Terre Noyée, tome 1 : L’Elite – Iléana Métivier

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Les Grandes Catastrophes avaient nettoyé la Terre, remettant l’humain à sa simple place d’espèce faisant partie d’un grand tout. »

couv25635470

Titre : Terre noyée, tome 1 : L’Elite
Auteur : Iléana Métivier
Genre : Science-Fiction, Fantastique
Langue : Française
Pages : 250
Note : 4.25/5

En bref : Un roman sur des thèmes chers à l’auteur : l’éducation, l’écologie et le contrôle des masses. Les héros sont attachants et matures. L’histoire, bien construite, nous entraîne dans un monde futuriste où la nature a repris le dessus. Le côté fantastique ajoute du dynamisme au récit ainsi qu’une problématique qui m’a plu.

Résumé :

En 2182, Capitalia, dernier îlot d’humanité, abrite quelques centaines d’âmes. Lorsque l’École de l’Élite lui propose de rejoindre ses rangs, l’opportunité dont rêve Annaëlle s’offre enfin à elle : un apprentissage rude, mais passionnant entouré de camarades matures !
Bien vite, ses espoirs s’envolent. D’étranges lueurs dans leur regard, des dessins de créatures innommables, une respiration rauque et profonde derrière sa porte de chambre… Malgré sa peur, Annaëlle est décidée à percer les terribles secrets des autres élèves et à comprendre l’Élite, qui gère beaucoup plus de choses qu’il n’y paraît à Capitalia.

Avis :

Nous sommes dans un futur où la nature a repris ses droits sur l’Homme et où il ne reste désormais plus qu’un seul îlot habitable sur Terre. Pour éviter que les erreurs humaines se reproduisent et que la population disparaisse pour de bon, les Hommes ont changé leur mode de vie. Annaëlle est une femme d’une vingtaine d’années qui ne supporte pas son quotidien et les règles instaurées. Elle se démarque constamment du lot, jusqu’au jour où on lui propose d’intégrer l’Ecole de l’Elite. C’est l’occasion pour elle d’utiliser toutes ses capacités et de ne plus avoir l’impression d’être abrutie par son environnement.

J’ai beaucoup aimé ce premier tome qui se lit vite et bien. Nous suivons Annaëlle dans une ville aux règles particulières. L’âge de la majorité est sans cesse augmentée, la population mange chaque jour une nourriture spécifique et les adultes passent leur temps devant la télé à vouloir des objets qui ne leur sont d’aucune utilité pour combler un vide dont ils n’ont pas conscience. Nous sommes face à une communauté robotisée, manipulée et abrutie par des dirigeants aux objectifs pas si altruistes que ça.
Parmi cette population, deux personnes se distinguent, Annaëlle notre héroïne qui cultive sa différence en customisant ses vêtements, en étant indépendante et en lisant tout un tas de livres fourni par Andrew, le bibliothécaire de la ville et seconde personne à vivre comme il l’entend. Même si on ne les voit pas souvent ensemble, j’ai bien aimé ce duo. On sent une réelle attache entre eux et que malgré leur séparation, leur relation ne va pas s’arrêter là.

Par la suite, Annaëlle quitte ce monde aseptisé pour entrer à l’Ecole de l’Elite. C’est à partir de là que tout bascule. Nous faisons la rencontre des élèves, des professeurs, du type de cours enseignés et nous comprenons alors mieux les enjeux qui se déroulent sous nos yeux. Annaëlle émerveillée par ces changements, va vite comprendre les dangers qui l’entourent et qui menacent aussi Capitalia. Que faire alors ? Entrer dans les rangs et faire parti de l’Elite ou dévoilez au reste du monde la vérité au risque de retourner en arrière ?

Les personnages que nous découvrons dans cette deuxième partie m’ont beaucoup plu, notamment Adrian qui m’a tout de suite tapé dans l’œil et Zéa qui est adorable. Iléana Métivier arrive toujours à nous concocter des personnages attachants et vivants. Cette fois-ci, il n’y a pas de réels débats entre eux mais grâce à leurs échanges, l’auteur nous parle de nombreux sujets comme notre rapport déséquilibré avec la nature, notre surconsommation de nourriture, de technologie mais aussi de la langue de bois des politiciens et j’en passe. Les thèmes traités sont parfois présentés comme un vestige du passé (notre présent, vu que le livre se déroule en 2182) mais d’autres sont toujours d’actualité et nous montrent que le monde parfait n’existe pas et qu’il y aura toujours des points à améliorer ou à faire attention.

J’ai aussi apprécié le rapport que les personnages ont avec leur sexualité. On est dans un livre de science-fiction et de fantastique certes mais nos protagonistes sont des filles comme les autres avec leurs règles et leurs envies, tout comme les hommes d’ailleurs. J’ai aimé que tout cela soit mentionné sans complexe. Les romances qui se développent dans ce premier tome ne sont pas surprenantes en soi mais elles sont travaillées et réfléchies afin de nous présenter quelques points auxquels il faut faire attention quand on tombe amoureux. Rien est laissé au hasard mais j’ai tout de même pris beaucoup de plaisir à suivre toute la troupe.

Bref, après « L’éveil« , Iléana Métivier revient avec un nouveau roman, Terre Noyée, dans un genre complètement différent mais qui reprend des thèmes qu’elle chérie comme l’éducation, l’écologie et le contrôle des masses. J’ai beaucoup aimé les personnages que j’ai trouvé attachants et matures ainsi que l’histoire qui est bien construit et qui nous entraîne dans un monde futuriste où la nature a repris ses droits. La petite touche fantastique n’est pas négligeable et rajoute du dynamisme au récit ainsi qu’une problématique qui m’a plu. Je suis très curieuse de lire la suite !

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tome 2 / Tome 3

3 réflexions sur “Terre Noyée, tome 1 : L’Elite – Iléana Métivier

  1. Merci pour ce superbe avis Pauline ! Détaillé et franc, comme d’habitude ! C’est un plaisir de travailler avec toi !

    J’en profite pour dire à tes lecteurs que l’ebook de « L’Élite » est à 0€99 jusqu’au 25 octobre (prix de lancement !)

    Merci pour tout !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s