Les couloirs démoniaques – Jean-Marc Dhainaut

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « Un long râle traversa la pièce en soulevant le désordre de feuilles volantes et renversa le portemanteau. La porte, que Mina avait laissée ouverte, claqua violemment. Alan avait finalement décidé de se rendre dans le foyer, et il n’y était pas le bienvenu. »

couv34237978

Titre : Les couloirs démoniaques
Auteur : Jean-Marc Dhainaut
Genre : Fantastique, Paranormal
Langue : Française
Pages : 255
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : Une conclusion parfaite aux enquêtes paranormales d’Alan Lambin. J’ai aimé que l’auteur se concentre sur la vie d’Alan pour cet ultime volet mais qu’il n’oublie pas pour autant de nous présenter une histoire de fantômes bien construite et passionnante. Je suis triste de le quitter mais je trouve la fin très satisfaisante et je n’en aurais pas vu de meilleure.

Résumé :

Le Foyer des Galibots, une maison de retraite paisible située dans le Nord de la France, ferma ses portes en 1992 après une effroyable série de morts mystérieuses. Des suicides, selon l’enquête. Détails troublants : certains pensionnaires avaient témoigné de présences effrayantes, et une aide-soignante avait affirmé avoir été attaquée par une force invisible. Alan Lambin, enquêteur en paranormal, sent que cet endroit, construit sur les ruines d’un hôpital exploré quinze ans plus tôt, a besoin de lui. A-t-il oublié la menace qui y rôde ?

Avis :

Ce livre est un SP proposé par les Editions Taurnada et je remercie Joël pour sa confiance. C’est toujours un plaisir de découvrir les romans de cette maison d’édition.

Les années passent et Alan Lambin commence à se faire vieux. Il continue à donner des conférences et écrire des livres sur les phénomènes paranormaux mais pour le reste, il souhaite raccrocher les gants. Cependant, son ami Paul a eu vent d’événements très étranges dans une maison de retraite du Nord de la France. Après une longue discussion, il arrive à titiller la curiosité d’Alan et à l’embarquer dans une dernière enquête de terrain. Une aventure qui laissera des marques et ébranlera encore une peu plus les convictions d’Alan et de son entourage.

Dans cet ultime volet, Alan va revenir sur les lieux explorés dans le troisième tome alors même qu’il s’était juré de ne plus y remettre les pieds tant l’expérience, qu’il avait subi, l’avait ébranlé.
Cette enquête est très particulière, non pas parce que c’est la dernière, mais surtout parce qu’elle reprend des éléments de tous les tomes précédents. Nous avons là une sorte de conclusion à un long voyage. On se rend compte que depuis le début, tout est lié, tout a été fait pour que cet instant ait lieu, et c’est à vous donner la chair de poule. Des frissons d’ailleurs, j’en ai eu pas mal. Jean-Marc Dhainaut a une plume toujours aussi vivante et captivante. Dès qu’il partait dans une scène où le paranormal était à l’oeuvre, j’avais froid dans le dos et je redoutais les événements à venir.

Jusqu’à présent, les histoires se concentraient sur le lieu et/ou les personnages qui étaient exposés aux phénomènes paranormaux. On découvrait leur passé, leurs problèmes et Alan arrivait à trouver l’origine du mal et à soulager les fantômes et ceux qu’ils persécutaient. Ici, nous avons un récit plus personnelle. Nous avons bien le personnage de Véronique qui nous fait part de ses souvenirs au sein de la maison de retraite mais hormis elle, c’est surtout les vies d’Alan Lambin et de son entourage qui sont mis en lumière.
Un aspect que j’ai adoré et qui permet, encore une fois, de se rendre compte du chemin parcouru par notre héro et de l’ouverture d’esprit dont il fait preuve désormais. En effet, alors que dans le premier tome, Alan Lambin avait une approche très scientifique et pragmatique des situations dans lesquelles il se trouvait, il a beaucoup changé. Confronté au fil des tomes à des choses dépassant l’entendement, il a du revoir ses convictions et sa conception du monde. Une évolution très intéressante, qui est fait avec fluidité et qui atteint son apogée ici même.

J’ai aussi beaucoup aimé plongé dans son passé et découvrir plus en détails sa relation au quotidien avec Mina. Ils forment un couple solide et très mignon. Ils nous offrent quelques moments de « choupitude » dans ce roman où le répit n’est guère permis.
Dans les autres personnages, j’ai apprécié retrouver Erwan, même si l’entente avec Alan est loin d’être au beau fixe. Il nous permet de faire la connaissance de Meghan, une jeune femme adepte de l’urbex que je serais curieuse de découvrir davantage. Elle a, de mon point de vue, le potentiel pour devenir la protagoniste d’une nouvelle série *croise les doigts* !

En bref, « Les couloirs démoniaques » nous offre une conclusion parfaite aux aventures paranormales d’Alan Lambin. J’ai adoré que l’auteur se concentre sur la vie de notre enquêteur pour cet ultime volet mais qu’il n’oublie pas pour autant de nous présenter une histoire de fantômes bien construite et passionnante.
Ce tome semble marquer la retraite d’Alan et bien que je sois triste de le quitter, je trouve la fin très satisfaisante et je n’en aurais pas vu de meilleure. Si vous aimez les enquêtes mélangeant habilement science et paranormal, bien écrite, avec des personnages attachants et développés comme il se doit, alors cette saga est pour vous !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s