Le Prince Bâtard – Robin Hobb

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Tout lâche peut connaître un moment de courage, et il en fut ainsi pour mon Cardinal. » – « Je dois donc supposer qu’elle m’aimait plus qu’elle ne l’aimait lui, pour placer tant de foi dans ma parole. »

couv45830823

Titre : Prélude à L’Assassin Royal : Le Prince Bâtard
Auteur : Robin Hobb
Genre : Fantasy
Langue : Anglaise
Pages : 153
Note : 4.25/5

En bref : Si vous êtes fan de la saga, c’est un bonus fort plaisant. On replonge tout de suite dans l’univers de Castelcerf et ses intrigues politiques. De plus, l’histoire marque un tournant dans la vie des vifiers, qui pouvait jusqu’alors vivre de leur magie. Je n’en attendais rien de particulier et au final, j’ai eu du mal à m’arrêter. Je regrette qu’il ne soit pas plus long et détaillé.

Résumé :

Une des légendes les plus sombres du royaume des Six Duchés raconte l’histoire du prince Pie, doué du Vif, qui fut jeté à bas du trône par les actions de nobles courageux afin que la lignée des Loinvoyant demeure sans tare. Aujourd’hui, la vérité qui se cache derrière le mythe se dévoile grâce au récit de Félicité, compagne roturière de la princesse Prudence de Castelcerf : avec celle-ci à ses côtés, Prudence devient une reine-servante au fort tempérament mais, quand elle donne le jour à un bâtard qui porte sur le corps la robe pie du cheval de son père, c’est Félicité qui se charge de l’élever. Et, lorsque le prince Pie arrive au pouvoir, les intrigues politiques propagent de dangereux discours sur le Vif qui changeront à jamais le royaume…

Avis :

Pour compléter l’univers de L’Assassin Royal, Robin Hobb a écrit un court roman sur l’histoire du Prince Pie. Ce Prince est décrit dans la saga comme un homme doué de Vif, qui a été tué, démembré et brûlé à cause de sa magie. Dans ce roman, nous découvrons grâce aux témoignage de Félicité et Cardinal ce qu’il s’est réellement passé à l’époque.

Le livre est divisé en deux parties, la première est consacrée à la vie de la princesse Prudence, qui deviendra, par la suite, la reine-servante de Castelcerf et la mère du Prince Pie. Elle est contée par Félicité, compagne de Prudence et future nourricière du Prince. La deuxième partie, quant à elle, se concentre sur le Prince Pie, de sa naissance à sa mort et nous est raconté par les témoignages joints de Félicité et de son fils, Cardinal. Le livre se déroule donc sur plusieurs dizaines d’années et nous dévoile les pans importants des vies de Prudence et du Prince Pie.

Etant donné que nous n’avons aucun indice sur la vie du Prince dans la saga principale, je n’avais pas d’attente, ni n’était spécialement curieuse d’en savoir plus sur ce personnage, qui devient pourtant le symbole d’un groupe de Vifiers dans le cycle 2. Mais bon, comme j’adore tout ce qui tourne autour de cette série, il fallait bien que je le lise un jour ou l’autre. Voilà chose faite et je ressors de cette lecture bien plus intriguée qu’auparavant. En effet, nous commençons l’histoire non pas avec le Prince Pie, mais avec ses parents et plus particulièrement sa mère. On découvre son enfance, son caractère difficile et ses actes plus ou moins répréhensibles. J’ai aimé suivre ce personnage à la forte personnalité et observer le monde dans lequel elle vivait. Félicité m’a cependant plus marqué. Guidée par les conseils de sa mère au départ, elle va réussir à rester auprès de Prudence en se faisant constamment sentir indispensable. C’est une femme intelligente et maligne qui ne recule devant aucun stratagème pour parvenir à ses fins mais qui reste malgré tout bonne et fidèle envers sa souveraine.
Dans cette première partie, on nous dévoile aussi l’identité du père du Prince Pie mais sans pour autant creuser son histoire. C’est dommage car il y avait matière à faire quelque chose de vraiment bien autour de ce personnage.

Dans la deuxième partie, Félicité nous parle de son fils et du Prince Pie qu’elle élève et éduque en parallèle jusqu’à ce qu’il soit suffisamment âgé pour revêtir le rôle de roi-servant. Encore une fois, même si on comprend le pourquoi du comment des événements et la fin tragique du Prince, certains passages auraient mérité d’être approfondis et je regrette que l’auteur ne nous ait pas concocté un roman plus fourni. Entre les histoires de magie et celles de cœur du Prince, il y avait pourtant du potentiel !

Enfin, j’aurais apprécié que la chronologie soit plus précise. On n’a aucune idée du nombre de générations de Loinvoyant qui sont passés entre le Prince Pie et notre cher Subtil. Cela n’affecte pas la compréhension du récit mais comme la mort du Prince marque le début des persécutions au sein des possesseurs du Vif, j’aurais aimé savoir depuis combien de temps ils étaient poursuivis et avoir une meilleur idée de la géopolitique de l’époque.

Bref, « Le Prince Bâtard »  n’est pas un roman à lire absolument mais si, comme moi, vous êtes fan de la saga, c’est un complément fort appréciable. On est tout de suite plongé dans l’univers de Castelcerf et ses intrigues politiques. De plus, l’histoire marque un tournant dans la vie des vifiers, qui jusqu’à la mort du Prince Pie pouvait vivre de leur magie et en parler sans crainte. Je n’en attendais rien de particulier et finalement, j’ai eu bien du mal à arrêter ma lecture. Malgré tout, je ressors quelque peu frustrée de ne pas en savoir davantage, aussi bien sur Félicité et Cardinal, que sur Prudence et le Prince Pie. Le format sous forme de témoignage écrit justifie qu’on se concentre que sur les événements importants mais mon âme de fan aurait apprécié plus de détails !

Découvrir mes chroniques de la saga complète : L’Assassin Royal, tome 1

6 réflexions sur “Le Prince Bâtard – Robin Hobb

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s