Backup – Guy-Roger Duvert

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « Aiden était déjà policier lors de leur rencontre. Cela faisait partie du contrat dès le départ. Elle savait avec quelles contraintes elle acceptait de vivre. Mais la raison est une chose, les émotions en sont une autre. »

couv2046404

Titre : Backup
Auteur : Guy-Roger Duvert
Genre : Science-Fiction
Langue : Française
Pages : 313
Note : 4/5

En bref : J’ai aimé la plume simple de l’auteur et son approche de l’immortalité. J’ai trouvé le rythme bon, les personnages attachants et les avancées technologiques et les réflexions philosophiques intéressantes. Un ou deux points m’a chiffonné mais cela n’a rien enlevé au plaisir que j’ai eu à suivre Aiden dans sa quête de réponses.

Résumé :

Dans un futur plus ou moins proche, l’immortalité est devenue un service, un monopole détenu par la multinationale Backup. Les clients procèdent régulièrement à des sauvegardes de leur psyché – souvenirs, personnalité, tout ce qui les définit en tant qu’individu. Le jour où ils meurent, leur sauvegarde la plus récente est téléchargée dans l’un de leurs clones, prêt à être activé. L’immortalité à la portée de tous. Du moins des plus nantis.

Aiden Romes est un flic. Honnête, droit dans ses bottes, psychorigide même, diraient certains de ses collègues moins regardants avec la loi. Il est bon dans ce qu’il fait, mais un tel métier effraie de plus en plus sa compagne, enceinte de plusieurs mois et terrifiée à l’idée de perdre son époux. La situation change cependant le jour où il contribue à sauver la fille du dirigeant de la firme Backup, qui le remercie en lui offrant un abonnement gratuit aux services de la compagnie. Il va rejoindre la caste fermée des immortels, et pourra enfin continuer le job qu’il aime sans que sa compagne n’ait plus à en souffrir. Il s’installe dans le siège de connexion, ferme les yeux… et les rouvre quelques secondes après dans un lieu qu’il ne connait pas. Mais surtout dans un corps qui n’est pas le sien ! C’est pour lui le début d’une descente aux enfers, où il devra voir jusqu’où il sera prêt à violer ses propres principes et ainsi se salir les mains afin de protéger les siens et déjouer un complot de portée mondiale. La technologie Backup constitue-t-elle l’accès à l’immortalité pour l’être humain, ou bien la perte de son identité ?

Avis :

Tout d’abord, je remercie l’auteur pour sa confiance et pour m’avoir proposé son livre gratuitement en échange d’une chronique honnête.

Aiden et sa partenaire Natsuko libèrent la fille du PDG de Backup, Mr Kugelman, des bras de ses ravisseurs. Pour les remercier, Mr Kugelman leur propose les services de son entreprise gratuitement et à vie. Le service en question ? Pouvoir sauvegarder leur psyché quand ils veulent afin de pouvoir ressusciter avec leurs derniers souvenirs en date, si jamais ils leur arrivaient malheur. Natsuko et Aiden acceptent l’offre mais lorsque ce dernier se réveille de l’opération, il se retrouve dans un appartement de luxe et surtout, dans le corps de Lucas Nielman, un des trois directeurs exécutifs de Backup. Que s’est-il passé pendant la sauvegarde de sa psyché ? C’est ce qu’il va essayer de découvrir.

Après avoir lu le premier tome d’Outpshère, l’auteur m’a proposé son one-shot Backup. Contrairement à Outsphère où nous suivions plusieurs personnages en pleine colonisation spatiale, ici nous sommes aux côtés d’Aiden Romes tout le long et nous le voyons évoluer dans un monde où la technologie est très avancée. L’univers représenté est composé de grandes barres d’immeubles reliés entre elles par des passerelles ou pouvant être rejointes grâce à des voitures volantes. Dans ces grattes-ciels, les plus riches sont dans les étages supérieurs tandis que les plus défavorisés se partagent les étages inférieurs. Le point central de ce monde est l’utilisation du système Backup, une sauvegarde de la psyché qui, tel un jeu-vidéo, permet aux habitations de revenir à la vie avec les dernières « données » sauvegardées, s’il venait à mourir. Bien que Mr Kugelman souhaite étendre ses services à toute la population, cette technologie n’est, pour l’instant, réservée qu’aux riches.

Le sujet de l’immortalité est très complexe et soulève toujours de nombreuses questions, notamment au niveau des ressources de la planète si la population venait à augmenter sans cesse ou encore d’un point de vue humain. Profiterions-nous autant de la vie et de ce qu’elle peut nous offrir si nous étions sûr que demain serait là ? Pas sûr.
Guy-Roger Duvert n’explore pas vraiment ces aspects de l’immortalité mais se concentre sur la manière d’y arriver et cela engendre des réflexions tout aussi intéressantes. En effet, la psyché des gens est enregistrée sous forme de données informatiques et stockée dans des serveurs jusqu’à ce qu’elles soient utilisées. Nous savons tous à quel point l’informatique a ses failles, alors que se passerait-il si notre psyché sauvegardée était effacée, modifiée, dédoublée ou mis dans un corps différent du notre ? Pour la suppression des données, la réponse est facile, nous ne pourrions pas ressusciter mais pour les autres, que deviendrions-nous ?
Une question d’identité se pose alors et l’auteur l’illustre parfaitement bien dans le livre avec l’expérience du Bateau de Thésée que je vous laisse le plaisir de découvrir.

Même si l’histoire paraît complexe à première vue, elle ne l’est pas tant que ça ou, en tout cas, elle est écrite de façon à être accessible au plus grand nombre. De plus, Aiden est un flic et de ce fait, un homme d’action qui nous embarquera dans de nombreuses échauffourées. Pas question de s’ennuyer avec lui et tout comme pour Outsphère, ma lecture fût fluide d’un bout à l’autre. Je n’ai vraiment pas vu le temps passé et j’ai accroché à tous les personnages rencontrés que ce soit les « gentils » ou les « méchants ».

Enfin, j’ai apprécié le dénouement qui ne propose pas une solution complète et durable à notre héro et le monde dans lequel il vit. L’auteur nous propose une alternative dont nous savons très bien qu’elle suscitera à plus ou moins long terme d’autres problèmes et j’ai trouvé cette perspective originale et réaliste.

Bref, « Backup » fût une bonne découverte. J’ai aimé la plume simple de l’auteur et son approche de l’immortalité. J’ai trouvé le rythme bon, les personnages attachants et les avancées technologiques et les réflexions philosophiques intéressantes. Je pense que si on creuse, on peut trouver des failles au concept qu’il a crée et les fans de Science-Fiction n’hésiterons pas à mentionner ces incohérences. Mais pour ma part, bien qu’un ou deux points m’a chiffonné, cela n’a rien enlevé au plaisir que j’ai eu à parcourir les pages de son livre et à suivre Aiden dans sa quête de réponses.

3 réflexions sur “Backup – Guy-Roger Duvert

  1. Ce roman semble confirmer le talent de l’auteur pour susciter d’intéressantes réflexions tout en offrant un roman rythmé et prenant… Je dois le lire le mois prochain et ton avis me laisse déjà entrevoir une très bonne lecture 🙂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s