Susan Hopper, tome 2 : Les Forces fantômes – Cendrine Wolf & Anne Plichota

Note : ★★★☆☆ (3/5)
Extrait : « Sans renier ce qu’elle avait été, elle voulait changer, devenir une meilleure Susan, celle qu’elle avait refoulée pendant si longtemps. Mais, en réagissant comme elle venait de le faire, elle en était à des années-lumières. Et son cœur le lui faisait payer. »

couv12973216

Titre : Susan Hopper, tome 2 : Les Forces fantômes
Auteur : Cendrine Wolf & Anne Plichota
Genre : Fantastique, Jeunesse
Langue : Française
Pages : 330
Note : 3/5

En bref : L’histoire était prometteuse, l’univers paranormal aussi mais les personnages ne m’ont pas convaincu, de part leur comportement qui ne sied pas à leur âge mais aussi à cause d’une relation amoureuse que je n’ai pas trouvé toujours saine. Enfin, les maladresses sont nombreuses et le rythme n’est pas bien géré ce qui donne une fin abrupte.

Résumé :

Après des années passées dans l’orphelinat des Highlands en écosse, Susan goûte enfin au bonheur d’être accueillie par Helen Hopper, la femme au parfum perdu.
Très vite, pourtant, le passé revient la hanter. Douze de ses aïeux démoniaques se sont installés non loin du manoir des Hopper, bien décidés à réveiller la malédiction qui pèse sur elle. ils ont laissé Eliot, le fils des Hopper, dont elle est follement amoureuse, entre la vie et la mort.
Dans sa lutte contre les puissances du mal, Susan peut compter sur la bienveillance d’Alfred, le grand-père fou au cœur tendre, et de Georgette, sa chienne facétieuse.
Malgré la malédiction et ses conséquences effroyables, elle veut devenir Susan Hopper…

Avis :

Ce deuxième tome est une suite direct du premier. Pas de sauts dans le temps ou une quelconque coupure, nous retrouvons Susan et la famille Hopper exactement là où nous les avons quitté. Daniel Hamilton et Morris sont les nouveaux voisins des Hopper et ils sont venus se présenter. Helen est ravie de cette initiative mais beaucoup moins Susan et Eliot qui connaissent la véritable identique de ces deux hommes.

Cette saga me déçoit pas mal, je n’ai pas réussi à passer outre les défauts relevés dans le premier tome et toujours présents ici. Pendant toute ma lecture, j’ai eu l’impression d’être à cheval entre un livre jeunesse et un livre pour les jeunes adultes. Cela m’a beaucoup dérangé.

Cette sensation vient tout d’abord du comportement des personnages. D’un côté Susan et Eliot s’amusent comme des enfants d’une dizaine d’années en jouant, bravant les interdits ou même dans la façon dont ils parlent entre eux ou avec les adultes. Il y a quelque chose de très enfantin dans leurs interactions. Et, d’un autre côté, ils ont des attitudes très mature, à s’embrasser, se dire je t’aime, s’infiltrer dans le lit de l’autre,… ou même à tuer des démons à l’arme blanche ! Les personnages ont quatorze ans et pourtant par moment j’avais l’impression qu’ils en avaient dix et à d’autres qu’ils approchaient de la majorité et ce contraste, je n’ai jamais réussi à m’y faire. Je sais bien qu’à quatorze ans, c’est là où on commence à passer de l’enfance à l’adolescence mais ça ne m’a pas empêché de trouver certaines scènes d’une violence qui n’était pas cohérente avec le reste de l’histoire.

En plus de cela, je n’ai pas du tout adhéré à la romance. Comme je l’ai dit dans le premier tome, j’ai trouvé Eliot et ses bisous inopinés très malvenus. Toute cette partie est maladroite, limite malveillante. Entre Eliot qui embrasse Susan sans lui demander son avis et qui recommence même quand celle-ci ne réagit pas. Puis, Susan qui bug totalement face à ça et qui ensuite se dit qu’utiliser les sentiments d’Eliot pour rester plus longtemps chez les Hopper ne serait pas une mauvaise idée… J’ai du mal, vraiment du mal. Pour couronner le tout, la fin se veut mignonne en ce qui concerne leur relation, mais elle m’a paru bien présomptueuse et légère au vu des circonstances.
De mon point de vue, il aurait été bien plus logique et cohérent de rester dès le début sur une amitié forte, voire fusionnelle, plutôt que de se lancer dans une romance. L’histoire ne s’y prêtait pas trop car Susan recherchait avant tout une famille pas l’amour…

Pour ce qui est de l’histoire, je n’ai pas trouvé l’intrigue toujours en adéquation avec l’âge des personnages. Comme je l’ai dit plus haut, certaines scènes décrivent des actes assez violents et quand je pense que ce sont des ados de quatorze ans qui agissent ainsi… ba ça fait peur ! Je ne crois pas être encore vieux jeu mais ce n’était pas approprié du tout et je m’attendais pas à ce type de lecture en démarrant cette saga.
Enfin, même en mettant ce point de côté, le rythme était inégal. Alors que nos protagonistes ont un sacré travail devant eux pour supprimer la malédiction qui plane au-dessus de Susan, tout s’arrange plutôt rapidement et en occultant des points qui me paraissaient importants et intéressants. Je pense notamment à Eliot qui perd son enveloppe charnelle à la fin du tome 1 et dont les jours semblent désormais limiter. J’espérais qu’il y ait une sorte de compte à rebours, une épée de Damoclès prêt à tomber mais au bout du compte, ils s’accommodent de la situation, avec, peut-être, trop de facilité. C’est comme la maladie d’Eliot mais j’ai déjà dit ce que j’en pensais dans le premier tome.

Bref, « Susan Hopper, Les Forces Fantômes » est une belle déception. L’histoire était prometteuse, l’univers et l’aspect paranormal aussi mais à force de s’éparpiller et de parler de choses triviales, les auteurs en ont oublié l’essentiel et sont passés à côté d’un récit qui aurait pu être bien plus palpitant. De plus, les personnages ne m’ont pas du tout convaincu, de part leur comportement qui ne sied pas à leur âge mais aussi à cause d’une relation amoureuse que je n’ai pas trouvé toujours très saine. Enfin, les maladresses sont nombreuses et le rythme n’est pas bien géré ce qui donne une fin abrupte. L’impression que deux « mondes » s’entrechoquaient constamment sans jamais se mélanger correctement ne m’a pas quitté de ma lecture et c’est dommage…

Découvrez mes chroniques de la saga complète : Tome 1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s