Soirée canapé #18

En dehors des livres, je regarde pas mal de films et de séries alors j’ai décidé d’ouvrir une section où je vous parlerai des derniers visionnages que j’ai fait avec un petit avis pour chacun.

Films

Wonder woman

Je n’avais pas pu le voir quand il est sorti au cinéma, ni après alors j’ai profité qu’il arrive sur Netflix pour le regarder. Un film de super-héros qui mélange plutôt bien l’humour et l’action. Les passages où Wonder Woman débarque pour la première fois à Londres sont très drôles. Néanmoins, malgré une bonne réalisation et de bons acteurs, ce n’est ni un film mémorable, ni un film que j’aurais envie de revoir un jour. Il n’est pas mauvais, loin de là mais je n’ai pas trouvé qu’il se démarquait des autres plus que ça et je n’ai pas d’affinité particulièrement avec notre super-héroïne donc sympa mais pas exceptionnelle.

En passant pécho

Un ami m’a montré l’intro de ce film en me le recommandant chaudement pour son côté complètement barré. Je l’ai regardé en rentrant chez moi ensuite et je confirme, c’est un film très bien réalisé mais très déjanté. C’est l’histoire de deux potes dealers à la semaine, qui se retrouve en affaire avec un baron de la drogue. Ils pensent que leurs galères sont enfin terminées mais ce n’est, en réalité, que le début.
J’ai apprécié ce film à l’humour plutôt grossier et qui part un peu dans tous les sens. Déjà, quand un des acteurs principaux se ballade pendant tout le film en culotte en cocon blanc et en manteau à fourrure, il ne faut pas s’attendre à du subtile… Mais bon, ça détend, c’est drôle, on ne réfléchit pas et au moment où je l’ai vu, c’est ce que je cherchais alors j’ai passé un bon moment. Je peux vous conseiller de regarder les 10/15 premières minutes et si rien ne vous fait marrer dans ce que vous voyez, passez votre chemin, le reste ne vous fera pas plus rire.

Blanche Gardin : Je parle toute seule

Que dire de ce spectacle… Pour ce qui ne connaisse pas Blanche Gardin, c’est une humoriste qui n’a pas sa langue dans sa poche dirons-nous. Elle a un humour décapant, cash, choquant parfois. Tout le monde en prend pour son grade, elle la première et elle maîtrise à la perfection l’instant de malaise avant le rire. Elle a un humour particulier qui ne plaît pas à tous. C’est la première fois que je regardais un spectacle en entier d’elle et celui-ci est à son image, osé et dérangeant. Je l’ai trouvé globalement drôle, j’aime son côté borderline et qu’elle se permette des choses que beaucoup d’autres censure désormais, mais comme ce n’est pas mon humour de prédilection, je saturais un peu par moment.

Mary et la Fleur de la sorcière

Au début, j’étais persuadée que c’était un Ghibli jusqu’à ce que je vois les « Studio Ponoc » marqué en gros dans le film. Cependant, je ne me suis pas complètement trompée non plus car cette entreprise regroupe d’anciens collaborateurs du studio Ghibli et il se trouve que le réalisateur de Mary et la Fleur de la sorcière est aussi celui de Souvenir de Marnie et Arriety. Moi qui trouvait que l’animation ressemblait beaucoup à celle des derniers long-métrages du Studio Ghibli, ba c’est normal ! Ce moment de doute passé, j’ai beaucoup aimé ce film. Cela ne vaudra jamais un Princesse Mononoke ou un Château ambulant dans mon cœur car il est difficile de ne pas faire la comparaison avec les Ghibli, surtout quand on retrouve pas mal de similitudes par-ci par-là avec certains personnages mais il n’en reste pas moins, très chouette à regarder. Je n’ai pas vu le temps passé et je me suis laissée embarquer par la magie des lieux présentés.

Le Chat Potté

J’aime beaucoup la saga Shrek et je me suis toujours dit qu’il faudrait que je regarde les films centrés sur notre bon vieux Chat Potté. Voilà chose commencée avec ce premier volet. Il n’y a pas autant de références mentionnées et ce n’est pas aussi drôle et bien écrit que Shrek mais je me suis quand même bien amusée devant ce film. On découvre l’enfance de Potté avec son ami d’enfance (un œuf), pourquoi il est un chat recherché et pour quelles raisons il est à la recherche de graines d’haricot magiques. Tout ça est très bien amené et il y a un bon dosage entre l’humour, l’action, les sentiments ou même la musique. Bref, un bon film pour les petits comme pour les grands.

Kung Fu Panda 2

Je n’avais pas spécialement adhéré au premier film mais j’ai quand même laissé une deuxième chance à cette franchise. Résultat, j’ai trouvé celui-ci, comme beaucoup de suite et sans grande surprise, moins bien que le précédent. Po est devenu Guerrier Dragon comme il le souhaitait et il doit désormais protéger la région contre un nouvel ennemi qui a soif de vengeance. En parallèle, il découvrira ses origines.
Je ne sais pas quoi dire de plus à part que l’animation est propre sans être exceptionnelle ou à mon goût, que l’histoire est loin d’être originale et que ce film n’apporte pas grand-chose à l’univers. Il ne marquera pas mon esprit et je ne pense pas que je prendrai la peine de regarder le suite cette fois-ci.

Séries

Le sillage des Pirates

Un docu-série qui retrace les pas des plus célèbres Pirates des Caraïbes (Bellamy, Barbe Noire,…) de leurs débuts à leur apogée puis leur mort. Si vous avez vu et aimé Le temps des Samouraïs, dont j’ai parlé le mois dernier, et le découpage entre les mises en scène et les parties explicatives avec des historiens, vous apprécierez cette série aussi. Ils ont repris le même principe et même si j’ai trouvé que la réalisation était un peu en dessous à cause des nombreuses images de synthèse utilisées et pas toujours très réalistes, ça n’en reste pas moins une série instructive qui m’a plu et que je recommande.

Lovestruck in the city

On suit six personnes : deux sont ensemble, deux autres se sont séparés et les deux derniers ont vécu une idylle durant les vacances d’été qui s’est terminée du jour au lendemain. Nous les observons dans leur quotidien et ils répondent à chaque épisode à des questions sur l’amour comme s’ils étaient en train d’être interviewés pour une émission de télé-réalité.
Le gros défaut de ce drama pour moi, c’est l’utilisation du quatrième mur. Je ne supporte pas qu’on le casse quelque soit la raison. Le premier épisode était vraiment horrible à regarder et j’ai cru que je n’allais jamais mettre la suite. Je me suis fait violence et j’ai quand même continué mais c’est un point qui m’a constamment dérangé, même si par la suite, c’est moins présent. A part ça, les acteurs sont très bons et j’ai été ravie de retrouver Ji Changwook, ça faisait longtemps et il m’a à nouveau ravie dans ce drama ! L’alchimie entre les persos est bon et l’histoire porte sur pas mal de sujets intéressants et propose plusieurs points de vue à chaque fois. La fin, quant à elle, est surprenante sur certains aspects et ça m’a plu. Bref, ce sont des histoires d’amour originales et qui sied bien plus à l’âge des personnages que ce qu’on a l’habitude d’avoir, je recommande.

Fear City : New York contre la Mafia

Un mini-documentaire en trois épisodes qui raconte le duel entre la Mafia et la Police new-yorkaise dans les années 1970-80 qui a mené à l’arrestation de cinq chef de famille influents. C’était un peu court et expéditif pour expliquer tout ce qu’il s’est passé à l’époque mais c’était tout de même prenant. Ce qui m’a le plus interpellé, c’est le comportement des chefs de famille de la Mafia. Je ne pensais pas qu’ils étaient si fairplay avec la police, en mode « Tu fais ton boulot, je fais le mien et que le meilleur gagne », je croyais vraiment que c’était une image qui venait des studios de cinéma. Du coup, même si ce sont les « méchants » de l’histoire, je les ai trouvé plutôt classes. J’ai aussi trouvé ça cool qu’on ait des témoignages des enquêteurs de l’époque mais aussi de quelques mafieux. C’est toujours intéressant d’avoir différents points de vue d’une même histoire.

Sherlock Holmes, saisons 1 à 4

J’ai découvert par hasard (et juste à temps) que Netflix allait retirer la série de sa plateforme fin mars. Je me suis donc dépêchée de me refaire toutes les saisons et surtout la dernière que je n’avais encore jamais vu. Pour ceux qui connaissent ma passion pour Sherlock Holmes, vous vous doutez bien que j’ai dévoré ces 4 saisons en un rien de temps et que j’ai adoré ! Je trouve que c’est la meilleure adaptation en série des histoires de Conan Doyle. Ils ont réussi à garder l’alchimie entre Holmes et Watson et le caractère de tous les personnages, tout en les exportant dans un monde moderne et connecté. Si Sherlock vivait à notre époque, je ne le verrai pas réagir d’une autre façon que celle interprétée par Benedict Cumberbatch. Je le savais déjà mais il est très bon.
Quant à la dernière saison, je l’ai trouvé plus sombre et un poil moins captivante que les 3 autres mais c’est parce que je deviens exigeante avec le temps ><. Bref, si vous devez regarder une adaptation de Sherlock Holmes, c’est celle-ci !

Avez-vous vu l’un de ces films ou l’une de ces séries ? Qu’en avez-vous pensé ?

4 réflexions sur “Soirée canapé #18

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s