Soirée canapé #14

En dehors des livres, je regarde pas mal de films et de séries alors j’ai décidé d’ouvrir une section où je vous parlerai des derniers visionnages que j’ai fait avec un petit avis pour chacun.

Films

The Drug King

Un thriller coréen qui raconte comment un homme pauvre et larbin d’un gang devient un des plus grands trafiquants de drogue d’Asie. L’histoire est tirée de faits réels et tout comme la plupart des films coréens, on retrouve ce mélange d’humour et d’action. C’est bien fait et le film est propre sur ce point mais je n’ai pas aimé pour autant. Je l’ai trouvé affreusement long et je n’ai pas accroché au personnage principal. Pourtant, j’ai apprécié la façon dont le réalisateur montre au spectateur son ascension social, à travers ses habits et son comportement qui devient plus hautain. L’exécution est bonne et objectivement je pense que c’est un bon film mais la longueur et le héro qui ne me plaisait pas, ont eu raison de moi.

Holidate

Premier film de Noël de l’année et je le qualifierais de sympathique. Comme tous les films de Noël, ce n’est pas ici que vous trouverez des rebondissements. Néanmoins, les acteurs font le job et leur personnalité forte crée quelques étincelles lorsqu’elles se rencontrent. Il y a une bonne dose d’humour et d’amour. Un bémol que je relève, c’est la présence un peu trop importante de clichés sur les hommes et les femmes. A Noël, on peut difficilement passer outre certains classiques mais bon en 2020, on peut quand même fait des efforts pour les limiter…

Pokemon : Le pouvoir est en nous

De temps en temps, je me mets à jours dans les films Pokemon et j’ai vu qu’il y en avait un sur Netflix, je m’y suis donc mise. Je ne sais pas si je ne suis plus le publique visé ou si la qualité des scénarios a vraiment diminué depuis plusieurs années mais je me suis ennuyée devant ce film d’animation. J’ai le souvenir que dans les premiers films, il y avait un vrai travail sur l’histoire (le premier me fait toujours pleurer d’ailleurs…) et une dose d’héroïsme qui te donnait envie d’être aux côtés du personnages et de le soutenir dans son combat. Là j’ai trouvé ça beaucoup plus plat et je n’ai pas réussi accrocher. Enfin, si ça se laisse regarder mais il n’y a pas ce petit truc qui peut le différencier des autres. Les films perdent de leur originalité et j’ai l’impression qu’ils suivent désormais toujours le même schéma. Je n’y retrouve plus mon compte, c’est dommage =/.

Bronx

Un film avec Jean Reno et Gérard Lanvin entre autres. L’histoire se déroule à Marseille au service de la BRI. Nous suivons une équipe qui se retrouve mêlée à un trafique de drogue entre deux gangs et qui découvre qu’il y a des taupes au sein de la police.
Le film commence bien et je m’attendais à tomber sur un thriller français comme nous savons si bien le faire mais très vite je me suis rendue compte que ce ne serait pas le cas. L’histoire s’enlise, il y a de l’action mais le rythme est mou, ça part dans tous les sens. Les personnages sont inconsistants et je n’ai pas toujours compris leurs comportements. Je m’attendais à ce que la morale soit du style « Tous les flics ne sont pas des pourris et nous savons faire le nettoyage dans nos rang. » mais la fin gâche tout. Si le réalisateur avait arrêté son film un quart d’heure avant, ça aurait été mais la fin est un véritable massacre, dans tous les sens du terme. Je n’ai vraiment pas aimé.

Les Chroniques de Noël 2

J’avais un bon souvenir du premier film et ce deuxième opus qui se passe plusieurs années après et où on retrouve les mêmes enfants et Kurt Russel en Père-Noël, n’est clairement pas à la hauteur.
L’histoire de vengeance n’est pas présentée de manière très subtile mais surtout, à la moitié du film, lorsqu’ils sont dans un aéroport des Etats-Unis et qu’ils doivent ramener l’esprit de Noël dans le bâtiment pour refaire voler les rennes fatigués, ça part complètement live. Je n’avais plus l’impression de regarder le même film, c’était très étrange. En plus de cela, les effets spéciaux étaient vraiment mal faits du début à la fin, il ne me semblait pas que c’était le cas du film précédent. Bref, une suite dont on aurait pu se passer.

La Bête

Un ancien militaire avec un trouble du stress post-traumatique apprend que sa fille a été enlevée, il va alors tout faire pour la récupérer.
Si vous avez vu et adoré Taken, vous trouverez des similitudes dans ce film mais la comparaison s’arrête là. L’histoire est beaucoup moins touchante malgré le passif du héro. Les scènes de combat sont plus poussifs et le manque de conséquences quant aux actions du personnage principal e les entorses aux différents règlements et lois rendent le tout moins crédible. Il y a un côté bourrin qui ne m’a pas spécialement plu et bien que ça se laisse regarder, je n’en garderai pas un souvenir indélébile. Dans le genre, il existe plus marquant.

Séries

We are the champions

Une série documentaire en six épisodes de 30 minutes qui nous raconte quelques compétitions loufoques existantes à travers le monde. Nous avons par exemple une course au fromage, un concours de yo-yo ou encore une compétition du piment le plus fort du monde. A chaque épisode, nous suivons des experts dans la compétition présentée mais aussi des amateurs. C’était divertissant à regarder et tout comme la série Losers, j’ai aimé suivre pendant une petite demi-heure, le destin de ces personnes lambdas.

La Terre, La nuit

Une autre série documentaire qui nous envoie aussi au quatre coins du monde, aussi bien dans les airs, sur terre que sous l’eau. Nous suivons à travers 6 épisodes, des animaux qui vivent, se déplacent, chassent, copulent, etc. la nuit et cela, grâce à des caméras thermiques.
Ayant la phobie des araignées, j’ai détesté l’épisode qui y est consacré mais à part ça, j’ai beaucoup aimé découvrir la vie de ces animaux et ce qu’ils font lorsque le reste du monde s’endort. J’ai particulièrement aimé le passage avec les flamants rose dans le dernier épisode. Le contraste entre le rose des animaux et le bleu nuit du plan d’eau et du ciel était magnifique ! Ce ne sont pas les belles vues qui manquent dans ce documentaire ! Si vous êtes un tant soit peu curieux, je vous le conseille.

Midnight Diner, saison 2

Même principe que pour la saison 1, chaque épisode est consacré à un client du restau et au plat qui lui est associé. J’ai préféré la saison 1 à celle-ci. Même si j’ai aimé le fait que les épisodes ne se finissent pas toujours sur un happy ending et qu’il en ressort, de ce fait, quelque chose de plus réaliste, les histoires m’ont moins marqué.
Le jeu des acteurs laisse toujours à désirer et on voit bien que le budget alloué à cette série n’est pas exorbitante. Néanmoins, l’ambiance bistrot japonais est là et le chef du restaurant est toujours aussi charismatique. S’il n’avait pas été là, je ne suis pas sûre que j’aurais continué la série bien longtemps mais sa voix et sa présence ont réussi à me transporter tout au long de chaque épisode et ce, même si l’histoire racontée ne m’intéressait pas des masses.

Idhun : Partie 1

Une série d’animation espagnole si je ne dis pas de bêtises. Dans cette partie, il n’y a que cinq épisodes et clairement ce n’est pas assez. On suit Jack, 13 ans, qui se retrouve propulser à Idhun suite à l’attaque que ses parents et lui subissent. Il essaye alors de comprendre ce qui le lie à ce nouvel endroit et finit par vouloir se venger des gens qui l’ont attaqué.
L’histoire aurait pu être bien si elle avait été mieux développée. Là, en cinq épisodes, l’intrigue est expédiée. Chaque énigme est résolue dans la foulée et on ne prend aucun plaisir à suivre les personnages ni à réfléchir aux mystères qui se dressent devant nous. C’est tellement rapide que ça en devient incohérent par moment. Je n’ai pas non plus aimé Victoria dont les liens avec les autres membres du groupe sont rapidement développés et du coup on a l’impression qu’elle drague tout le monde alors que ce n’est pas du tout le but. Bref, ce dessin-animé me faisait penser à « Le Prince du Dragon » mais il n’en a clairement pas la qualité tant le récit et le développement des personnages sont précipités.

Barbares, saison 1

Avec cette série, on part pour la Rome Antique avec un soulèvement des tribus contre l’Empire romain. Six épisodes d’une heure que j’ai dévoré en deux jours. Je ne m’attendais pas à aimer autant mais finalement je me suis pris au jeu et je me suis laissée transporter par les machinations de l’époque. Nous avons d’un côté l’Empire romain qui envoie un représentant pour conquérir les tribus barbares de la région et unifier le pays, et de l’autre, des tribus qui doivent faire front commun, malgré leurs différents, pour repousser l’invasion.
Les acteurs jouent très bien et j’ai été agréablement surprise par la qualité des scènes de combat. Je recommande, il y a une bonne dose d’histoire, d’action et de magie. C’est très bien réalisé et je suis curieuse d’avoir la suite.

La Révolution, saison 1

Une série française sur la Révolution française de 1789. Enfin, c’est ce que je pensais mais malgré le fait que ça se passe à cette époque et qu’il y a une révolution du « bas peuple » envers les nobles, le côté faits historiques s’arrête là. Pour le reste, ils ont fait les choses à leur sauce en rajoutant une histoire de maladie contagieuse qui rend les gens immortels/ morts vivants et un côté mystique qui rend le tout beaucoup moins réaliste.
Je m’attendais du coup à une reconstitution des mouvements révolutionnaires qui ont eu lieu à l’époque et bien que je sois déçue que ce ne soit pas le cas (ça aurait pu être top), j’ai passé un bon moment. Tout comme pour Barbares, les acteurs sont bons, l’histoire intéressante et quelque peu flippante et les décors sont bien faits. Si vous ne vous attendez pas à une série réaliste, vous apprécierez certainement cette série. Petit bémol tout de même pour le dernier épisode et sa bataille trop longue et à la musique redondante et insupportable.

Avez-vous vu l’un de ces films ou l’une de ces séries ? Qu’en avez-vous pensé ?

9 réflexions sur “Soirée canapé #14

  1. Oui Holidate ne fait pas dans la subtilité lol
    Barbares était effectivement une série intéressante malgré le trop de mélodrame romantique pour moi.
    Par contre, contrairement à toi, j’ai pas du tout accroché aux acteurs de Révolution lol mais tant mieux si toi t’as passé un bon moment 😉

    J'aime

  2. Holidate était sympa mais cassait pas des briques.
    Révolution, tu m’as confirmé dans l’idée que c’est pas historique du coup je regarderai pas. 😅
    Midnight dinner j’ai adoré car j’y retrouve l’ambiance des romans de Murakami dans le côté réaliste. Et le côté mélancolique est assez plaisant. Il t’enveloppe comme une grosse couette. Je n’ai pas trouvé que les acteurs jouaient mal. C’est pareil dans d’autres films japonais. J’ai vu pire comme dans fly me to Saitama 😁
    Ce qui est bien avec midnight dinner c’est qu’après tu as envie de cuisiner le plat de l’épisode vu qu’il y a un petit tuto en fin d’episode. Bref, merci pour ces découvertes 😉

    J'aime

    • Ahah, oui si tu cherchais de la réalité dans La Révolution, c’est raté 😂

      Oh, c’est rare de voir quelqu’un qui connait aussi Midnight Dinner ! Je suis tout à fait d’accord avec toi pour l’ambiance et la cuisine ^^ Après, il existe bien pire en jeu d’acteur c’est vrai (j’ai pleuré des larmes de sang devant certaines séries et films 😂), mais je n’ai pas trouvé qu’ils étaient exceptionnels non plus.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s