Parmi eux – Hisaya Nakajo

Note : ★★★★★ (5/5) Coup de cœur
Extrait : « Tu sais, il y a des obstacles qu’on ne peut franchir que par soi-même et dans ces moments-là, on a besoin de quelqu’un qui garde la tête froide et qui prenne soin de nous. »

9782759502547-475x500-1Titre : Parmi eux – Hana Kimi
Auteur : Hisaya Nakajo
Genre : Shojo
Langue : Française
Tomes : 23 tomes
Note : 5/5 Coup de cœur

En bref : Si on passe outre le résumé un peu léger, on découvre un mangas drôle dont les dessins et le dosage des textes s’améliorent au fil des tomes. La diversité des personnages et les liens qui les unissent sont touchants. Ils s’entraident, se motivent, se chamaillent,… ça fait chaud au cœur. On n’a l’impression de faire parti de la bande, c’est dure de les quitter !

Résumé :

Mizuki Ashiya, 16 ans, est folle amoureuse de Izumi Sano, un lycéen ex-champion de saut en hauteur. Prête à tout pour rencontrer son idole, elle décide d’intégrer le même lycée que lui. Sauf que voilà : elle vit actuellement aux États-Unis et lui au Japon, et surtout, le lycée Osaka est un internat pour garçons ! Mais cela n’arrête pas l’énergique Mizuki qui quitte sa famille, traverse un océan et se déguise en garçon. Comble du bonheur, elle se retrouve dans la même classe que son idole et partage sa chambre. Bref, tout se passait très bien jusqu’à ce qu’elle se retrouve à l’infirmerie et que le docteur Uméda découvre sa véritable identité !

Avis :

Parmi les mangas qui ont marqué mon adolescence, il y a eu Fruits Basket mais il y a aussi eu Parmi eux, une série qu’achetait ma meilleure amie et que je m’empressais de lire et relire à chaque fois que j’allais chez elle. Autant vous dire que les premiers tomes ont tellement soufferts sous nos doigts qu’avec le temps, nous avons été obligé de rescotcher les couvertures xD. Ma meilleure amie partant vivre à l’étranger, elle s’est débarrassée de la plupart de ses mangas mais elle ne pouvait se résoudre à vendre celle-ci. Elle me les a donc légué pour que, lorsqu’on se retrouve, elle puisse les relire à loisir. J’ai profité qu’ils rejoignent ma mangathèque pour me replonger aux côtés des élèves du lycée d’Osaka.

L’histoire est très simple, on suit Mizuki Ashiya qui, pour être aux côtés de son athlète préféré, Izumi Sano, se déguise en garçon et intègre le lycée pour garçons d’Osaka. Elle découvre que Sano a arrêté le saut en hauteur suite à une blessure et que, malgré sa complète guérison, il n’a jamais repris le sport. Souhaitant le voir à nouveau sauter, elle va tout faire pour le motiver à reprendre.

A l’époque, j’avais adoré le concept et je l’aime toujours autant mais je dois avouer que les raisons de la venue de Mizuki au lycée sont très légères. Même si elle a de bonnes intentions tout du long, on est pas loin de la stalkeuse xD. Pour le coup, je préfère la raison que les scénaristes ont donné dans la première version du drama japonais, c’est-à-dire, celle où Mizuki est la cause de la blessure de Sano et qu’elle rentre au lycée sous l’apparence d’un garçon pour se racheter. C’est tout de même plus fort et plus sain que simplement dire « Je vais aller retrouver l’Idole qui m’a toujours encouragé avec ses mots mais qui ne me connait pas le moins du monde. ».
Malgré tout, la nostalgie fonctionne à merveille et passer ce petit arrêt au stand, ce fût parti pour un marathon lecture ! Je ne me souvenais plus que le début était si intense et que Sano découvrait aussi vite le poteau rose. J’ai enchaîné les tomes et je n’ai pas vu le temps passé ! Il y a bien une redondance qui arrive au milieu de la saga avec des situations qui se ressemblent et des sentiments qui n’évoluent plus mais, à ce stade, j’étais déjà tellement amoureuse des personnages que ça ne me dérangeait pas le moins du monde. De plus, alors que les premiers tomes sont très chargés niveau texte, Hisaya Nakajo apprend à désencombrer ses planches petit à petit, ce qui fait que la perte d’intérêt qu’on peut avoir est compensé par une lecture plus rapide des tomes. La fin quant à elle, est prévisible mais super touchante et c’est avec le cœur gros et rempli d’amour que j’ai quitté le lycée d’Osaka (oui, j’étais à ce point là, à fond dans l’histoire xD).

En ce qui concerne les personnages, pfiou… que dire sur eux… Ils sont extrêmement variés, ouverts d’esprit et un peu (beaucoup) foufou. Presque 15 ans après ma première lecture, je vois les choses un peu différemment et je remarque et apprécie bien plus la diversité qui y est présenté. Nous avons le Docteur Umeda qui aime les hommes, M. Akiha qui était marié à une femme mais qui semble vouloir mettre son grapin sur Umeda. On a Nakatsu qui n’hésite pas à remettre en question sa sexualité avec l’arrivée de Mizuki, ou encore Sano qui se fout totalement de savoir si on le croit homosexuel ou non. Il y a des mecs baraqués, des hommes très féminins dans leurs traits, et les uns comme les autres n’hésitent pas une seule seconde à se déguiser en fille pour remporter un concours.

Tout ça pour vous dire que dans ce lycée quelque peu déjanté, le genre et les critères qu’on associe à chaque sexe, n’a que peu d’importance. L’auteur met en valeur et développe les relations d’amitié, d’amour et de fraternité sans s’arrêter aux barrières que peut créer le sexe d’une personne et j’ai trouvé ça vraiment chouette. Beaucoup de choses sont dites sur le ton de l’humour et on peut facilement passer à côté mais si on creuse un peu, on remarque que ce mangas regorge de bons sentiments et met en valeur l’acceptation de soi. Il y a une camaraderie attachante et entraînante dans ce mangas que je n’ai pas le souvenir d’avoir ressenti ailleurs par la suite. Les personnages s’entraident, se motivent, se chamaillent, se soutiennent, etc. ça fait vraiment chaud au cœur et on n’a, nous aussi, l’impression de faire parti de la bande et c’est très dure de les quitter !

Bref, « Parmi eux – Hana Kimi » est toujours un coup de cœur malgré les années qui se sont écoulées depuis ma première lecture. Si on passe outre le fait que Mizuki se déguise en garçon juste pour se rapprocher de son Idole (un peu léger comme plot de départ), on découvre un mangas extrêmement drôle et touchant, dont les dessins et le dosage des textes ne font que s’améliorer au fil des tomes. Quant aux personnages, ils sont si variés que vous aurez forcément votre chouchou et vous ne pourrez détester les autres. Ils sont bien trop attachants pour cela. Je m’en vais lire les spin-off et pourquoi pas me refaire le drama pour la n-ième fois !

9 réflexions sur “Parmi eux – Hisaya Nakajo

    • Je l’ai lu à sa sortie aussi et c’était un coup de cœur à l’époque ! Mizuki a beau être hyper innocente et a toujours se fourrer dans des galères pas possible, je ne l’ai jamais trouvé insupportable (alors que je déteste ce genre de perso d’habitude ><)

      J'aime

  1. C’était un de mes mangas préférés quand j’étais au collège mais j’ai toujours eu un peu peur de m’y replonger. De ce que tu dis de la diversité et tout ça me rassure et je réessayerai surement 🙂
    Kin

    J'aime

  2. Ahlala ton article me donne bien envie de relire la série finalement. Tu décris très bien la bonne humeur du titre, les personnages attachants, la diversité qu’on y trouve et le côté addictif que j’avais aussi pu ressentir.
    J’aime beaucoup quand tu parles aussi de ton histoire perso avec le titre. C’est touchant.
    Si seulement j’avais le temps…

    J'aime

    • Ahah, quand la passion parle, c’est toujours plus convaincant 😏 Après tout est une question de temps et ça devient vite compliqué…

      C’est vrai que Parmi eux, c’est une histoire d’amitié entre les personnages mais aussi entre mon amie et moi. On avait nos chouchous, nos delires dessus et on attendait les tomes avec impatience. Parfois ma pote n’était tellement pas rapide que je les achetais et lui offrais juste pour pouvoir les lui emprunter deux secondes plus tard 😂 Forcément ça marque les esprits !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s