Les Aventuriers de la mer #4-6 – Robin Hobb

Note : ★★★★☆ (4/5)
Extrait : « La moitié du mal en ce monde s’accomplit sans que les honnêtes gens interviennent : ils ne font rien de mal. Il ne suffit pas de s’abstenir de faire le mal, Trell. On doit s’efforcer de faire le bien, même quand on ne croit pas au succès. »

couv47164330

Titre : The Liveship Traders #2: The Mad Ship
Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantasy
Langue : Anglaise
Pages : 912
Note : 4/5

En bref : J’aime toujours autant les Vivenefs, j’apprécie de plus en plus la famille Vestrit, Brashen et Reyn. Le Désert des Pluies et sa Cité m’intrigue beaucoup, j’aimerai en apprendre plus. Par contre, tous les passages avec Kennit m’intéresse de moins en moins et le fait qu’on suit trop de personnages en parallèle m’empêche de m’investir totalement auprès d’eux.

Résumé :

Dispersés, les membres de la famille Vestrit affrontent les épreuves les plus imprévisibles : la capture de La Vivacia par des pirates dirigés par un chef impitoyable, le capitaine Kennit, qui rêve de devenir leur roi, l’embarquement de l’intrépide Althéa sur L’Ophélie, le sacrifice de la jeune Malta prête à s’unir avec un habitant du Désert des Pluies, l’invasion désastreuse du pays par les Nouveaux Marchands et leurs esclaves. Seules et recluses pour gérer les vestiges de leurs propriétés, Ronica et Keffria se rongent les sangs en assistant, impuissantes, à l’inéluctable décadence de leur glorieuse maison. Le réarmement de Parangon, le navire fou échoué pendant des années sur un banc de sable et lancé à la reconquête de La Vivacia, permettra-t-il de contrer ce destin adverse ? Dans ce deuxième volume de L’Arche des Ombres, le lecteur s’embarque vers des aventures plus captivantes les unes que les autres. Leurs héros frôlent constamment la mort et abandonnent peu à peu tout espoir devant un monde qui s’écroule. Inéluctablement ?

Avis :

Ce tome correspond aux tomes 4 à 6 de la première version française découpée en 9 tomes.

Deuxième partie de la trilogie et je l’ai préféré à la première surtout parce que dans le dernier tiers les choses finissent enfin par avancer et je suis très curieuse de connaître la suite.
Du côté des personnages, ils sont toujours aussi humains et de ce fait, il y en a beaucoup que je n’ai pas apprécié. Kennit, par exemple, est très énervant car il arrive à se faire bien voir et à retourner toutes les situations à son avantage alors que son objectif est loin d’être aussi innocent et désintéressé que ce qu’il laisse paraître. A ses côtés se trouve Hiémain. Je l’aimais plutôt bien dans la première partie de la trilogie mais beaucoup moins depuis qu’il est devenu parti intégrante de l’équipage de Kennit. Le rôle que l’auteur lui a attribué sert totalement les desseins du pirate et le destin se met en route inexorablement. Pour autant, même si je comprends d’où il vient et l’utilité qu’il va avoir par la suite dans l’aventure, je n’adhère pas à ce changement et j’ai l’impression qu’il devient plus aveugle et naïf au fur et à mesure qu’il s’ouvre au monde, ce qui est assez paradoxale.

A contrario, Malta m’a agréablement surprise. Petite fille capricieuse, matérialiste et quelque peu égocentrique, elle devient une jeune femme malicieuse, intelligente et indépendante. Elle s’est habituée à sa nouvelle situation financière et est prête à tout pour remédier au problème. Elle s’assagit et voit son mariage arrangé avec Reyn beaucoup plus positivement qu’avant. Mon seul soucis avec Malta, c’est que son évolution m’a paru trop brutale. J’ai eu l’impression qu’elle s’est levée un matin et /pouf/ elle a décidé de changer. Je n’ai pas une très bonne mémoire et j’ai laissé passer plusieurs semaines avant de continuer ma lecture alors je me trompe peut-être mais il ne me semble pas qu’il y ait eu un événement important dans sa vie (disons plus grave que ce qu’il s’est déjà déroulé) pour la faire si soudainement changer d’avis. Du coup, j’apprécie l’évolution du personnage mais je la trouve un peu sorti de nul part.

En ce qui concerne les autres personnages, il n’y a pas de grosses évolutions, ils mûrissent, s’affermissent mais il n’y a pas de réelles modifications de leur comportement. Davad est toujours aussi insupportable, Ambre mystérieuse et Brashen et Althéa sont de vrais marins, libres comme l’air. On suit beaucoup de personnages et il n’est pas aussi aisé de s’identifier ni de s’attacher à eux que dans L’Assassin Royal. C’est un des points qui fait que cette saga ne pourra jamais supplanter la première dans mon cœur.

Un autre point c’est les passages sur les serpents de mer et les dragons. Dans la première partie de la trilogie, les scènes qui présentent les serpents dévoilent très peu de choses. On met d’ailleurs du temps à comprendre à quelle créature nous avons affaire. C’est très brumeux et j’espérais que la deuxième partie nous éclaire un peu plus mais ce ne fût pas réellement le cas. En réalité, mon problème, c’est que j’ai la sensation que si je n’avais pas lu L’Assassin Royal avant cette trilogie, je n’aurais jamais rien compris à ces moments-là. C’est cool de pouvoir recouper ce qu’il se passe dans Les Aventuriers de la mer avec ce que j’ai appris aux côtés de Fitz mais en même temps, ça m’embête que la saga ne se suffise pas à elle-même. Si j’avais inversé mon ordre de lecture, je ne suis pas sûre que j’aurais compris grand-chose sur ce sujet et je trouve ça dommage.

Enfin, toute la guerre entre Jamailla, Terrilville et Chalcède est difficile à suivre. Comme nous basculons constamment d’un personnage à un autre et que tous nos protagonistes ne sont pas concernés, ou au moins en contact direct avec ce conflit, il arrive que beaucoup de temps se déroule avant que le sujet revienne sur la table. Il n’est alors pas évident de se souvenir des événements, de comprendre tous les enjeux et surtout de se souvenir de tous les noms des familles de Marchands et des alliances et des oppositions qui existent entre eux.

Bref, ce deuxième tome de la saga « Les aventuriers de la mer » est meilleur que le précédent mais reste très condensé. J’aime toujours autant les Vivenefs (surtout Parangon), j’apprécie de plus en plus les membres de la famille Vestrit, Brashen et Reyn et le monde du Désert des Pluies avec la Cité m’intrigue beaucoup, j’aimerai en apprendre plus. Par contre, tous les passages avec Kennit m’intéresse de moins en moins et le fait qu’on suit trop de personnages en parallèle m’empêche de m’investir totalement auprès de chacun d’entre eux et de suivre avec attention tous les aspects contenus dans cette trilogie.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tomes #1-3 / Tomes #7-9

4 réflexions sur “Les Aventuriers de la mer #4-6 – Robin Hobb

  1. D’abord, magnifique citation !
    Ensuite je comprends les points qui te dérangent, si je l’avais ressenti de la même façon, ça m’aurait aussi dérangée. Du coup, tu m’intrigues et me donnes envie de relire pour voir si je n’ai pas des problèmes de mémoire xD
    Mais clairement rien que pour les vivenefs, les serpents et la cité des anciens, cette saga vaut le coup !

    J'aime

    • Ouais, la situation est top et toujours d’actualité malheureusement !

      Replonge-toi dedans, ça vaut le coup oui ! Je suis dure avec Robin Hobb parce qu’elle m’a fait vivre tant de choses avec Fitz, Oeil-de-nuit et le Fou mais en vrai, ça reste une saga complète, originale et vivante 💕

      Aimé par 1 personne

  2. J’aimerai beaucoup découvrir cette autrice !
    Je commencerai peut être avec la très populaire saga de l’assassin royal mais je m’étais aussi noté celle ci.
    Merci pour cette chronique.

    J'aime

    • Je te conseille de lire d’abord les deux premières trilogies de L’Assassin Royal puis Les Aventuriers de la mer et La cité des Anciens avant de lire la troisième trilogie L’Assassin Royal. Chronologiquement parlant, c’est l’ordre qui convient le mieux pour rater aucune info ! 😊

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s