Blue Summer – Nagisa Furuya

Note : ★★★★☆ (4.25/5)
Extrait : « Mais ça n’a pas de rapport avec le fait que tu sois un garçon ou une fille. Ce que je me dis, c’est que si quelqu’un comme toi est tombée amoureux de moi, ça veut dire que je ne suis pas si nul que ça. »

couv1921767Titre : Blue Summer
Auteur : Nagisa Furuya
Genre : Yaoï
Langue : Française
Pages : 192 pages
Note : 4.25/5

En bref : En plus de nous plonger dans une romance estivale chaleureuse, Nagisa Furuya intègre ici des éléments qui nous font réfléchir sur l’importance qu’on accorde au sexe d’une personne. J’ai retrouvé ce mélange entre la simplicité de l’histoire et la profondeur des personnages qui me plaît énormément dans ses titres.

Résumé :

Chiharu Saeki et Wataru Toda sont deux lycéens passionnés de cinéma. C’est grâce à cet intérêt commun qu’ils sont devenus amis. Ils aiment passer du temps ensemble et se sentent à l’aise en compagnie de l’autre… Jusqu’au jour où une déclaration d’amour inattendue change la dynamique de leur relation. Lorsque Saeki demande à Wataru de l’accompagner faire un pèlerinage des lieux de tournage de son film préféré pendant les vacances d’été, celui-ci accepte, sans se rendre compte que le temps leur est compté… Pourquoi tombe-t-on amoureux ?

Avis :

Toda et Saeki font partis du même lycée mais ils ne sont pas dans la même classe et à première vue, ils n’ont rien en commun, sauf leur passion pour le cinéma. Ils se sont découverts cette activité commune lors d’une rencontre fortuite dans un magasin et depuis, ils vont régulièrement voir des films ensemble au cinéma. Leur relation prend cependant un nouveau tournant lorsque Toda cherche à savoir de qui est amoureux Saeki.

Après Les deux lions que j’avais beaucoup aimé, Nagisa Furuya est de retour avec un nouveau titre plus estival, que j’ai tout autant adoré. La mangaka a le don pour créer des histoires simples au premier abord mais qui se révèle au fil des pages plus profondes. Ici, nous avons Saeki, le beau gosse par excellence. Populaire à l’école, les filles se déclarent à lui les unes après les autres mais sa réponse est la même, il aime déjà quelqu’un. Il m’a plu parce qu’il a l’air froid et solitaire au début mais dès qu’il avoue ses sentiments sa carapace se brise, et nous le voyons sous un autre jour. Il rougit, devient nerveux et perd plus facilement les pédales. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle facette de lui. Elle m’a touchée.

De l’autre côté, nous avons Toda, le bon camarade qui s’entend avec tout le monde. C’est le personnage que j’ai préféré parce qu’il réalise une véritable introspection de ses sentiments. On lui fait une déclaration et il ne dit pas ‘non’ tout de suite ni n’est dégoûté par cette révélation. Au contraire, il réfléchit à la nature de sa relation avec la personne et pense à ce qu’il ressent. Qu’importe si la personne qui lui a avoué ses sentiments est un garçon ou une fille, il prend les choses avec le même sérieux et je l’ai trouvé très mature à ce sujet. Un autre point qui démarque Toda d’autres personnages, c’est sa tolérance et le peu d’intérêt qu’il accorde au sexe d’un individu. Il n’a pas de préjugés et ne semble pas accorder d’importance aux cases créées par la société. On le voit notamment sur la fin, lors du passage sur la tenue vestimentaire d’un petit garçon. J’ai adoré ce qu’il lui a dit, c’était des mots simples mais lourdes de sens et qu’on aimerait entendre plus souvent.

L’histoire est donc simple, c’est le récit d’une amitié qui bascule vers l’amour et dont je suis assez friande mais pas que. C’est aussi l’histoire d’un homme qui tombe amoureux d’un autre, non pas parce qu’il est de sexe masculin mais parce que c’est lui tout simplement. Je ne sais pas si je suis très claire dans mes explications mais j’ai aimé le fait que Nagisa Furuya ne s’attarde pas sur le coming-out ou le sexe de ses personnages mais se concentre plutôt sur la relation qui unit nos protagonistes. C’est vraiment ce que je retiens de ce mangas pour le moment !

En dehors de ça, j’aime toujours autant le coup de crayon de la mangaka. L’ambiance estivale est très bien retranscrite et j’ai aimé faire ce pèlerinage avec Toda et Saeki, les voir rire et s’émerveiller. En refermant ce premier tome, j’ai eu envie de vacances au bord de la plage avec le vent doux et les embruns, à rigoler entre amis (oui, je suis en manque de voyage…).
Le seul bémol que je pourrais souligner, c’est cette sensation de trop peu à la fin du livre. Vu qu’il y a écrit « 1 » sur la tranche, j’en conclus qu’il y aura une suite et dans ce cas, j’aurais apprécié que l’auteur prenne un peu plus le temps pour faire basculer notre duo de l’amitié au stade supérieur. J’ai trouvé que c’était un peu rapide sur la fin et j’ai tellement aimé les personnages, l’environnement, leur pèlerinage et leur passion pour le cinéma que ça ne m’aurait pas dérangé d’avoir quelques chapitres supplémentaires pour profiter de tout ça en détails.

Bref, « Blue Summer » est une excellente lecture pour cet été. En plus de nous plonger dans une romance estivale chaleureuse entre deux amis, Nagisa Furuya intègre des éléments par-ci par-là qui nous font réfléchir sur l’importance qu’on accorde au sexe d’une personne et à tout ce qui s’y rattache. L’environnement, les personnages et les thèmes exploités sont différents mais j’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans Les deux lions, je ne peux donc que vous le conseillez si vous avez aimé ce dernier et inversement. Il y a un mélange entre la simplicité de l’histoire et la profondeur des personnages qui me plaît énormément dans les titres de cette mangaka.

3 réflexions sur “Blue Summer – Nagisa Furuya

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s