privilégier un mariage d’intérêt plutôt qu’un mariage d’amour ?
Ce sont autant de questions qui seront abordées dans cette histoire à travers les personnages et leurs actions. En plus de ces thèmes, l’auteur n’oublie rien et continue de parler des inégalités hommes-femmes et riches-pauvres en s’appuyant sur de nouveaux témoignages touchants.

Bref, avec « Un flair infaillible pour le crime », Ann Granger ne perd pas la main et nous offre un nouveau roman fort bien construit. J’ai adoré courir après le coupable et même si j’ai de moins en moins de difficultés à découvrir le poteau rose, je prends toujours autant de plaisir à parcourir les pages de ses livres. Vivement la prochaine enquête de Ben et Lizzie !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tome 1 / Tome 2 / Tome 3 / Tome 5Tome 6 / Tome 7 /

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s