Everyday is a good day – Noeko Nishi

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « J’ai une idée. Si dans cinq ans… Tu me redis la même chose… Je te répondrai… Que je te crois. » – « Parfois j’oublie qu’il n’a encore que quatre ans. Je dois arrêter d’abuser de sa gentillesse. »

couv45435591Titre : Everyday is a good day
Auteur : Noeko Nishi
Genre : Yaoï
Langue : Française
Pages :  224 pages (terminé)
Note : 4.25/5

En bref : Un mangas mignon, au sujet travaillé. Les thèmes du deuil et de la famille sont bien exploités à travers la relation de Toki et Asahi. C’est doux, bienveillant et on passe un excellent moment à leurs côtés. L’intégration de la romance Toki/Chihiro se fait avec fluidité et permet d’obtenir une histoire équilibrée entre amour et famille.

Résumé :

Toki est un salaryman ordinaire, mais il est en deuil depuis le décès de sa sœur, un an auparavant. Un jour, tandis que ses parents partent en voyage, il se retrouve à devoir garder Asahi, son jeune neveu orphelin. Ce dernier, traumatisé par la mort de son père et sa mère, ne décroche plus un mot. Toki, pas du tout habitué aux enfants, va devoir s’adapter… C’est dans ce contexte déjà compliqué à gérer pour lui qu’il croise la route de Chihiro. Les deux hommes sont attirés l’un par l’autre, mais peuvent-ils entamer une relation alors que chacun d’entre eux souffre en silence ?

Avis :

Petit achat compulsif du mois. Je n’ai pas pu résister à cette couverture qui annonce une histoire toute douce avec un petit garçon extrêmement mignon.

Cela fait maintenant un an que Toki  a perdu sa sœur et son beau-frère. A cette occasion, il décide de se changer les idées en allant boire un coup dans le bar de son ami. C’est là qu’il croise Chihiro, qu’il n’avait pas revu depuis 5 cinq ans, à une soirée où Toki avait fait son coming-out. Au lendemain de ses retrouvailles, Toki reçoit la visite de ses parents qui lui annoncent qu’ils ont gagné un voyage autour du monde en bateau. Ne pouvant emmener le fils de leur défunte fille, ils demandent à Toki de bien vouloir s’en occuper.

Les personnages de ce one-shot sont absolument adorables et j’ai aimé suivre les interactions entre Toki et son neveu Asahi. Asahi ne parle pratiquement plus depuis la perte de ses parents, il utilise essentiellement ses mains et son regard pour communiquer. Cela le rend très attachant, nous compatissons tout de suite à sa situation et sa bouille nous donne envie de le serrer très fort dans nos bras pour le réconforter de la perte de ses parents. Je suis vraiment friande de ce type de personnage, surtout depuis que j’ai lu Whispering de Yuko Fujitani (je vais le répéter à chaque fois que je vais recroiser un petit garçon mignon maintenant xD).
Nous le voyons prendre ses marques dans l’appartement de Toki et s’habituer petit à petit à sa nouvelle situation. Cela vaut aussi pour Toki lui-même, qui se retrouve à s’occuper d’un petit garçon du jour au lendemain, et à devoir jongler entre le boulot, la crèche, l’entretien de la maison et les besoins d’Asahi. Situation qu’il aura du mal à gérer seul et où l’aide de Chihiro sera la bienvenue.

J’ai adoré les relations qui se tissent entre ces trois personnages. Il y a de l’amour, de la bienveillance et du partage. Un esprit de famille se crée et ça fait chaud au cœur d’observer tout ce petit monde évoluer, grandir et s’affirmer. L’auteur montre bien l’importance de la communication et élargi la définition qu’on donne à une famille. C’était touchant et j’ai dévoré les pages les unes après les autres. La fin quant à elle, fait son effet et m’a déchiré le cœur !

Malgré des passages forts émotionnellement, il y a aussi des passages plus drôles et légers qui équilibrent bien le mangas et nous font passer un bon moment d’un bout à l’autre du livre. En ce qui concerne la romance, elle arrive tardivement et se conclue assez rapidement mais cela ne m’a nullement dérangé. Au contraire, j’ai apprécié que l’auteur se concentre sur l’aspect familial et sur le deuil plutôt que sur la romance, ça rend l’histoire bien plus profonde et intéressante à mon goût !

Enfin, j’ai eu un peu de mal avec les yeux de Chihiro et Toki au départ, ça leur donne un côté blasé constant mais on finit par s’y habituer et finalement, ça donne du caractère et de l’originalité au mangas.

Bref, « Everyday is a good day » est un one-shot sans prétention qui fait son effet. Les thèmes du deuil et de la famille sont très bien exploités à travers la relation de Toki et Asahi. C’est doux, bienveillant et on passe un excellent moment à leur côté. L’intégration de la romance du personnage principal se fait avec fluidité et permet d’obtenir une histoire équilibrée entre amour et famille. Je ne peux que vous recommander ce mangas tout mignon mais au sujet travaillé.

3 réflexions sur “Everyday is a good day – Noeko Nishi

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s