Sous la même étoile – Kelley York

Note : ★★★★☆ (3.5/5)
Extrait : « Selon moi, je connaissais de Chance tout ce qui importait vraiment. Chance était l’étrangeté et la fantaisie incarnées. Il était notre ami, à Ashlin et à moi, un ami à nul autre pareil. Chance était notre été. »

couv5429637

Titre : Sous la même étoile
Auteur : Kelley York
Genre : Jeunesse
Langue : Française
Pages : 285
Note : 3.5/5

En bref : Un roman sur une amitié forte et sincère. On sent que chacun est prêt à décrocher la lune pour les autres et c’est touchant. J’ai aimé la façon dont a été traité les différentes relations entre les personnages mais aussi le passif de Chance. Je regrette qu’on sache trop vite de qui Chance est amoureux. Puis la fin trop brusque m’a laissé un goût amer dans la bouche.

Résumé :

Une fois le lycée terminé, Hunter et sa demi-sœur Ashlin décident de prendre une année sabbatique et d’emménager chez leur père. Là-bas, ils retrouvent Chance, un garçon fantastique avec qui ils passent tous leurs étés depuis l’enfance. Si le jeune homme les a toujours fascinés, Ashlin et Hunter éprouvent bientôt pour lui de tout autres sentiments. Mais ils comprennent aussi que les excentricités de Chance dissimulent une vérité bien plus noire…

Avis :

Depuis leur plus jeune âge, Hunter et Ashlin passent les vacances d’été avec leur père. C’est là-bas qu’ils ont rencontré pour la première fois Chance, un jeune garçon mystérieux dont le frère et la sœur vont rapidement tomber sous le charme. Les étés s’écoulent les uns après les autres et les souvenirs s’entassent, jusqu’à ce que Hunter et Ashlin finissent le lycée et décident de passer quelques mois chez leur père avant de se décider sur leur futur. Ils recroiseront Chance qu’ils n’auront pas revu depuis deux ans mais ces deux années ont changé bien des choses.

J’ai lu Le Piège de l’innocence de Kelley York et bien que je ne me rappelle absolument pas de l’histoire, j’ai le souvenir d’avoir passé un bon moment devant. Ce fût le cas pour ce roman aussi mais seulement jusqu’à l’avant-dernier chapitre. Oui… Je n’ai pas aimé la fin et je vais essayer de vous expliquer pourquoi sans vous spoiler.

Tout d’abord, j’ai aimé l’histoire et l’amitié entre Hunter, Chance et Ashlin. On sent tout de suite le lien spécial qui existe entre eux et tout comme le frère et la sœur, j’ai moi aussi, été hypnotisée par Chance. C’est un casse-cou, toujours partant pour partir à l’aventure et en même temps, on sent en lui une certaine fragilité et sensibilité avec sa passion pour les étoiles et sa capacité à esquiver les questions sur sa famille. Il est mystérieux, menteur, pas forcément très stable non plus mais il a ce petit quelque chose qui t’empêche de le laisser tomber, un magnétisme qui te donne envie de le suivre jusqu’au bout du monde.

J’ai donc tout à fait compris les raisons qui ont poussé Ashlin et Hunter à revenir chez leur père et pourquoi ils sont tombés amoureux de Chance. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé le fait que Hunter ne soit pas décrit comme homosexuel. Il est amoureux de Chance et il se trouve que Chance est un garçon, point barre. Kelley York ne passe pas par toutes les étapes de remise en question qu’on a l’habitude d’avoir dans les livres. Elle traite la relation Hunter/Chance et Ashlin/Chance de la même façon. Après, Hunter se prend la tête, bien entendu, mais comme n’importe quelle personne s’interrogerait dans sa situation. Bref, l’auteur a opté pour la fluidité et le naturel et ça fonctionne à merveille ! On peut vraiment se concentrer sur leur relation. Et c’est la même chose avec Ashlin. Sa relation avec Chance m’a beaucoup touché et j’ai senti toute l’affection que l’un et l’autre se portaient, ça m’a fait chaud au cœur.

Ce qui m’a dérangé par contre, c’est que nous avons un triangle amoureux mais très rapidement, l’une des deux personnes amoureuse de Chance est mise sur la touche. J’ai trouvé dommage que l’auteur ne donne pas une véritable chance à chacun. J’aurais préféré plus de suspense de ce côté là.

Mais surtout, ce qui ne m’a pas plu, c’est la fin que j’ai trouvé bien trop abrupte, comme si on m’avait raccroché au nez alors que j’étais en pleine conversation. Plus je réfléchis aux raisons qui ont pu pousser l’auteur à terminer son livre ainsi, moins j’apprécie ce qu’elle nous a proposé. Je ne trouve pas qu’elle corresponde au caractère des personnages. Chance est quelqu’un qui finit toujours par avoir ce qu’il veut et qui n’hésite pas à se sacrifier pour protéger les gens qu’il aime, ce qui peut être contradictoire par moment. Ces amis lui répètent sans cesse qu’il faut qu’il leur fasse confiance et qu’il se reposent sur eux. Seulement, à la fin, en plus de ne pas avoir ce qu’il veut vraiment, il n’évolue absolument pas et un livre où les personnages n’apprennent rien… ce n’est pas ce que je recherche. Que Kelley York veuille que ça se termine de cette façon, soit, mais dans ce cas, un chapitre épilogue quelques années plus tard n’aurait pas été de trop pour qu’on ait une fin plus complète.

Bref, « Sous la même étoile » est un roman qui démarre très bien avec des personnages attachants et à l’amitié forte et sincère. On sent que chacun est prêt à décrocher la lune pour les autres et ça en est touchant. J’ai aimé la façon dont a été traité les différentes relations entre les personnages mais aussi le passif assez lourd de Chance. Ce que je regrette, c’est qu’on sache trop rapidement vers qui le cœur de Chance penche entre Ashlin et Hunter et la fin trop brusque qui m’a laissé un goût amer dans la bouche.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s