Fool’s Paradise – Ninjyamu & Misao

Note : ★★★☆☆ (3.25/5)
Extrait : « Une idole apporte du rêve à celui qui veut fuir la réalité. » – « Quand l’économie va mal, on a pas d’argent ni de temps à consacrer à un être aimé en chair et en os ! »

couv67392905Titre : Fool’s Paradise
Auteur : Ninjyamu & Misao
Genre : Seinen
Langue : Française
Tomes : 4 tomes (terminé)
Note : 3.25/5

En bref : Une intrigue qui tourne autour du pouvoir de l’influence et sur la création d’un système qui supprimerait toute violence. J’ai aimé voir cela poussé à l’extrême et les questions que ça soulèvent. Les 3 premiers tomes sont bien faits sur ce point. Cependant la fin m’a déçue, elle m’a paru bâclée et je n’ai pas accroché aux choix finaux des auteurs.

Résumé :

La super-idole Sela Hiiragi a été gravement blessée dans un attentat à la bombe. Tout le monde pense que l’auteur des faits pourrait être Kazutaka Nichiya, un garçon ayant commis plusieurs attentats à la bombe quelques années plus tôt, alors qu’il avait 13 ans.

Après cet incident, l’amour qu’éprouvent les fans pour Sela fait place à une haine collective à l’égard du criminel, ce qui bouleverse petit à petit la société japonaise…

Avis :

Kazutaka Nichiya est un jeune garçon de 13 ans qui est l’auteur d’une série d’explosions dans le métro. Malgré son jeune âge, une pétition est créée pour demander la peine de mort à son encontre. Cela n’a pas eu lieu, à la place le gouvernement a instauré un système de réinsertion pour les jeunes délinquants. Ce système appelé SRTP est un programme qui a pour but de supprimer tout acte de violence chez un criminel afin qu’il ne puisse plus récidiver.
Quelques années plus tard, alors que Sela Hiiragi, une idole extrêmement populaire, donne un concert, une explosion a lieu sur scène et lui faire perdre une de ces jambes. Qui est derrière cette attaque ?

Encore une série découverte pendant le confinement. Je les enchaîne en ce moment pour vider un peu ma liste de saga en cours. C’est une série courte mais qui développait un thème très intéressant et toujours d’actualité. Malheureusement, les auteurs ont trébuché sur la fin et ils en ont oublié leur idée de base.

En Corée du Sud (et dans bien d’autres pays), il existe les sasaengs, des fans obsessionnels qui font tout pour approcher leurs idoles et faire en sorte qu’ils se souviennent d’eux, quitte à les blesser. Ces idoles sont au centre de leur univers et chaque mot qui sort de leur bouche peut transformer les sasaengs en ange ou en démon.
Suite à l’attentat que subit Sela Hiiragi, nous retrouvons ce type de profil avec des fans prêts à tout pour protéger et venger leur idole. C’est poussé à l’extrême et à l’échelle du pays mais nous voyons ce qui arrive quand des fanatiques pullulent et quand la population se transforme en petits moutons incapable de réfléchir. De ce fait, la moindre critique sur Sela se finit en bagarre, lynchage publique et j’en passe. Il y a une escalade de violence qui devient petit à petit incontrôlable.
La psychologie des personnages qui nous est présentée et la critique de la société qui est faite, m’ont beaucoup plu. J’ai aimé voir cet effet boule de neige et l’influence dont finit par user Sela pour calmer les esprits et modeler les gens à sa sauce. C’est fascinant et effroyable à la fois.

Tout cela est bien mené et petit à petit nous entrevoyons le pouvoir dont peut user une personne dont l’influence dépasse la norme.
Au fil des tomes, l’histoire se complexifie et d’autres personnages viennent faire leur apparition, notamment des jeunes délinquants ayant subi le programme SRTP. Le récit ne se concentre alors pas que sur l’attraction que peut avoir une célébrité mais aussi sur l’intérêt de populariser le programme SRTP. Si on avait supprimé toute trace de violence dans la population japonaise grâce au SRTP, personne n’aurait eu de pulsions meurtrières et l’attentat contre Sela n’aurait jamais eu lieu.
Voilà l’idée de base qui se propage au sein des habitants et qui les divise, car très vite nous comprenons les limites de ce système. En effet, une personne suivant le programme ne peut plus faire de mal à autrui mais elle devient en même temps incapable de se défendre si elle se fait attaquer. Est-ce donc une si bonne idée que ça ?

Ninjyamu et Misao nous donne leur vision du monde dans le dernier tome et ce n’est pas tant leur décision qui m’a déplu (c’est qu’une question de goût) mais surtout le fait que pas mal de points qui avaient été abordés dans les premiers tomes sont éclipsés sur la fin. Je pense notamment aux personnages secondaires, les jeunes délinquants du programme SRTP, Segawa, Mikawa, Hongo et Okada. Ils apportent du poids et un autre point de vue à l’histoire et au système de suppression de la violence et j’ai trouvé ça très décevant que les mangakas ne les développent pas plus et ne leur offrent pas une fin digne de ce nom. Surtout en ce qui concerne Hongo qu’on voit quelques cases dans le premier tome puis un petit chapitre vers la fin et plus rien.

Bref, « Fool’s paradise » proposait une intrigue aux thèmes très intéressants avec le pouvoir de l’influence, du charisme et de la célébrité sur la population ainsi que sur la création d’un système qui supprimerait toute violence. Le pouvoir que crée l’attraction d’une personne sur une autre se retrouve partout (politique, économie, sociale,…) et j’ai aimé voir cela poussé à l’extrême et dans le domaine du divertissement. Les trois premiers tomes sont plutôt bien faits sur ce point et la critique qui est fait de la société tombe juste à chaque fois. Malheureusement la fin m’a déçue, elle n’a pas été à la hauteur de ce que j’espérais. Elle m’a paru vite expédié, facile et je n’ai pas accroché plus que ça aux choix finaux des mangakas.

6 réflexions sur “Fool’s Paradise – Ninjyamu & Misao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s