Les Affres #4-6 – Antoine Delouhans

Note : ★★★★☆ (3.75/5)
Extrait : « Elle fixait avec dégoût la mare de sang étendue sur un paquet de chêne massif, tout en se demandant ‘Quand est-ce que tout ce bordel va s’arrêter ?' »

41r6SZZMXpL

Titre : Les Affres #4-6 (Méandres, Immortels et Maudits)
Auteur : Antoine Delouhans
Genre : Science-Fiction, Fantastique
Langue : Française
Tomes : 6 tomes (terminé) 
Note : 3.75/5 

En bref : L’univers est riche, l’intrigue dynamique et les héros ont des conversations philosophiques pertinentes. Malgré tout, je termine cette saga avec un sentiment d’inachevé. Beaucoup de choses sont commencées mais peu nous offrent une conclusion digne de ce nom. J’aurais préféré que l’auteur s’éparpille moins quitte à rendre son histoire moins fascinante.

Résumé :

Résumé du tome 4 : Alors qu’un mystérieux meurtrier fait son apparition à Soulless City, l’inspecteur Eliana Sanchez est chargée de démêler cette affaire. Une enquête qui la mettra face aux méandres de son esprit, dont les souvenirs effacés refont peu à peu surface.

Avis :

Dans le tome 3, Léa, Gabriel, Jewel et James quittent le château des Sanguinaires direction Soulless City pour que le commandant puisse retrouver Eliana, sa bien-aimée dont il a été séparé à Furia. Cependant, nous ne commençons pas le tome 4 avec eux mais du point de vue d’Eliana Sanchez. Dans cette nouvelle vie, elle est inspectrice de sa ville et en charge d’une série de meurtres plus sanglants les uns que les autres. Fatiguée, elle n’en voit pas le bout et avec l’arrivée d’un nouveau cadavre sur les bras, elle va devoir s’associer à son collègue Rodriguez qu’elle ne porte pas dans son cœur.  

Encore une fois, nouveau tome, nouvelle ambiance et (presque) nouveau protagoniste ! Ici, on est dans une ville où la criminalité est la plus forte. Un nouvel essai de Samaël pour découvrir comment les humains réagissent dans un environnement hostile et s’ils sont aptes à aller vers l’Equilibre. Nous suivons Eliana, mais ayant perdu les souvenirs de son ancienne vie, nous lui découvrons un caractère bien plus dur et cassant que dans le premier tome. J’ai bien aimé ce quatrième tome et l’affaire qui est menée. Cependant, n’ayant qu’une centaine de pages pour développée son enquête, les événements se déroulent un peu rapidement et la fin nous laisse en suspend de ce côté-là. 

C’est véritablement à partir du tome 5 que la quête finale vers l’Equilibre commence et que nos héros contre-attaque. Pour cela, ils vont essayer de reprendre le contrôle de leur vie, ou plutôt de leur mort vu que ce sont des âmes damnées.
J’ai aimé que l’auteur mélange les genres avec un tome 1 plutôt axé Science-Fiction, un tome 3 plutôt fantastique et un tome 4 policier. Il nous montre, à travers cette saga, son potentiel et cela nous promet de futurs romans bien sympathiques ! 
J’ai aussi aimé l’univers dans lequel il m’a emmené. C’était passionnant de se retrouver avec une Terre transformée en Enfer où les Hommes sont condamnés à vivre les scénarios que Samaël veut bien leur proposer. Les villes-scénarios étaient variées et bien que je ne sois ni très calée, ni une grande fan de religion, j’ai apprécié les mentions et l’utilisation de figures religieuses. Samaël, Lucifer, le Créateur des Mondes, Baal, Seraphin,… et j’en passe, seront de la partie et viendront agrémenter cet univers déjà bien riche.

Un univers peut-être même trop riche. J’ai apprécié ce que j’ai lu d’un bout à l’autre mais je dois avouer avoir été quelque fois perdue par l’abondance de nouveaux lieux, personnages et intrigues. Je ressors de cette saga avec plus de questions que de réponses. J’ai l’impression qu’Antoine Delouhans a construit un monde immense mais qu’il n’en a couché sur le papier qu’un faible pourcentage. Ainsi, je n’ai, par exemple, pas compris le lien entre le Grand Conseil, la Présidente Greco et les personnages principaux. J’ai bien saisi que la Présidente Greco souhaite utiliser la technologie mise en place dans son pays pour rejoindre la Terre qu’ils ont du quitter il y a plusieurs centaines d’année, mais je ne vois pas ce que ça vient faire là, ni en quoi ça aide Jewel, Léa & Co à trouver l’Equilibre… 
Il y a pas mal de scènes comme ça tout au long de la saga où je me suis dit « Je ne vois pas le rapport mais ça sera sûrement expliquer plus tard » et où finalement, arrivée à la dernière page, je n’ai eu aucune explication. Dans l’autre sens, il y a des passages qui ont un véritable lien avec nos héros et que j’ai adoré, comme le passé de Samaël mais qui, au vu du nombre de tomes et de pages, auraient peut-être dû être mis de côté pour qu’on puisse se concentrer sur le présent et les problématiques des personnages principaux. A trop vouloir en dire, on finit par s’y perdre.

Bref, la saga « Les Affres » nous propose un monde vraiment fascinant. J’ai enchaîné les six tomes assez rapidement grâce à leur format court et je ne me suis pas ennuyée une seule fois. L’univers est riche, l’intrigue dynamique et les personnages ont des conversations philosophiques pertinentes. Malgré tout, je termine cette saga avec un sentiment d’inachevé. Je n’ai aucun doute sur le fait que l’auteur connait son univers dans les moindres détails mais à travers ces six tomes, j’ai l’impression d’avoir eu que des brides par-ci, par-là. Beaucoup de choses sont dites, montrées et commencées mais peu nous offrent une conclusion digne de ce nom. Est-ce voulu ? Peut-être, ça a son charme mais pour ma part, j’aurais préféré une histoire qui s’éparpille moins, quitte à ce qu’elle soit plus sommaire et facile à suivre.

Découvrir mes chroniques de la saga complète : Tomes #1-3

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s